L'essentiel en bref

 

Auto-évaluation coronavirus : faites-la maintenant !

Vous présentez des symptômes et vous ne savez pas comment vous comporter ? Répondez à toutes les questions aussi précisément que possible. L’OFSP vous recommandera ensuite les mesures adéquates.

 

Auto-evaluation - COVID-19 

Ligne d'information genevoise

0800 909 400

Ligne gratuite, disponible tous les jours (y compris le week-end) de 9h00 à 21h00.

Vous pouvez aussi contacter la ligne d'information nationale de l'OFSP au :

Nous vous remercions de ne pas téléphoner directement aux centrales d'urgence des hôpitaux et de la direction générale de la santé avant d'avoir consulté les documents mis à disposition sur ces pages. Les centrales sont surchargées.

 

       

      Le médecin cantonal met en garde la population contre la diffusion de rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux et sur internet. Il l'encourage à s'informer auprès d'organisations officielles comme celles mentionnées ci-dessous :

       

      Adopter les bons comportements

      Auto-évaluation coronavirus : faites-la maintenant !

      Vous présentez des symptômes et vous ne savez pas comment vous comporter ? Répondez à toutes les questions aussi précisément que possible. L’OFSP vous recommandera ensuite les mesures adéquates.

       

      Auto-evaluation - COVID-19

       

      Selon décision de l'OFSP, la gestion de l'épidémie vise désormais à protéger les personnes particulièrement vulnérables et à préserver le système de santé qui doit en priorité traiter les cas sévères. Ainsi, la population dans son ensemble, est appelée à continuer d'appliquer les recommandations générales en matière d'hygiène et de règles de comportement afin d'éviter d'être contaminé ou de contaminer autrui.

      Mesures d'hygiène générales

      Au quotidien, chacun doit observer les mesures d'hygiène de base à savoir :

      • Se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon, ou avec une solution hydro-alcoolique.
      • Eviter la poignée de mains, les accolades et respecter une distance suffisante (environ 2m) avec vos interlocuteurs.
      • Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
      • Tousser et éternuer dans un mouchoir en papier.
      • Après usage, jeter les mouchoirs en papier dans une poubelle et se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon, ou avec une solution hydro-alcoolique.
      • Tousser et éternuer dans le creux du coude en l'absence de mouchoir en papier.

      Mesures d'hygiene Télécharger l'affiche

      Recommandations de l'OFSP

       

      Comportements à adopter pour éviter la contagion

      Dans la situation actuelle de propagation du virus, et en plus des mesures d'hygiène, il est demandé de :

      • Opter pour le télétravail lorsque c'est possible.
      • Ne sortir que pour les achats alimentaires, des impératifs médicaux, venir en aide à une personne en auto-isolement, ou pour aller travailler lorsque l'on ne peut faire du télétravail.
      • Respecter la distance de sécurité, d'environ 2 mètres, entre les personnes et tout particulièrement avec les personnes vulnérables afin de les protéger.
      • Respecter les mesures d'hygiène


      Pour les personnes vulnérables, les conséquences de la maladie COVID-19 peuvent être graves.

       

      Comportements à adopter en cas de symptômes

      Vous n'êtes pas une personne vulnérable, êtes en bonne santé et avez moins de 65 ans, en cas de symptômes :

      • Rester à domicile pendant au moins 10 jours (auto-isolement) que vous ayez été testé ou non.
      • N'appeler un médecin que si son état de santé le nécessite, c'est-à-dire en cas de difficultés respiratoires. Ou conacter le 0800 909 400.
      • Les personnes vivant avec vous ou avec qui vous avez eu des contacts intimes doivent rester chez elles en auto-quarantaine pendant 10 jours.

      Voir aussi

      Guide pour l'auto-isolement (OFSP)

      Guide pour l'auto-quarantaine à l'intention des personnes ayant été en contact avec une personne malade (OFSP)

       

      Comportement à adopter lorsque l'on vit avec une personne qui a des symptômes

      • Rester confiné chez soi et ne pas sortir pendant au moins 10 jours
      • Respecter les distances sociales et les mesures d'hygiène avec la personne du foyer qui a des symptômes
      • Surveiller sa température deux fois par jour.

       

      Recommandations pour les personnes vulnérables

      Les personnes vulnérables sont :

      • Les personnes de 65 ans et plus
      • Les personnes de tout âge souffrant d'une de ces maladies (cancer, diabète, faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, maladies chroniques des voies respiratoires).

      Vous vous reconnaissez dans l'une de ces situations ? Alors évitez les contacts non-nécessaires.

      • Appliquer les recommandations d'hygiène et de comportement (lavage des mains, etc.).
      • Evitez les transports publics pendant les heures de pointe.
      • Faites vos achats en dehors des heures d'affluence ou faites-vous livrer par un proche.
      • Evitez les manifestations publiques (théâtre, concerts, manifestations sportives, etc.)
      • Evitez les réunions professionnelles et privées qui ne sont pas indispensables.
      • Evitez tout rendez-vous professionnel ou privé inutile.
      • Réduisez au minimum les visites dans les EMS et hôpitaux.
      • Evitez tout contact avec des personnes malades.

      Se protéger du virus lorsque l'on est une personne vulnérable

      Vous êtes une personne vulnérable et avez des symptômes grippaux ?

      • Rester chez vous.
      • Contacter immédiatement un médecin ou une institution de santé. En cas d'urgence, contacter le 144.
      • Signaler que vous êtes une personne avec des facteurs de risques et décrivez vos symptômes.

       

      Recommandations pour les personnes en contact avec des personnes vulnérables

       

      En gardant une plus grande distance sociale, en acceptant temporairement de modifier nos habitudes et d’être particulièrement vigilants, on limite le risque d’exposer les autres, en particulier les personnes vulnérables, les personnes âgées et celles qui souffrant de maladie(s) chronique(s).

      • Instaurer une distance sociale de sécurité avec les personnes vulnérables tout en maintenant le contact par d'autres biais (téléphone, etc.)
      • Respecter scrupuleusement les règles d'hygiène et de comportement (ne pas se serrer la main, ne pas s'embrasser, se laver les mains régulièrement, respecter la distance de sécurité, etc.).
      • Reporter à plus tard les événements familiaux.

      Vous avez des symptômes grippaux ?

      • Remettre à plus tard une visite chez une personne vulnérable lorsque l’on présente des symptômes grippaux.

       

      Conseils aux voyageurs

      Il est actuellement déconseillé de se rendre vers des destinations à risque qui sont en quarantaine. Avant un voyage, renseignez-vous auprès de l'ambassade ou du consulat du pays de destination sur les mesures préconisées.

      Pour les voyages dans des régions du monde où le COVID-19 s'est développé, l'OFSP recommande :

      • D'appliquer de bonnes mesures d'hygiène personnelle, notamment se laver régulièrement les mains.
      • Les voyageurs de retour de pays à risques présentant des problèmes respiratoires ou des symptômes de maladie doivent consulter un médecin et lui signaler leur voyage à l'étranger.

      Les mesures à prendre figurent sur le site de conseils pour les voyageurs www.safetravel.ch

       

      Voir aussi

      Comment nous protéger (OFSP)

      Vidéos

      Auto-isolement et auto-quarantaine

      Afin d'éviter que le coronavirus de la maladie Covid-19 ne se propage sans entrave, il faut agir de manière responsable :

      1. auto-isolement lorsqu’on est malade, qu'on ait été testé ou non
      2. auto-quarantaine lorsqu’on a eu un contact étroit avec une personne malade, qu'elle ait été testée ou non

      Les personnes infectées peuvent devenir contagieuses avant de développer des symptômes.

      Auto-isolement et auto-quarantaine (OFSP)

      Soutiens financiers et autres aides

      A cause de l'épidémie, vous rencontrez des difficultés financières ou familiales? Vous n'arrivez plus à remplir vos obligations vis-à-vis de l'assurance-chômage? Vous vous posez des questions sur la poursuite du programme scolaire de vos enfants?

      Les autorités du canton, en accord avec les décisions de la Confédération, ont pris une série de mesures de soutiens financiers et d'autres aides pour soulager votre quotidien.

      La police ne procède actuellement plus d'évacuations forcées de locataires et sous-locataires depuis le 25 mars 2020, et jusqu’au 31 mai 2020, sous réserve d’une prolongation possible en fonction de l’évolution de la crise du COVID-19.

      Nouveaux délais et aménagements pour les impôts

      Délais prolongés pour le dépôt de votre déclaration ou de la rectification de l'impôt à la source 2019, adaptation de vos acomptes provisionnels 2020: en cas de difficultés, vous pouvez bénéficier de plus de temps pour remplir vos obligations fiscales.

      Obligations suspendues pour les demandeurs d'emploi
      • Les inscriptions au chômage s'effectuent par mail.
      • Les personnes au chômage n'ont plus à fournir la preuve de leurs recherches d’emploi. L’assuré doit remettre la preuve de ses recherches d’emploi au plus tard un mois après l’expiration de l’ordonnance 2 COVID-19. La période de contrôle sera calquée sur la durée de validité de l'ordonnance.
      • Pour éviter les arrivées en fin de droits, toutes les ayants droit bénéficient au maximum de 120 indemnités journalières supplémentaires.
      Violences en famille: vous pouvez demander de l'aide

      Le stress et l'anxiété a rendu un ou des membres de votre famille violents: les services de secours fonctionnent, vous devez demander de l'aide

      Si vous êtes témoin de violences domestiques, n'hésitez pas à contacter la police au 117.

      Scolarité et formation: gérer l'école à la maison

      Les examens seront-ils maintenus? Comment se passe l'école à distance? Mon enfant peut-il inviter des camarades pour travailler chez nous? Autant de questions auxquelles les autorités scolaires s'emploient à répondre.

      Comment être à jour avec mes autres formalités administratives?

      Des permanences téléphoniques sont parfois organisées.

      Privilégiez les démarches en ligne ou le courrier!

       

       

      Mieux vivre pendant l'épidémie

       Nous sommes toutes et tous tenus de rester à domicile.  Comment s'occuper mieux de soi-même, de la famille, des enfants? Que faire si l'on a des animaux dont il faut s'occuper? Comment remplir son frigo en soutenant les commerces locaux?

      Etre à l'écoute des enfants

      Recommandations population

      • Expliquer la situation
      • Relativiser et rassurer
      • Communiquer
      • Responsabiliser
      • Structurer les journées
      • S'occuper chez soi

      Voir les détails des recommandations
      dans le document PDF  

      Etre solidaire et prendre soin de soi

      Recommandations population

      • Etre solidaires
      • S'informer depuis des sources fiables
      • Travailler en respectant les directives de son employeur et de l'OFSP
      • Gérer sa peur
      • S'occuper chez soi
      • Prendre soin de son mental
      • Prendre soin de son corps

      Voir les détails des recommandations
      dans le document PDF

      S'occuper de ses animaux

      Peut-on sortir avec son animal domestique? Mon animal est malade, les vérinaires sont-ils encore disponibles? Je suis malade, qui va s'occuper de mon chat ou de mon chien? Voici des réponses aux questions que vous vous posez.

      Apprendre le français en ligne

      Les cours de français en c.lasse ne sont pas organisés en ce moment? Voici une liste de sites internet où vous pouvez gratuitement continuer à améliorer votre français écrit et oral.

      Acheter en ligne et local

       L'Etat de Genève a financé la création de "CovidHéros", un site internet offrant aux acteurs économiques parmi les plus vulnérables du canton la possibilité de maintenir en partie leur source de revenu.

      Ce site internet permet d'acheter aujourd'hui des services ou des produits qui seront livrés ou consommés une fois la crise du coronavirus passée.

      Si vous souhaitez utiliser dès maintenant les services de livraison à domicile ou de e-commerces locaux, voici comment l'Etat soutient les entreprises locales, ainsi qu'une liste de producteurs ou distributeurs locaux où vous pourrez passer commande.

       

      Situation épidémiologique à Genève

      L'épidémie de COVID-19 progresse rapidement en Suisse. La population vulnérable qui est la plus à risque de développer des ymptômes sévères est la population âgée ainsi que les personnes présentant des maladies chroniques. Il importe de la protéger en suivant scrupuleusement les mesures d'hygiène et de distance sociale.

      Point de situation épidémiologique à Genève

      Chiffres et graphiques

       

      Voir aussi

       

       

      Fact-checking - s'informer via les réseaux officiels

      Des messages listant des recommandations “simples et accessibles” pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ont  été partagés des milliers de fois sur Facebook, Whatsapp et par chaîne d’e-mail en Suisse et ailleurs en Europe. La grande majorité de ces conseils se basent sur des affirmations fausses ou infondées.

      Voici la liste de ces recommandations erronées :

      "Même sans symptômes, une personne porteuse du coronavirus est contagieuse"

      VRAI ET FAUX
      Selon l'état actuel des connaissances, les personnes sans symptômes ne sont pas les sources principales de contamination.

      La maladie se propage principalement par les goutellettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent. Le risque de contracter la maladie au contact d'une personne ne présentant pas de symtôme est très faible.

       

      "Le virus ne résiste pas à la chaleur, il meurt s'il est exposé à des températures de 26-27°C"

      FAUX
      On ne sait pas, à l'heure actuelle, si la météo ou les températures ont un impact sur la diffusion du Covid-19. Il est par ailleurs impossible d'affirmer que la chaleur printanière ou estivale "tue" littéralement un virus. Par ailleurs, exposer ses vêtements au soleil pour anéantir les virus qui s'y sont déposés est inutile.

       

      "Le liquide chaud neutralise le virus"

      FAUX
      L'eau chaude ou la fréquence de consommation d'eau n'ont aucune incidence sur ce virus. Nul besoin de changer la température de l'eau que vous buvez. Boire de l'eau est toujours important, pas simplement pour le coronavirus.

       

      "Le virus survit sur les surfaces inertes pendant environ 6h à 12h"

      INFONDE
      On ne sait pas avec certitude combien de temps le virus responsable de la maladie COVID-19 survit sur les surfaces inertes mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus. Les études (et les informations préliminaires sur la COVID-19) tendent à montrer que les coronavirus peuvent persister sur les surfaces quelques heures à plusieurs jours.

       

      "Manger plus de gingembre, d'ail, de poivre, etc. protège du coronavirus"

      FAUX
      Si certains aliments peuvent présenter des vertus pour l'organisme, aucun ne permet de lutter spécifiquement contre le coronavirus.

       

      "De par sa grande taille, le coronavirus peut être stoppé par tout type de masque"

      FAUX
      Les autorités sanitaires genevoises recommandent le port de masques médicaux uniquement pour le personnel de santé :

      • qui examine, soigne ou conseille des personnes présentant des symptômes respiratoires (toux et/ou fièvre), sans pouvoir se tenir à une distance d'au moins deux mètres.
      • qui examine, soigne ou conseille des personnes dont le COVID-19 a été confirmé en laboratoire, sans pouvoir se tenir à une distance d'au moins deux mètres.

      Les masques FFP2 ne sont nécessaires que si la présence de COVID-19 est suspectée chez un patient et qu’une forte formation d’aérosols est à prévoir pendant l’opération (par exemple, bronchoscopie, réanimation, aspiration en système ouvert, ventilation non invasive).

      Les personnes en bonne santé ne doivent pas porter de masques médicaux en public.

       

      "Il faut retenir son souffle pour savoir si l'on est infecté au coronavirus"

      Retenir son souffle plus de 10 secondes sans toux, gêne, congestion ou oppression prouverait qu'il n'y a pas de fibrose dans les poumons donc pas d'infection.

      INFONDE
      Cette affirmation n'a aucun fondement scientifique. Seul un test de laboratoire permet de confirmer l'infection par le nouveau coronavirus

       

      "Boire de l'eau et faire des gargarismes soigne le COVID-19"

      Le fait de boire du liquide à petites gorgées laverait le virus dans l'estomac où l'acide gastrique le détruirait. Le fait de se gargariser avec de l'eau chaude pourrait ainsi tuer le virus.

      FAUX
      L'eau salée peut soulager un mal de gorge, et il est conseillé aux gens de boire de l'eau pour rester hydratés lorsqu'ils sont malades de la grippe ou du nouveau coronavirus. Le fait de boire n'élimine en aucun cas le coronavirus.

       

       

      Ce fact-checking sera mis à jour régulièrement.

       

      Le médecin cantonal met en garde la population contre la diffusion de rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux et sur internet.

      Informez-vous auprès d'organisations officielles !

      La maladie COVID-19

       

      Qu'est-ce que le coronavirus (COVID-19) ?

      Le COVID-19 est un nouveau coronavirus découvert en Chine fin 2019 du fait d’un nombre inhabituel de pneumonies dans la ville de Wuhan, au centre du pays. Ce virus appartient à la même famille d’agents pathogènes que ceux du SRAS.

       

      Quels sont les symptômes du COVID-19 ?

      Au début, la maladie COVID-19 se traduit par des symptômes identiques à ceux de la grippe saisonnière.

      • Malaise, fatigue, fièvre et parfois de maux de tête
      • Et plus rarement : douleurs musculaires, nausées et diarrhées.
      • Puis les premiers symptômes sont suivis de problèmes respiratoires, et plus typiquement d'une toux sèche.

      A l'instar de la grippe saisonnière, l'évolution de la maladie COVID-19 est dans la majorité des cas favorable.

       

      Comment se traite la maladie COVID-19 ?

      A ce jour, il n'existe ni traitement spécifique, ni vaccin. La majorité des cas sont légers ou modérés, et le traitement à suivre est celui recommandé en cas de grippe sans complications :

      • Se reposer
      • Boire suffisamment
      • Faire baisser la fièvre

      Si l’infection est grave et des complications surviennent, une hospitalisation sera nécessaire où des soins médicaux et divers médicaments antiviraux seront alors prodigués.

       

      Qui sont les personnes vulnérables à COVID-19 ?

      Les personnes qui risquent le plus de développer des symptômes graves de la maladie sont principalement les :

      • Personnes âgées de 65 ans et plus.
      • Personnes atteintes d'une hypertension artérielle, ou souffrant d'une maladie chronique (cancer, diabète, maladie cardiovasculaire ou respiratoire) ou qui suivent une thérapie pouvant affaiblir le système immunitaire.

      Plus rarement, quelques personnes plus jeunes, auparavant en bonne santé, ont aussi été plus sérieusement atteintes par COVID-19

       

      Quel est le risque de contamination à Genève ?

      Avec la propagation du coronavirus en Suisse et en Europe, le risque d'être infecté par le nouveau coronavirus est actuellement élevé à Genève.

      Le médecin cantonal rappelle à chacun d'adopter les mesures d'hygiène et de comportement propices à éviter de mettre en danger les personnes les plus vulnérables.