L'essentiel en bref

Pour faire une demande d'indemnités de chômage, vous devez d'abord vous inscrire à l'office cantonal de l'emploi (OCE). Lors de cette inscription, vous devrez choisir une caisse de chômage.

Cette caisse de chômage vous demandera de lui transmettre des documents afin de déterminer votre droit à des indemnités.

Le montant de vos indemnités dépendra de votre dernier salaire, de votre âge et de votre situation familiale et personnelle.

Si vous remplissez vos obligations envers l'assurance-chômage et suivez les instructions de l'OCE, votre caisse de chômage vous versera chaque mois vos indemnités sur votre compte bancaire ou postal. Sinon, vous risquez des sanctions et une suspension du versement de vos indemnités.

Si vous ne parvenez pas à retrouvrer un emploi et épuisez vos indemnités de chômage, vous pourriez bénéficier de prestations cantonales pour assurés en fin de droit.

Droit aux indemnités

Vous cherchez du travail car vous êtes sans emploi ou à temps partiel, ou venez d'être licencié.

Une fois inscrit au chômage, vous avez droit à des indemnités si vous:

  • êtes domicilié en Suisse
  • avez terminé votre scolarité obligatoire, n'avez pas encore atteint l'âge de la retraite ou ne touchez pas une rente AVS
  • avez cotisé à l’assurance-chômage au moins 12 mois au cours des 2 dernières années précédant l’inscription
  • ne pouviez pas cotiser pour diverses raisons (ex. : vous étiez étudiant-e, vous souffriez d'une maladie, vous avez été victime d'un accident). L'ensemble des raisons figure dans ce chapitre de la loi sur l'assurance chômage (art. 14).
  • êtes en recherche d’emploi et en mesure de travailler (notamment, vous vous êtes assuré d’une solution de garde pour vos enfants)
  • avez subi une perte de travail pouvant être prise en compte (au moins 2 jours consécutifs perdus)
  • remplissez vos obligations envers l'assurance-chômage
     

Vous donnez votre congé ou vous êtes licencié pour faute

Vous avez donné votre congé de votre propre initiative, sans raison valable ? Vous avez fourni à votre employeur des raisons de vous licencier ? Vous pourrez toucher des indemnités de chômage mais serez sanctionné.
 

Vous étiez indépendant

Vous aviez une activité indépendante que vous avez dû arrêter ? Vous ne pouvez pas percevoir d'indemnités de chômage.

Cependant, vous pourriez avoir accès à l'allocation de retour en emploi (ARE) ou à un emploi de solidarité, après vous être inscrit à l'office cantonal de l'emploi.

Votre employeur est insolvable

Vous travaillez dans une entreprise en faillite, en ajournement de faillite ou en sursis concordataire car votre employeur est insolvable ? L'indemnité en cas d'insolvabilité permet, à certaines conditions, de couvrir vos salaires impayés.

Elle peut vous être versée par la caisse cantonale genevoise de chômage.

Adressez-vous à cette dernière dans un délai de 60 jours à partir de la date de publication dans la FOSC.

La caisse cantonale genevoise de chômage vous renseigne sur vos droits et les démarches à suivre.

Pour toute autre question sur vos droits aux indemnités de chômage, adressez-vous à l'une des caisses de chômage du canton.

 

Combien toucher et pendant combien de temps ?

C'est votre caisse de chômage qui fixe le montant de vos indemnités et en assure le paiement chaque mois.

Ce montant dépend de votre situation personnelle.
 

Comment sont calculées les indemnités ?

Le montant brut que vous toucherez chaque mois correspond en général à 70% de votre "gain assuré".

Le gain assuré correspond à la moyenne de votre salaire brut des 6 derniers mois précédant le chômage. Si la moyenne de votre salaire des 12 derniers mois donne un gain assuré plus élevé,  c'est ce dernier qui sera retenu.

Si vous perceviez un 13ème salaire, il est aussi pris en compte dans le calcul des indemnités.

Dans les cas suivants, votre montant brut mensuel correspondra à 80% de votre gain assuré :

  • vous avez au moins un enfant de moins de 25 ans à charge
  • vous touchez une rente de l'assurance-invalidité (AI), de l'assurance-accidents (AA) ou de l'assurance militaire (AM), avec un taux d'invalidité d'au moins 40%
  • votre gain assuré ne dépasse pas 3'797.-
  • votre indemnité journalière est inférieure ou égale à 140.-

Le montant du gain assuré ne peut se situer qu'entre Fr. 500.- (minimum) et 12'350.- (maximum).

 

Exemple de calcul financier rapide du gain assuré :

Cas de Pauline qui a 42 ans, est mariée et à deux enfants de 5 et 2 ans.

  • Revenu mensuel brut : 6'200.-
  • x 12 mois = 74'000.-
  • 13ème salaire : +6'200.-
  • TOTAL : 80'600.-
  • Divisé par 12 mois = 6'717.-

Le montant de 6'717.- correspond au gain assuré de Pauline. Comme elle a deux enfants de moins de 25 ans à charge, son revenu mensuel brut correspondra aux 80% de ce montant, soit 5'373.-.
 

Qu'est-ce qu'une indemnité journalière?

Votre gain assuré sert de base pour calculer votre "indemnité journalière". Chaque mois, vous toucherez autant d'indemnités journalières que de jours ouvrables que compte ce mois.

Le nombre de jours payés varie donc d'un mois à l'autre. Vous toucherez chaque mois entre 20 et 23 indemnités journalières.

 

Pendant combien de temps vais-je toucher des indemnités ?

Si vous avez droit à des indemnités de chômage, vous les recevrez au minimum pendant 4 mois et au maximum pendant 24 mois, c'est-à-dire 2 ans. Si vous prenez votre retraite dans moins de 4 ans, vous avez droit à des indemnités supplémentaires et serez indemnisé durant plus de 24 mois.

Quel que soit le nombre d'indemnités auxquelles vous avez droit, vous les recevrez durant une période maximale de 2 ans, appelée délai-cadre d'indemnisation. Ce délai-cadre est prolongé pour les personnes à moins de 4 ans de la retraite.

La durée de votre indemnisation va dépendre de la durée de votre période de cotisation à l'assurance-chômage, 2 ans avant votre inscription. Cette période est appelée "délai-cadre de cotisation". L'âge et le fait d'avoir ou non des enfants à charge sont également des facteurs déterminants.

En règle générale,

  • Vous avez cotisé au moins 18 mois durant les 2 ans précédant votre inscription au chômage ? Vous pourrez toucher 400 indemnités (pendant 18 mois).
     
  • Vous avez cotisé au moins 12 mois durant les 2 ans précédant votre inscription au chômage ? Vous pourrez toucher 260 indemnités (pendant 12 mois)
     
  • Vous avez moins de 25 ans, n'avez pas d'enfant à charge, et avez cotisé entre 12 et 24 mois durant les 2 années précédant votre inscription au chômage ? Vous pourrez toucher 200 indemnités.
     
  • Vous ne pouviez pas cotiser, par exemple parce que vous étiez étudiant ou en maladie ? Vous pourrez toucher 90 indemnités (pendant 4 mois)
     
  • Vous avez 55 ans et plus et avez cotisé au moins 22 mois durant les 2 ans précédant votre inscription au chômage ? Vous pourrez toucher 520 indemnités (pendant 24 mois)
     
  • Vous avez 55 ans et plus, avez cotisé au moins 22 mois durant les 2 ans précédant votre inscription au chômage et êtes à moins de 4 ans de la retraite ? Vous pourrez toucher 640 indemnités.   

Comment et quand toucher ses indemnités chaque mois ?

Pour recevoir vos indemnités de chômage, vous devez être inscrit à l'office cantonal de l'emploi (OCE) et avoir transmis tous les documents nécessaires à votre caisse de chômage.

Pour pouvoir être payé, vous devez fournir chaque fin de mois :
 

A votre caisse de chômage :

  • L'original du formulaire "Indications de la personne assurée" (IPA) daté et signé, et complété au verso.
    Ce document vous est envoyé tous les mois par le Secrétariat d'Etat à l'économie ou SECO.
    Il doit être accompagné des annexes demandées au verso en cas de besoin.
    Si vous vous inscrivez au chômage après le 10 du mois en cours, vous devez demander votre formulaire IPA au centre d'accueil et d'inscription de l'office cantonal de l'emploi.

Si l'un des documents manque, votre caisse ne pourra pas vous payer.

Votre droit aux indemnités expire si vous ne remettez pas le formulaire IPA et ses annexes dans un délai de 3 mois suivant la fin de la période de contrôle à laquelle il se rapporte.

Si vous ne remplissez pas vos obligations envers l'assurance-chômage et ne suivez pas les instructions de l'OCE, vous serez sanctionné et ne toucherez pas la totalité de vos indemnités.
 

A l'office cantonal de l'emploi :

Remplissez le formulaire au fur et à mesure de vos recherches sans attendre la fin du mois. Mentionnez des recherches d'emploi que vous avez effectuées pendant le mois indiqué. Respectez les décisions prises avec votre conseiller-ère en personnel.

Adresse d'envoi :

Office cantonal de l'emploi
ORP
Rue des Gares 16.
CP 2555.
1211 Genève 2

Rem.: la date du timbre postal fait foi.

Vous pouvez aussi déposer vos recherches d'emploi dans une urne située dans le hall d'accueil de l'office cantonal de l'emploi.
 

Jours d'attente avant de toucher mes premières indemnités

A partir du jour de votre inscription à l'OCE, vous devez en principe attendre plusieurs jours pour toucher vos indemnités.

Le nombre de jours d'attente dépend du  montant de votre gain assuré et de de vos charges de famille.

Si vous avez un ou plusieurs enfants encore à votre charge:

  • 0 jour d'attente si votre gain assuré se monte à Fr. 5'000.- maximum
  • 5 jours d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 5'001.- et 12'320.-.

Si vous n'avez pas d'enfant à votre charge:

  • 0 jour d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 500.- et 3'000.-.
  • 5 jours d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 3'001.- et 5'000.-.
  • 10 jours d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 3'001.- et 7'500.-.
  • 15 jours d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 7'501.- et 10'416.-.
  • 20 jours d'attente si votre gain assuré se situe entre Fr. 10'417.- et 12'350.-

Si vous n'avez pas pu cotiser à l'assurance-chômage parce que vous étiez étudiant, l'attente se monte à 120 jours.

Comprendre son décompte de caisse de chômage

Chaque fin de mois, votre caisse de chômage vous envoie votre décompte. Vous le recevez seulement si vous avez remis à votre caisse tous les documents dont elle a besoin pour déterminer votre droit initial aux indemnités, ainsi que tous les documents dont elle a besoin chaque mois pour vous les verser.

Vous ne comprenez pas bien certains éléments de votre décompte de caisse de chômage ? Consultez cet exemple de décompte .

Pour toute question à ce sujet, contactez votre caisse de chômage .

Droits, obligations et sanctions liés à l'assurance-chômage

Comme dans tout système d'assurance, être au chômage comporte des droits et des obligations.

Pour toucher vos indemnités, vous devez respecter les règles suivantes au risque d'être pénalisé :
 

Vos obligations

Etre joignable

Vous devez être joignable dans les 24 heures par poste, e-mail ou par téléphone.

Venir aux entretiens

Après votre inscription au chômage, puis au minimum une fois tous les deux mois, votre conseillère ou votre conseiller en personnel ORP vous convoque à un entretien.

Cela vous aide :

  • à cibler et à augmenter la qualité de vos recherches d'emploi
  • à tenir vos démarches à jour

Si vous devez manquer un rendez-vous pour de justes motifs, vous devez en informer votre conseiller au moins 24 heures à l'avance. C'est aussi le cas si vous ne pouvez pas vous présenter à une formation à laquelle vous avez été convoqué.

Rechercher un emploi rapidement et rendre compte chaque mois de vos recherches

En tant que bénéficiaire de l'assurance-chômage, vous devez tout faire pour limiter votre période de chômage.

Vous êtes responsable de chercher activement un travail convenable, le plus rapidement possible et en suivant les recommandations de votre conseiller en personnel.

Si, malgré vos efforts, vous avez des difficultés à retrouver un travail, ou si la situation du marché du travail l'exige, votre recherche doit s'effectuer en dehors de votre profession exercée ou vous devez accepter des emplois avec un taux d'occupation différent que le taux désiré.

Le nombre de recherches d'emploi est convenu avec votre conseiller-ère en personnel. Le minimum est fixé à 10 recherches par mois.

Les recherches d'emploi doivent être notées dans le formulaire "preuves de recherches personnelles effectuées en vue de trouver un emploi". Il vous est envoyé chaque mois par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Il est valable uniquement pour le mois mentionné en haut à droite.

Renseigner l'ORP et la caisse de chômage si votre situation change

Vous êtes tenu de le faire, notamment lorsque vous :

  • débutez un emploi
  • réalisez un gain intermédiaire
  • prenez des vacances (informez votre conseiller-ère 2 semaines à l’avance) ou êtes absent pour une autre raison (ex. mariage, décès d'un proche, voyage d'affaires)
  • êtes incapable de travailler pour cause de maladie ou d’accident (délai de 5 jours au maximum pour l’annoncer à votre conseiller)
  • renouvelez votre permis de séjour
  • faites du service militaire ou de la protection civile
  • modifiez votre adresse, votre numéro de téléphone, d'autres données de contact
  • changez d’état civil
  • avez demandé ou recevez des prestations d'une autre assurance sociale suisse ou étrangère (ex. AI, rente AVS anticipée)
  • ou avez l'intention de débuter une activité indépendante.

Lorsque vous remplissez, chaque mois, le formulaire IPA, vous renseignez automatiquement votre caisse de chômage de la plupart de ces changements. N'oubliez pas d'informer en priorité votre conseiller-ère en personnel de l'Office cantonal de l'emploi.

Etre au chômage vous donne aussi des droits.

Vos droits

Droit à des cours et des stages durant le chômage

Lorsque vous êtes inscrit au chômage, vous pouvez avoir accès à des mesures de réinsertion appelées "Mesures de marché du travail – MMT".

Ces mesures ont pour objectif d'améliorer vos chances de retrouver un travail. La majorité d'entre elles sont recensées dans un catalogue.

Elles peuvent être :

  • des cours
  • des stages
  • des allocations d'initiation au travail (AIT)
  • des allocations de formation (AFO)
  • un soutien à une activité indépendante (SAI)
  • une entreprise d'entraînement
  • des programmes d'emploi temporaire

Votre conseiller en personnel vous aidera à identifier les mesures adaptées à votre situation.

Une mesure de réinsertion ne vous sera accordée que si vous avez des difficultés à retrouver un emploi en raison du marché du travail ou si elle augmente réellement vos possibilités de retrouver un emploi. Elle doit être en lien avec la stratégie de réinsertion convenue avec votre conseiller ORP.

Droit aux vacances

Etre inscrit au chômage vous donne droit à des vacances. Chaque tranche de 60 jours de chômage contrôlé vous donne droit à 5 jours de vacances payées.

  • Après votre inscription au chômage, vous devez attendre 60 jours pour prendre vos premières vacances.
  • Les jours de vacances qui ne sont pas pris durant la période d'indemnisation expirent à la fin de celle-ci.

Pendant vos périodes de vacances, vous n'avez pas de rendez-vous avec votre conseiller et êtes libéré des recherches d'emploi.

Même durant un mois où vous prenez des vacances, vous devez renvoyer avant la fin du mois les formulaires "Preuves de recherches personnelles effectuées en vue de trouver un emploi" et "IPA" complétés et signés

Droit à la protection de vos données

L'office cantonal de l'emploi respecte la protection de vos données. Vous avez en tout temps la possibilité de consulter votre dossier.

Sanctions en cas de non-respect de vos obligations

Si vous ne respectez pas vos obligations envers l'assurance-chômage , vous risquez des jours de suspension de vos indemnités, c’est-à-dire des jours pour lesquels vous ne recevez aucune indemnité de chômage.

Les situations suivantes peuvent entraîner une sanction et des jours de suspension.

Vous :

  • êtes sans emploi par votre propre faute
  • ne fournissez pas les preuves de vos recherches d’emploi ou fournissez des preuves en nombre insuffisant, de qualité insuffisante ou vous les remettez trop tard
  • manquez, sans motif valable, un rendez-vous fixé par l’OCE
  • ne pouvez pas prouver que vous avez effectué des recherches d’emploi avant votre inscription au chômage ou n’en avez pas faites en nombre suffisant
  • ne vous présentez pas, ne suivez pas ou interrompez sans motif valable une mesure de formation ou de réinsertion
  • refusez un travail convenable ou ne postulez pas pour un emploi vacant assigné par votre conseiller en personnel
  • fournissez de faux renseignements ou ne transmettez pas les informations nécessaires à l’ORP ou à la caisse de chômage
  • ou ne respectez pas les instructions de l’OCE.

Les jours de suspension sont de :

  • 1 à 15 jours ouvrables pour une “faute” légère
  • 16 à 30 jours ouvrables pour une “faute”moyenne
  • 31 à 60 jours ouvrables pour une “faute” grave.

Pour contester une sanction, adressez-vous par écrit au service juridique de l'OCE, dont les coordonnées figurent ci-dessous. Si la sanction provient de votre caisse de chômage, adressez-vous directement à cette dernière.

Office cantonal de l'emploi
Service juridique
Rue des Gares 16
Case postale 2660
1211 Genève 2
E-mail
 

Assurances liées au chômage

Taux des cotisations prélevées

Lorsque vous travaillez, vous payez un pourcentage déterminé de votre salaire à titre de cotisation à l'assurance-chômage. De son côté, votre employeur prend à sa charge la moitié des cotisations. C'est grâce à ces dernières que vous pouvez percevoir par la suite des indemnités de chômage. D'autres cotisations, telles que l'AVS, l'AI et l'APG, ainsi que l'assurance-accidents non professionnels (LAA), sont également déduites de votre salaire.

De la même façon, pendant votre chômage, les cotisations suivantes sont prélevées sur vos indemnités :

5.125% : asssurance vieillesse et survivants, invalidité et perte de gain (AVS, AI, APG)

2.51% : assurance-accidents non professionnels (LAA)

0.75% : prévoyance professionnelle LPP (couverture du risque pour décès et invalidité / dans la majorité des cas : 0.,55%). Il n'y a pas de prélèvement de cotisation si votre indemnité journalière est inférieure à 74.30 francs. A relever que le chômage ne couvre pas l'épargne vieillesse.

2% : prestations cantonales en cas de maladie (PCM).

Consultez notre exemple de décompte de caisse d'assurance-chômage.

 

Assurance perte de gain

Durant votre service militaire ou civil, vous avez droit à une allocation pour perte de gain (APG), versée par la caisse de compensation. Si le montant de cette indemnité est inférieur à votre indemnité de chômage, votre caisse de chômage vous verse la différence. Lorsque le service militaire ou civil dépasse 30 jours, vous ne recevez toutefois pas de compensation de l'assurance-chômage.
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter votre caisse de compensation.

 

Assurance accident

Accidents non professionnels

Dès que vous percevez des indemnités de chômage, vous êtes obligatoirement couvert par l'assurance-accidents non professionnels de la SUVA, y compris pendant le délai d'attente de 5 jours et les jours de suspension.

L'assurance prend effet dès le premier jour de votre période d'indemnisation et se termine 30 jours après la réception de vos dernières indemnités.

Si votre propre assurance-maladie comporte une assurance-accidents non professionnels, faites éventuellement suspendre cette dernière clause pour l'assurance de base, afin de ne pas la payer à double. Sur demande, votre caisse de chômage peut vous fournir une attestation d'affiliation à la SUVA.

Les accidents non professionnels survenus les jours non ouvrables sont couverts par la SUVA.

Accidents professionnels

Pendant votre période d'indemnisation au chômage, si vous effectuez un gain intermédiaire ou bénéficiez d'une allocation d'initiation au travail (AIT), ou d'une allocation de formation (AFO), l'assurance-accidents professionnels est payée par votre employeur.

Déclaration d'accident

Tout accident (professionnel ou non professionnel) doit être annoncé à votre caisse de chômage. Parallèlement, vous devez informer votre conseiller en personnel ORP.

 

Prestations en cas de maladie ou PCM

En cas de maladie, vous bénéficiez d'indemnités de chômage durant 30 jours civils consécutifs. Ce droit se limite à 44 indemnités journalières durant toute votre période d'indemnisation. Au-delà, vous n'êtes plus indemnisé par l'assurance-chômage fédérale.

Afin de pouvoir toucher des indemnités supplémentaires, une assurance cantonale de perte de gain obligatoire ou PCM a été instaurée pour les bénéficiaires indemnisés. Attention, cela ne remplace pas votre assurance-maladie.

Le nombre d'indemnités cantonales en cas de maladie dépend du nombre d'indemnités fédérales auxquelles vous avez droit ; il ne peut cependant dépasser les 270 indemnités.

L'assurance PCM est obligatoire pour tous les demandeurs d'emploi indemnisés et domiciliés dans le canton de Genève. Le versement des prestations ne peut toutefois avoir lieu lorsque les causes de l'incapacité de travail sont intervenues avant l'affiliation à l'assurance.

La cotisation est déduite automatiquement de vos indemnités. Elle se calcule ainsi : gain assuré x taux d'indemnisation x 2%.

Exemple avec un gain assuré de 4000.- francs : 4000 x 80% x 2% = 64.- francs / mois.

Comment être dispensé des prestations cantonales en cas de maladie (PCM) ?

Pour être dispensé de la cotisation aux PCM, il est obligatoire d'avoir contracté préalablement une assurance privée perte de gain en cas de maladie qui offre des prestations au moins équivalentes. Dans ce cas, veuillez compléter ce formulaire et l'adresser par courrier à l'adresse mentionnée sur le document.

 

Assurance maternité

La naissance d'un enfant pendant la durée d'indemnisation par le chômage donne droit à un congé maternité, payé par le biais de l'allocation maternité, pendant les 16 semaines qui suivent l'accouchement. Pour toute information complémentaire, concernant l'assurance maternité, nous vous invitons à consulter les pages web suivantes :

Office fédéral des assurances sociales

Office cantonal des assurances sociales

Où s'adresser pour en bénéficier ?

Vous devez vous adresser à la caisse de compensation AVS de votre dernier employeur. Si cette caisse n'applique pas l'assurance-maternité genevoise, contactez la Caisse cantonale genevoise de compensation.

 

Prévoyance LPP

Vous êtes obligatoirement assuré contre les risques de décès et d'invalidité, en vertu de la loi sur la prévoyance professionnelle (LPP). Comme il s'agit d'une assurance risque pur, le montant perçu n'est pas récupérable.

La cotisation perçue sur le salaire s'élève à 2.5% et est due pour moité par l'assuré et le fonds de compensation de l'assurance-chômage. L'assurance-chômage prend à sa charge la totalité de cette cotisation pour les jours où vous n'avez réalisé aucun revenu.

Vous êtes soumis à la LPP dès que vous touchez un salaire journalier mini­mum de 80.90 francs. Seule la part du salaire journalier qui se situe entre 94.35 francs et 323.50 francs doit être assurée. Cette tranche de salaire est nommée salaire journalier coordonné. Si le salaire journalier coordonné est inférieur à 13.50 francs, il doit être arrondi à ce montant.

 

Epuiser ses indemnités de chômage (fin de droit)

Vous avez effectué de nombreuses démarches pour tenter de réintégrer le marché du travail, sans toutefois y parvenir. Votre période d'indemnisation arrive à échéance et, bientôt, vous ne toucherez plus d'argent de votre caisse de chômage.

Vous arrivez donc en "fin de droit".
 

Que se passe-t-il lorsque j'arrive en fin de droit ?

Un mois avant la fin de vos indemnités fédérales, votre conseiller-ère en personnel ORP vous adresse un courrier pour participer à un entretien. C'est au cours de cet entretien que vous sont présentées les prestations cantonales pour assurés en fin de droit, les démarches à entreprendre et les conditions pour en bénéficier.
 

Vous êtes un ex-indépendant et vous cherchez du travail

Vous avez mis un terme à votre activité indépendante ? Le canton de Genève vous donne la possibilité d'accéder à l'allocation de retour en emploi (ARE) ou à l'emploi de solidarité (EdS).



Rebondir grâce à l'allocation de retour en emploi (ARE) !

ARE - Candidats

Chaque année, des centaines de candidats en fin de droit au chômage retrouvent un emploi grâce à cette allocation.  Financièrement très avantageuse pour les employeurs, elle vous confère un avantage sur les autres candidats.

Lors de vos contacts avec des employeurs potentiels, n'hésitez pas à mettre en avant cette prestation au moment opportun !

Comment fonctionne l'ARE ?

Un employeur s’intéresse à vous. Grâce à l'ARE, cet employeur peut obtenir un soutien financier du canton. Il s'agit d'une participation au paiement de votre salaire pendant plusieurs mois.

Intéressé ?

Si vous trouvez une entreprise prête à vous engager via l'ARE, l'employeur doit nous contacter au 022 546 37 72 ou envoyer un mail à are@etat.ge.ch. Nous lui indiquerons quelles sont les démarches à suivre. Les employeurs intéressés peuvent obtenir de l'information sur nos pages web.
 

Les permanences chômage peuvent vous aider

Les permanences chômage des communes genevoises peuvent également vous aider et vous renseigner. Voici leurs coordonnées et leurs spécificités.