L'essentiel en bref

Qu'elle signale une donnée banale, rare ou inquiétante, votre observation sur la nature peut améliorer les connaissances sur notre territoire et favoriser ainsi la préservation de notre patrimoine. D'avance merci pour les informations que vous transmettrez !

 
Des animaux sauvages vivent en ville. Pour contribuer à une meilleure connaissance de la faune qui vit à nos côtés, vous pouvez enregistrer vos rencontres en toute simplicité :

Des oiseaux aux crustacés, en passant par les poissons ou les insectes, toutes les données relatives à la faune locale, banale ou rare, sont utiles pour mieux protéger la biodiversité :

Moustique tigre, frelon asiatique, etc. : identifier rapidement l'arrivée d'animaux exotiques indésirables permet d'agir plus efficacement à leur encontre :

Vous pensez qu'un arbre hors du commun mérite d'être signalé pour que son statut soit évalué ? N'hésitez pas à l'annoncer pour contribuer à la préservation des arbres remarquables genevois :

 

Contact

Adresse
OCAN - Service de la biodiversité
Rue des Battoirs 7
1205 Genève
Tél:  +41 22 3885540

 

Safari dans ma ville

Vous avez vu des animaux sauvages en ville ?
Signalez en toute simplicité votre observation sur la page Safari dans ma ville !
Ces informations sont précieuses : en participant au "Safari dans ma ville", vous contribuez à la protection de la faune genevoise.
Merci pour votre collaboration !

 

Partagez vos rencontres avec la faune genevoise en ville

La nature en ville, ce n'est pas que des fleurs ou de la verdure : de nombreux animaux sauvages, plus discrets, fréquentent aussi l'agglomération genevoise - parfois jusqu'au cœur de la ville - et offrent ainsi aux habitants de belles rencontres avec la vie sauvage.

Afin de mieux cerner ce patrimoine encore méconnu, la "loi cantonale sur la biodiversité" prévoit la réalisation d'un inventaire de la biodiversité urbaine genevoise. Celui-ci doit contribuer à orienter la politique "Nature en ville" en prenant en compte la présence de la biodiversité dans l'agglomération mais aussi la perception de la population à l'égard de cet enjeu.

Il s'agit ainsi de caractériser la faune des différentes zones d'habitations, pour déterminer aussi bien l'état existant que l'état souhaité, en évaluant :

  • La valeur patrimoniale : richesse faunistique connue et potentielle des sites
  • La valeur sociale : la présence faunistique perçue par les habitants et appréciée.

Une dimension participative caractérise cet inventaire, avec le projet "Safari dans ma ville" organisé en collaboration avec la plateforme FauneGenève : grâce à un formulaire simplifié, le public est encouragé à signaler ses rencontres avec la faune sauvage en ville, et à laisser ses commentaires à ce sujet.

 

Contact

Adresse
OCAN - Service de la biodiversité
Rue des Battoirs 7
1205 Genève
Tél:  +41 22 3885540

Plateforme de suivi de la faune du canton de Genève

Des oiseaux aux crustacés, en passant par les poissons ou les insectes, toutes les données relatives à la faune locale, banale ou rare, sont utiles pour mieux protéger la biodiversité.

Elles sont rassemblées à Genève sur le site d'information "Faune Genève". Plateforme officielle des naturalistes, observateurs de la faune du canton de Genève, celle-ci est consacrée à la collecte d’informations sur la faune faite dans le canton de Genève. Vous pouvez annoncer vos propres observations de la faune mais aussi consulter les observations des autres utilisateurs et connaître ainsi l'actualité de la nature au gré des saisons.

L'inscription sur cette plateforme est libre et gratuite. N'hésitez pas à partager vos observations !

Accéder à la plateforme www.faunegeneve.ch

 

 

Veille relative aux animaux exotiques indésirables

Certaines espèces non-indigènes (exotiques) qui parviennent à se multiplier sur notre territoire peuvent entrainer des nuisances importantes, pour les écoystèmes, les activités humaines, voire pour la santé. On parle alors d'espèces invasives.


Signalez une espèce suspecte !

Certaines de ces espèces problématiques sont aux portes de Genève. Les autorités assurent à ce sujet une veille active, car identifier rapidement l'arrivée d'animaux exotiques indésirables permet d'agir plus efficacement à leur encontre.

En cas de suspicion à l'égard d'une présence de ces espèces, n'hésitez pas à signaler votre observation au moyen de photos en localisant l'espèce. Les signalements seront vérifiés par des spécialistes.

En savoir plus sur :

Moustique tigre

Venu d'Asie en passant par les Etats-Unis, le moustique-tigre colonise progressivement l’Europe par le sud, et sa présence est signalée à Genève et sa région depuis 2019. Détruit par ses prédateurs dans les étangs et autres zone humides, il profite avant tout des petites flaques d'eau artificielles – récipients, vieux pneus, etc. - pour se reproduire, notamment dans les espaces habités.

Comment reconnaître un moustique-tigre?

Le Moustique-tigre

moustique-tigre
  • Se trouve dans les zones urbaines ou suburbaines (et non pas en milieu naturel) et peut être actif durant la journée.
  • Il est plus petit que la plupart des espèces de moustiques indigènes : il ne dépasse pas une pièce de 5 centimes avec les pattes déployées et le corps mesure environ 5 mm.
  • Il est zébré de noir et de blanc mais plusieurs espèces locales ont une coloration similaire : examiné de près, on le reconnaît à ses pattes marquées de blanc aux articulations.
    Que faire en cas de présence du moustique-tigre ?

    En l'absence de foyer des maladies exotiques concernées, être piqué par un moustique-tigre n'implique aucune mesure particulière. Cependant, afin d'assurer la gestion adéquate de cette espèce tout soupçon sérieux de présence de moustique-tigre dans la région genevoise peut être signalé (avec photo ou spécimen) à l'office cantonal de l'agriculture et de la nature qui se chargera de vérifier l’identification en collaboration avec des spécialistes.

    La façon la plus efficace de limiter la gêne causée par ce moustique ainsi que son expansion consiste à le priver de ses sites de reproductions : flaque urbaines temporaires, petites accumulations d'eau artificielles, récipients divers, etc. autant de sites potentiels qui peuvent être supprimés autour des habitations.

    En savoir plus sur le moustique tigre, fiche de reconnaissance et de lutte

     

    Frelon asiatique

    Le Frelon asiatique (Vespa velutina) est un insecte exotique originaire d'Asie du sud-est, introduit accidentellement en Europe en 2004. Actuellement en expansion en France, il pourrait prochainement faire son apparition dans notre région.

    Les piqûres de cet insecte ne sont pas plus dangereuses que celles de l’abeille domestique et de la guêpe, avec les mêmes risques pour les personnes allergiques. L'espèce n'est pas particulièrement agressive. Il constitue une menace importante pour l'environnement car il s'attaque aux ruches des abeilles domestiques.

    Des mesures sont donc mises en place pour assurer sa détection précoce, afin de prévenir sa progression et empêcher son implantation. Cela implique sa détection précoce et la destruction des nids, opérée par des spécialistes.

    Signalez toute observation suspecte dans le bassin genevois (individu ou nid, à l'aide d'une photo) à l'OCAN.

    Celle-ci a pour mission de vérifier l'identification et, le cas échéant, organiser l'éradication de la colonie, en collaboration avec le SIS (pompiers professionnels) et le service de la consommation et des affaires vétérinaires, voire les partenaires transfrontaliers.

    Adoptez les précautions d'usage à l'égard des insectes munis de dard : ne pas approcher à moins de 5-10m des nids et ne pas chercher à détruire soi-même une colonie !

     

    Comment reconnaître un Frelon asiatique?
    • Sa taille (soit 2-3 cm) est comprise entre celle du frelon européen et des guêpes communes
    • L' avant du corps est très sombre, comme fumé, avec un contraste jaune vif moins marqué que pour les espèces indigènes
    • Il n'a pas de points noirs latéraux sur l'abdomen. Son extrémité est souvent marquée d'un motif rappelant deux yeux jaunes en amande
    • Les nids du frelon asiatique sont caractérisés par leur taille remarquable (jusqu'à 80 cm de diamètre) et sont souvent perchés haut dans les arbres. Ils sont sphériques ou ovoïdes.

     

      Activités en lien avec les espèces à Genève

      Toute activité impliquant une espèce potentiellement invasive doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable. Le non-respect de cette procédure peut faire l'objet d'une amende pour les possesseurs d'animaux exotiques considérés comme invasifs et non déclarés.

       

      Contact

      Adresse
      OCAN - Service de la biodiversité
      Rue des Battoirs 7
      1205 Genève
      Tél:  +41 22 3885540

      Arbres remarquables

      Signaler un arbre remarquable

      Vous pensez qu'un arbre hors du commun mérite d'être signalé pour que son statut soit évalué ? Alors, rendez-vous sur :

      la carte interactive des arbres remarquables du canton

      Vous pouvez :

      • voir si l'arbre a déjà été examiné et son statut
      • demander à ce qu'il soit évalué par la commission des arbres

      Des critères objectifs permettent aux spécialistes de qualifier les arbres remarquables, qui bénéficient ainsi d'un suivi renforcé. Toutefois, tous les arbres du canton n'ont pas encore été évalués par l'Etat de Genève, en partenariat avec le Conservatoire et Jardin botaniques, la commission technique des arbres et la Société suisse de dendrologie.

      Que vous soyez ou non propriétaire, vous pouvez activement contribuer à la préservation des arbres remarquables genevois !

       

      Contact

      Adresse
      OCAN - Service de la biodiversité
      Rue des Battoirs 7
      1205 Genève
      Tél:  +41 22 3885540