L'essentiel en bref

En tant que navigateur, la capitainerie cantonale est votre interloculteur pour la gestion des amarrages, des estacades et pour les autorisations liées à l'utilisation du domaine public lacustre.

 

Contact

Capitainerie cantonale

Le guichet est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 09h00 à 12h00
6 Rue du 31 Décembre, 1207 Genève

capitainerie@etat.ge.ch

Une permance téléphonique répond tous les jours de la semaine de 9h à 12h00
T +41 22 388 55 50

Recommandations de la capitainerie

 

Navigation sur le Rhône

Dates d'interdiction de naviguer sur le Rhône
 

Paiement de votre place d'amarrage ou de dépôt

La capitainerie cantonale rappelle leurs obligations aux détenteurs d’une autorisation d’amarrage ou de dépôt à terre pour le stationnement de leur bateau.

  • Ces autorisations sont délivrées "à bien plaire"
  • Elles sont personnelles et intransmissibles
  • Elles sont subordonnées au paiement d'une redevance annuelle payable chaque année civile
  • Le défaut de paiement de la redevance annuelle entraîne de plein droit la caducité de l'autorisation
  • Un paiement tardif de la facture de cette redevance, à savoir hors délai des 30 jours, évitera au bénéficiaire de faire l'objet de poursuites, mais ne lui donne toutefois pas le droit de réclamer la place qui lui a été retirée de plein droit.

Les places dont les redevances ne sont pas acquittées seront retirées.

N.B. Le retrait des places liées à des redevances impayées ne constitue pas un fait exceptionnel ni nouveau, de nombreuses demandes pour obtenir une place d'amarrage ou de dépôt à terre sont en attentes. Dès lors les laisser-aller ne sont pas tolérés.

 

En liste d'attente pour une place !

Les demandes de place d'amarrage bateau et planche à voile sont à renouveler chaque année entre le 1er janvier et le dernier jour de février.
 

Visiteurs

N'oubliez pas de vous annoncer à la capitainerie.
Carte de situation des places visiteurs.
 

Facturation des places

Les factures des places d'amarrages pour l'année écoulée sont envoyées en fin d'année.
 

Le niveau du lac varie, réglez vos amarres !

 

Ouverture de l'eau sur les estacades de la Rade

En hiver, seul le karcher sous la grue du Quai marchand des Eaux-Vives est en fonction. Dès avril, l'eau est mise en service progressivement dans la Rade. En cas de gel, l'eau peut être refermée momentanément.


Grues portuaires électriques

Changement de réglementation concernant l'utilisation des grues portuaires électriques.


Dragage

Dans le cadre de l'organisation du dragage des ports Genevois, la Capitainerie procédera au curage, des ports du Reposoir et de Nautica, dans l'année 2020, les usagers seront prévenus personnellement avant les travaux!


Grue des Pâquis

La grue des Pâquis sera remise en fonction, cet été 2019, après des travaux de rénovation et de maintenance lourde qui débuteront mi-avril, les procédures d'utilisations seront communiquées ultérieurement !

Demande d'utilisation du domaine public lacustre

Pour une manifestation, des activités nautiques ou commerciales sur le lac ou les cours d'eau, faites une demande en utilisant l'un des formulaires suivants selon votre activité :

Demande pour une activité temporaire (DP)

Utilisez ce formulaire pour les manifestations, spectacles, rassemblements et les demandes de passerelles :

La demande d’autorisation d’usage du domaine public lac doit être déposée à la capitainerie au minimum 30 jours ouvrables avant la date du montage de la manifestation.
L’octroi d’une autorisation d’usage du domaine public lac est assorti d’une redevance et d’un émolument administratif. Une exemption de la redevance peut être accordée pour les projets d’intérêt général au sens de l’article 18 de la loi sur l'occupation des eaux publiques (LOEP – L 2 10).
Demeurent réservées toutes les autres autorisations dont l’obtention est nécessaire préalablement au début de la manifestation (commune, police, transports, etc.).

Dans le cas où la manifestation demande l'autorisation d'autres services de l'administration, veuillez compléter une demande par le guichet unique.

 

Demande pour une activité permanente (K 11 - DP)

Utilisez ce formulaire pour les estacades, pontons fondés, corps-morts ou ancrages à visser, crépines, etc.

La présente demande d'autorisation pour l’occupation permanente du domaine public cantonal (DP cantonal) indique que l’Etat de Genève a pris connaissance de la naissance d’un projet sur le DP cantonal et permet donc la dépose d’une requête en autorisation de construire auprès l’Office des autorisations de construire (OAC) pour la poursuite de l’instruction de ce dossier. Elle ne constitue en aucun cas un engagement de la OCEau à délivrer une permission d’occuper le domaine public cantonal. La permission d’occuper le domaine public cantonal ne sera octroyée que dans la mesure où l’autorisation de construire est entrée en force. 

     

    Contact

    Guichet de la Capitainerie

    Zones de navigation limitée

    Rappel des limitations de vitesse (extrait LNav)

    Limites de la vitesse des bateaux à moteur (Art. 4)

    Sous réserve des prescriptions spéciales ou signalées, la vitesse maximale des bateaux à moteur est limitée à :

    10 km/h sur les plans d’eau s’étendant jusqu’à 300 m de la rive et des ouvrages de protection des ports, sauf pour les bateaux remorquant des skieurs nautiques sur les plans d’eau réservés spécialement à cet effet.

    30 km/h au maximum sur le plan d’eau situé à plus de 300 m des rives et des jetées des ports des Eaux-Vives et des Pâquis, en aval d’une ligne tirée du monument du Port-Noir au débarcadère de la Perle-du-Lac.

    10 km/h au maximum sur tous les cours d’eau.

    15 km/h au maximum sur tous les cours d’eau pour les bateaux à moteur des entreprises de navigation concessionnaires et autorisées (ci-après : entreprises de navigation).

    Limite et adaptation de la vitesse dans les ports (Art. 5)

    Aux approches des estacades et dans les passes, les bateaux doivent régler leur vitesse afin d'éviter de créer des remous ou un effet de succion qui soient de nature à causer des dommages à des bateaux en stationnement ou en mouvement ou à des ouvrages, sans tomber toutefois au-dessous de la vitesse nécessaire pour gouverner avec sécurité.

     

    Limitation de vitesse dans les ports

     

    Navigation et activités sur le Rhône

    La navigation de plaisance est autorisée sur l'Arve et le Rhône genevois en aval du barrage du Seujet sauf :

    • du 1er octobre au 31 mars entre la passerelle de Chèvres et le barrage de Chancy-Pougny (zone de tranquillité hivernale de la réserve d'importance internationale),
    • une matinée (de 8h à 13h) par mois durant l'automne et l'hiver, sur l'ensemble du Rhône genevois, selon des dates annoncées préalablement par arrêté (consulter la feuille d'avis officielle).

    Ces mesures visent à assurer la protection et le suivi scientifique des oiseaux d'eau hivernant sur ce site naturel  d'importance internationale listé par la Convention de Ramsar.

    La navigation sur ces cours d'eau fait également l'objet de restrictions locales – notamment autour des ouvrages hydroélectriques - ou temporaires pour des raisons de sécurité, conformément à la signalétique placée sur le terrain.

     

    Navigation et activites sur le Thonex

    Places d'amarrage bateau et planche à voile

    Les ports du domaine public cantonal disposent de 4300 places pour des embarcations (places à l'eau, à terre ou installations pour les planches à voile). Le renouvellement des places est cependant limité. Par conséquent, obtenir une place d'amarrage peut nécessiter plusieurs années et mieux vaut donc débuter les démarches suffisamment à l'avance.

    L' attribution des places se fait sur la base de la liste d'attente, dans un ordre chronologique selon les disponibilités techniques (largeur, longueur, poids etc.) et pratiques (sociétés nautiques, chantiers navals, invalides, etc.).

    Pour obtenir une place, vous pouvez :

    • Effectuer une nouvelle demande pour une place d'amarrage bâteau ou planche à voile.
    • Renouveler votre demande en attente chaque année du 1er janvier au dernier jour de février.

    L'attribution des places se fait sur la base de la liste d'attente, dans un ordre chronologique selon les disponibilités techniques (largeur, longueur, poids etc.) et pratiques (sociétés nautiques, chantiers navals, invalides, etc.).

    Il existe également des places visiteurs disponibles dans les ports du canton de Genève.

     

    Tarifs

    La redevance pour les places d’amarrage est facturée à la fin de l'année pour l'année écoulée. 

    Les tarifs d'amarrage sont réglementés par le Règlement d'application de la loi sur la navigation sur les eaux genevoises H 2 05.01 Art. 19 Redevances.

     

    Effectuer une demande

    Attention, une demande de place d'amarrage en attente doit être renouvelée chaque année avant le 1er mars.

     

    Liste d'attente des places d'amarrage

     

    Type d'amarrage

    La capitainerie met à disposition des navigateurs des amarrages de deux types différents. L'ensemble des structures de base sont entretenues par la capitainerie. Seuls les éléments supplémentaires tels que bouées, rajout de chaîne, amortisseur, élingues (amarres), émerillons sont à la charge de l'usager.

    Nous vous recommandons de contrôler régulièrement l'état général de votre amarrage, et de signaler toutes usures sans délai à la capitainerie cantonale.

     

    amarrage

    amarrage

    amarrage

     

     

    Entretien des bateaux

    Plusieurs ports publics disposent d'infrastructures adaptées à l'entretien des bateaux qui doivent respecter les règles en vigueur.

     

    Utilisation des grues portuaires

    L'utilisation des grues du port des Eaux-Vives et de Choiseul est exclusivement réservée aux professionnels du nautisme et aux services officiels. Les navigateurs de plaisance quant à eux pourront solliciter les services d'un chantier naval.

    L'utilisation de la grue manuelle des Pâquis est en service gratuitement.

     

    Directive pour hivernage et travaux à quai

    Les travaux sur les coques (grattage, ponçage, sablage, peinture, etc.) ainsi que les interventions mécaniques sur les moteurs doivent exclusivement être exécutés sur les places de travail prévues à cet effet.

    Seuls des petits travaux d’entretien courants et techniques, sans ponçage et sans production d’eaux polluées ou de déchets, peuvent être effectués, à flot ou à terre, dans les ports et sur les places d’hivernage et d’entreposage des bateaux.
    Les autres travaux d’entretien, de rénovation ou de transformation des coques de bateaux ou mécaniques sont interdits dans les ports et sur toutes les places d’hivernage et d’entreposage des bateaux à terre.

    Seul le ponçage à sec effectué à l’aide d’une ponceuse munie d’une aspiration directe des poussières et sur une place équipée est toléré en plein air, ainsi que l’application de peinture sans solvant au pinceau ou au rouleau.

     
    Entretien des points d'amarrages – Interventions de la capitainerie

    La capitainerie cantonale effectue des contrôles et des remises en état des différents points d’amarrages du canton. Pour que ces interventions au profit des usagers du lac puissent être effectuées correctement, les équipements interdits - comme les pneus de véhicules utilisés comme pare-battages – doivent être retirés par les propriétaires de bateaux sans tarder et remplacés par des protections adaptées et dûment autorisées. 
    Tous les contrepoids non conformes, amarres non utilisées, restes de chaînes, etc. seront éliminés dans le cadre de ces entretiens. Par ailleurs, toutes les passerelles installées sans autorisation préalable de la capitainerie ainsi que les installations précaires seront démontées au frais de l’utilisateur.

     

    Contact

    Guichet capitainerie cantonale

    Ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 09h00 à 12h00
    6 Rue du 31 Décembre, 1207 Genève

    capitainerie@etat.ge.ch

    Une permance téléphonique répond tous les jours de 9h à 12h00
    T +41 22 388 55 50
    En dehors de ces heures, un répondeur prend vos messages.

    Ports

    Les gardes-ports de la capitainerie gèrent les ports du domaine public cantonal ainsi que l'attribution et la maintenance des 4300 places (2300 à quai, 1000 en corps-mort et 1000 à terre).

    Le nettoyage et l’entretien des ports sont à la charge des bénéficiaires des installations, ainsi que la partie de leur domaine contiguë au lac.

    En été, les équipes du service sont en permanence sur le lac pour le nettoyage et l’enlèvement des macrophytes (ou plantes aquatiques), dans les zones où la fonction loisirs et navigation sont prioritaires.

     

    Les ports situés sur le canton de Genève

    Complément

     

    Places visiteurs: annoncez-vous !

    Les places visiteurs sont gratuites et sont signalées par une bouée orange. Elles peuvent être utilisées jusqu'à trois nuits consécutives par mois et par port.

    Contactez la capitainerie dans les plus brefs délais pour signaler votre présence sur une place visiteur, dès que le bateau est amarré à une bouée orange

    Port Choiseul à Versoix
    9 places

    Bourg de Versoix
    3 places

    Port aux Mouches à Hermance, 4 places

    Port de la Tour Carrée à Cologny
    7 places

    Port des Eaux-Vives à Genève
    7 places

    Formulaire d'annonce pour l'utilisation d'une place visiteur

    Conditions d'utilisation des places visiteurs

    Les places visiteurs sont gratuites et sont signalées par une bouée orange. Elles peuvent être utilisées jusqu'à trois nuits consécutives par mois et par port. Elles ne peuvent pas être réservées.

    Avant de valider vos informations, faites une saisie d'écran pour conserver la preuve de votre envoi car vous ne receverez pas de confirmation par E-mail.

    Faucardage des plantes aquatiques

    A Genève, les travaux de nettoyage des grèves publiques et le faucardage (fauche des plantes aquatiques) sont du ressort du Canton. Ces interventions sont accomplies chaque été par des équipes spécialisées qui appliquent un plan de gestion respectueux des écosystèmes aquatiques.

    • Le nettoyage des grèves consiste à ramasser les déchets qui s’accumulent, poussés par les vagues (végétaux : algues filamenteuses, plantes arrachées au fond du lac, branches...)
    • Le faucardage consiste à couper et extraire du lac les plantes aquatiques qui se développent dans certains sites. Lorsqu’elles croissent jusqu'à atteindre la surface de l’eau, elles peuvent devenir gênantes pour la baignade et la navigation. Le faucardage permet ainsi d’améliorer le confort des utilisateurs du lac.

    Pratiqué sans contrôle, le faucardage peut avoir des effets néfastes pour l'équilibre écologique du lac car les herbiers lacustres constituent des milieux précieux pour la flore et la faune aquatiques.

    Afin d'éviter des conflits d’intérêt entre l’utilisation du lac par l’homme et la protection de la nature, une véritable stratégie du faucardage a été mise en place par l’Etat de Genève. Elle consiste à privilégier une approche souple et évolutive en effectuant une pesée des intérêts entre usages et valeur biologique du lac.

    Un plan de gestion définit ainsi les directives à suivre en matière de faucardage et de nettoyage. Les principaux points à relever sont les suivants :

    • Le faucardage est limité aux ports publics, aux axes de navigation et aux zones de baignades balisées
    • Les demandes concernant des plages ou des ports privés ne sont pas prises en considération
    • Le faucardage des plantes aquatiques n’a pas pour but de réduire la quantité de végétation qui s’échoue naturellement sur les grèves
    • Certaines espèces de plantes doivent être protégées alors que d’autres, qui ont un statut d'envahissantes, doivent être éliminées de la manière la plus adéquate possible (période, technique de coupe, propagation par le courant à éviter).

    Documentation

    Programme annuel et localisation du faucardage
    Le réchauffement de l’eau n’étant pas régulier, le développement de la végétation peut varier d’une à deux semaine(s) selon les années et influencer les périodes d’intervention des équipes.


    Les plantes aquatiques

    On confond les plantes aquatiques avec les algues, qui ne sont pas concernées par le faucardage. En réalité, il s'agit d'organismes très différents :

    • Les algues planctoniques
      donnent une coloration à l’eau, elles flottent en pleine eau et ne sont pas visibles à l’œil nu. La présence de ces algues est normale et même souhaitable sans excès car elles font partie de l’équilibre biologique d’un lac. Les algues filamenteuses qui forment des amas sur les fonds à l'apparence cotonneuse, sont plus faciles à observer. En période de forte bise, elles viennent s’échouer sur les plages.
    • Les plantes aquatiques
      sont des végétaux enracinés qui se reproduisent en fleurissant comme les plantes des champs. Elles font partie d'un groupe appelé les « macrophytes ». Certaines d'entre elles sont rares et doivent être protégées et d'autres, exotiques, doivent être éliminées.

    Especes de plantes aquatiques