4. Dispositif en cas de pics de pollution

Durant les pics de pollution un dispositif prévoit une gradation cumulative des mesures (voir les tableaux ci-dessous) et une information visant à prévenir les risques sanitaires pour les personnes sensibles.

Une mesure initiale de prévention cible la pollution issue du trafic routier. Ainsi, il est dans un premier temps recommandé aux usagers de l'autoroute de contournement d'abaisser leur vitesse à 80 km/h. Cette recommandation devient une obligation si la pollution persiste plus de 2 jours. Cette procédure est également appliquée d'une manière similaire en France voisine.

En cas de hausse de la pollution de l'air à l'échelle romande, un avis de pollution est communiqué aux médias en vue d'informer le public, de façon concertée avec les cantons romands. Une mesure incitative, le tarif réduit sur tous les billets et les cartes journalières unireso « Tout Genève » et « Régional » est appliquée dès le lendemain à Genève pour encourager une alternative au trafic motorisé individuel.

Si les concentrations augmentent encore et que les conditions météorologiques ne laissent pas présager d'amélioration, des mesures d'intervention contraignantes peuvent être adoptées afin de limiter les émissions de polluants en agissant sur leurs principales sources.

Dès le 15 janvier 2020, ce dispositif connaîtra une évolution importante pour intégrer la circulation différenciée s'appuyant sur le macaron Stick'AIR.

 

Dispositif encas de pics de pollution

Télécharger l'image

Avez-vous un commentaire sur cette page?