6. Agir contre la pollution de l'air

Améliorer la qualité de l'air requiert la collaboration de tous. Chacun peut contribuer efficacement à cet enjeu dans ses agissements individuels au quotidien.

Lors de déplacements :

  • privilégier les modes de transport non polluants (marche, vélo, …)
  • pour les trajets courts, privilégier les transports en commun et les P+R
  • pratiquer le co-voiturage
  • renoncer à l'utilisation de voitures diesel non équipées de filtre à particules
  • conduire selon la méthode Eco-Drive®  (conduite souple, écologique et économique)

Au quotidien :

  • utiliser des produits sans ou pauvres en solvants organiques (peintures, vernis, laques, colles)
  • utiliser de l'essence "alkylée" (sans benzène), carburant approprié pour les tondeuses, débroussailleuses, etc.
  • s'assurer que son chauffage ou sa cheminée sont bien réglés et chauffer son logement en ne dépassant pas 20-22°C
  • renoncer aux feux de "confort" (cheminée, poêle), ainsi qu'à tout feu en plein air
  • privilégier les produits locaux et de saison nécessitant moins de transports et d'énergie

Mais durant un épisode de smog ou en tout temps, chacun peut agir pour, l'air de rien, changer l'air.

Pour une grande majorité, les polluants de l'air sont issus essentiellement des activités humaines. C'est donc en agissant à la source de ces substances que l'on peut diminuer durablement la pollution de l'air. C'est précisément l'objectif du Plan de mesures OPair 2018-2023 que l'Etat de Genève met en oeuvre par des actions ciblant notamment les domaines de la mobilité, des chantiers ou des chauffages. 

 

Avez-vous un commentaire sur cette page?