2. Demander des analyses chimiques et microbiologiques

Faire analyser une denrée alimentaire

Les prestations régulièrement effectuées par le SCAV pour les particuliers sont :

Tout autre demande d'analyse est examinée au cas par cas et doit faire l'objet d'une demande par e-mail.

  • Si la demande peut s'inscrire dans le cadre des activités et des missions du SCAV, vous recevrez un devis avec indication du délai et du montant des émoluments.
  • Si le SCAV ne peut répondre à votre demande, les chimistes cantonaux romands ont établi une liste des associations et entreprises susceptibles de réaliser des analyses ou des expertises dans le domaine des denrées alimentaires auprès desquelles vous pouvez vous adresser

Achat ou consommation de produits pouvant poser un problème de sécurité alimentaire

  • Si vous observez des denrées alimentaires qui ne devraient pas être proposées à la vente (ex : dates de péremption échues, aliments altérés, etc.)
  • Si vous remarquez une mauvaise manipulation ou conservation des aliments dans un commerce
  • Si vous constatez des pratiques d'hygiène critiquables
  • Si vous avez été intoxiqué suite à la consommation d'un aliment

Consultez la page Intoxication alimentaire et plaintes

Le SCAV ne fait pas d'analyses des repas préparés à la maison. Il intervient uniquement sur les produits consommés dans un restaurant ou achetés en commerce.

Il n'est pas nécessaire de transmettre au SCAV les restes de votre repas ou aliment pour analyses sauf si on vous le demande expressément.

Seuls les constats effectués sur des échantillons prélevés officiellement par un contrôleur/inspecteur sont valables pour que le SCAV puisse prendre des mesures auprès des entreprises concernées.

Date de péremption dépassée

L'aliment est-il toujours comestible ? Peut-il être analysé ?

En dehors des contrôles officiels, le SCAV ne réalise pas d'analyses de comestibilité pour des particuliers. Généralement le coût d'une analyse est très largement supérieur à la valeur du produit. Si vous avez un doute sur la comestibilité du produit (emballage gonflé, présence de moisissures, odeur suspecte, etc.), nous vous recommandons de le jeter ou de demander conseil au fabricant du produit.

Sauf exception, les denrées alimentaires doivent mentionner une date limite de consommation ou une date de durabilité minimale.

Date de durabilité minimale

La date de durabilité minimale est généralement indiquée comme «A consommer de préférence avant le …» ou «A consommer de préférence avant fin …» suivi de la date. Au-delà de la date de durabilité minimale, un produit va perdre en qualité gustative ou nutritionnelle. Un léger dépassement de cette date ne devrait pas poser de problème en terme de sécurité alimentaire. En cas de doute sur la comestibilité, il vaut mieux jeter la denrée plutôt que s'exposer à une intoxication ou tout autre problème.

Date limite de consommation

La date limite de consommation est indiquée comme «A consommer jusqu'au …» suivi de la date. Au-delà de cette date, le fabricant ne peut plus garantir que la sécurité alimentaire du produit est respectée. Le produit ne doit pas être consommé.

Autocontrôle pour les entreprises

Le SCAV n'effectue, ni les analyses, ni les examens d'étiquetage, pour les entreprises dans le cadre de leur autocontrôle.

Pour vous aider dans le suivi de la qualité de vos denrées alimentaires ou dans la mise en place d'un autocontrôle, les chimistes cantonaux romands ont établi une liste des associations et entreprises susceptibles de réaliser des analyses ou des expertises dans le domaine des denrées alimentaires

Voir aussi

Fabriquer, importer ou commercialiser une denrée alimentaire

Avez-vous un commentaire sur cette page?