Sixième et septième pages de la Convention de Genève du 22 août 1864
crédit / Archives fédérales suisses
De par son histoire, le canton de Genève se caractérise par une forte tradition humanitaire. Celle-ci se perpétue encore aujourd'hui.

La signature de la première convention de Genève en 1864 a fait de Genève le berceau du droit international humanitaire. C'est dans la salle de l'Alabama située à l'Hôtel-de-Ville, à quelques mètres seulement de l'endroit où se réunissent aujourd'hui les membres du parlement et du gouvernement cantonal, que ce texte fondateur du "jus in bello" a été adopté. 

La naissance de la Croix-Rouge et du droit humanitaire peut être attribuée à des personalités qui ont marqué l'histoire genevoise: Henry Dunant, Gustave Moynier, Louis Appia, Théodore Maunoir et le Général Guillaume-Henri Dufour. 

Genève et l'humanitaire partagent donc une histoire indissociable.  Aujourd'hui, cette tradition se perpétue et Genève accueille de nombreuses organisations humanitaires sur son territoire. Des décisions d'envergure sur la coordination des opérations humanitaires sont prises régulièrement depuis le siège de ces organisations. 

Avec son budget de solidarité internationale qui permet de soutenir des projets de coopération dans des pays en développement - qu'ils soient touchés par des conflits armés, des catastrophes naturelles ou par une pauvreté extrême - le canton de Genève fait vivre cette tradition humanitaire. 

Pour en savoir plus sur l'histoire de la Genève internationale, veuillez cliquer ici

Partagez cette page