L'ancrage institutionnel

Vue de l'Hôtel de Ville
Vue de l'Hôtel de Ville
La politique cantonale de solidarité internationale est ancrée dans la Constitution genevoise, dans une loi et dans un règlement d'application.

L'art. 146 de la Constitution genevoise prévoit que l'Etat mène une politique de solidarité internationale.

Cette disposition constitutionnelle est précisée dans la loi sur le financement de la solidarité internationale (LFSI, 2001) ainsi que dans un règlement d'application (RFSI, 2002). 

Pour mettre en oeuvre cette politique, l'Etat de Genève est doté d'un service dédié au sein du département présidentiel, le service de la solidarité internationale (SSI). 

Par le biais du SSI,  l'Etat s'efforce de promouvoir un développement durable afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les pays les moins favorisés et d'agir pour enrayer les inégalités socio-économiques, la discrimination et l'exclusion. Les projets de développement soutenus doivent donner aux personnes et communautés défavorisées les moyens d'agir par elles-mêmes, faciliter leur accès au savoir et aux services de santé, encourager les relations équitables entres femmes et hommes, favoriser l'épanouissement des populations dans le respect des diversités culturelles et promouvoir la démocratie et la mise en pratique des droits humains.