Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SCORE

Réponses aux questions les plus posées

Que signifie SCORE ?

Le projet de nouveau Système Compétences, Rémunération, Evaluation (SCORE) vise à fonder le salaire sur des compétences évaluées de façon systématique. Lorsque cela est pertinent, les conditions de travail sont aussi prises en considération. Toutes les fonctions exercées dans le secteur public du Canton de Genève sont ainsi réunies sur un seul tableau. La démarche s’inscrit dans une politique des ressources humaines basée sur les compétences qui favorise l’évolution professionnelle de chacun.

Qui est concerné ?

SCORE concerne l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs soumis à la Loi genevoise concernant le traitement et les diverses prestations alloués aux membres du personnel
de l'Etat, du pouvoir judiciaire et des établissements hospitaliers (Ltrait), soit 17'000 employés du Petit Etat et quelque 28'000 employés d’établissements publics autonomes tels que les Hôpitaux universitaires de Genève, l’Université, les Etablissements médico-sociaux, l’Hospice général, l’Institution genevoise de maintien à domicile, lesHhautes écoles spécialisées, les éEtablissements publics pour l’intégration, etc.

Comment le nouveau système a-t-il été élaboré ?

Le nouveau système repose sur les 206 emplois du Répertoire des emplois référence (Reper). Celui-ci a été réalisé en 2010 pour clarifier la situation rendue confuse par la multiplication des fonctions au sein du système actuel.

Le processus d’évaluation s’est fait en quatre étapes :

  1. Elaboration d’une grille des fonctions-référence comportant 20 niveaux de salaire
  2. Récolte des informations sur 200 fonctions de référence par des questionnaires, des interviews, des visites sur le terrin et l’analyse des cahiers des charges.
  3. Evaluation de ces fonctions, notation, comparaisons, positionnement dans la grille
  4. Processus itératif de repositionnement dans la grille en fonction des nouvelles évaluations et notations.

Certains salaires risquent-ils de baisser ?

Personne ne verra son salaire baisser avec le projet SCORE. Les collaborateurs dont la situation n’est pas réévaluée verront tout au plus leur annuité annuelle bloquée le temps nécessaire à une mise à niveau, avant la reprise de la progression du mécanisme des annuités. Ils continueront cependant à bénéficier de l’indexation des salaires au coût de la vie.

Y aura-t-il un salaire au mérite ?

Non, SCORE n’introduit aucune variation de la rémunération en fonction de la performance ou du mérite. En revanche le nouveau système facilitera les formations continues et incitera à la mobilité professionnelle.

Quand Score doit-il entrer en vigueur ?

Le plan d’action du Conseil d’Etat prévoit une entrée en vigueur de SCORE en 2019. Pour les collaborateurs dont le métier est réévalué, la rémunération sera progressivement augmentée sur 6 ans.

Quand les nouveaux salaires seront-ils communiqués de façon individuelle ?

Une information personnalisée sera effectuée avant la bascule dans le nouveau système prévue pour le 1er janvier 2019. Cette information interviendra au terme des travaux parlementaires qui permettront de fixer définitivement la courbe salariale.

Les indemnités vont-elles disparaitre ?

Le projet SCORE supprime des indemnités relatives aux compétences et aux conditions de travail en les intégrant dans le salaire de base. Seront maintenues en revanche les indemnités concernant les heures de nuit, du week-end et des jours fériés, les remplacements ou les missions ponctuelles.

Pourquoi changer de système d’évaluation des fonctions ?

Remontant à 1975, la grille des métiers de l’Etat de Genève est devenue obsolète. Elle a subi de nombreuses retouches, mais avec un manque de vision d’ensemble et en tenant imparfaitement compte de changements majeurs, tels que la création des Hautes écoles spécialisées ou l'informatisation de la société. Les formations et les métiers ne cessent d'évoluer, d'où l'intérêt d'un système dynamique et apte à intégrer les changements. SCORE permettra d'assurer la cohérence nécessaire à une rémunération durablement équitable pour l’ensemble des salariés.

Quel est le rôle des associations de personnel dans le projet ?

Le Conseil d’Etat a décidé de procéder comme la plupart des autres cantons et collectivités publiques suisses : il a mandaté un consultant externe pour l’aider à élaborer un projet de grille des métiers sur des bases aussi objectives que possible. Une fois cette grille établie, le Conseil d’Etat a ouvert une consultation des organisations représentatives du personnel qui s'est déroulée en 2015-2016.

Pourquoi ne pas reprendre un système d’évaluation des fonctions existant ailleurs ?

L’Etat de Genève comporte des métiers et des fonctions spécifiques. SCORE propose une grille des emplois-métiers adaptée au périmètre de la fonction publique genevoise et aux spécificités du canton.

     

    Partagez cette page