EXPLORE! Quinzaine de l'urbanisme 2017

Le renouveau des espaces publics

Au coeur des quartiers anciens ou en devenir, autour des nouvelles gares ou aux abords de nos cours d’eau, l’espace public fait l’objet d’une attention nouvelle et de projets publics et privés remarqués.

Lieux de passage, plateformes d’échanges entre divers modes de transports, lieux de vie, havres de verdure, places de marchés ou espaces de liberté et de culture, les espaces publics doivent en effet répondre à de nombreux usages.

Dehors, une foule joyeuse et bigarrée a pris possession des lieux et les réinvente au quotidien comme terrasses, plages improvisées, rues festives, jardins urbains, pistes de sport, scènes de concerts ou villages nocturnes… Genève sort de chez soi !

Avec EXPLORE !, la « Quinzaine de l’urbanisme » 2017 aborde cette double dynamique par des conférences et débats entre acteurs publics, professionnels, académiques et de la société civile ; et pour petits et grands, par « UN SAMEDI POUR DECOUVRIR LA VILLE », ponctué de visites, performances et expériences urbaines.

 
Les Expositions

« OPEN SPACE CONNECTION »

15 projets de l’arc lémanique et 15 projets de la zone métropolitaine de Barcelone
Architecture du paysage et interventions dans l’espace public
Le projet Open Space Connection, ou « espaces libres en réseaux », est né d’une volonté de mettre le vide à l’honneur. Le vide entre les édifices et les voies de communication, le vide qui relie, qui sert de liant social, qui forge une identité, qui fait la qualité de vie dans nos villes, le vide qui permet de fantasmer sur des possibles à venir et favoriser les rencontres.

 

Pour parler des espaces libres, pour mettre en lien des professionnels, l’exposition met en regard deux régions d’une superficie à peu près égale : l’arc lémanique et la région métropolitaine de Barcelone.
Il en résulte une série de 32 projets qui donne un très bel aperçu de la pratique de l’art paysager contemporaine. Pour son édition 2017, l’exposition intègre quatre nouveaux projets d’aménagement public genevois de réalisation récente.
 
Présenté par Nicola Regusci, Xavier Bustos, Anna Hohler, Monique Keller,
Maison de l’Architecture de Genève (MA)
 

« LE KIOSQUE A CULTURE »

Oeuvre d’art public contextuelle créée en 1998 par Fabiana de Barros, artiste plasticienne genevoise, d’origine brésilienne. Elle n’existe que lorsqu’elle est installée et utilisée pour échanger et vivre une expérience avec le public. L’oeuvre représente un espace culturel nomade qui se définit en fonction du lieu où il est implanté. Son parcours lui a permis d’atteindre à Genève « son utopie finale : celle du partage et de toutes les relations possibles entre les artistes et les habitants d’une même ville. C’est le seul et unique « Kiosque à culture » dans le monde qui appartient désormais à la collectivité publique » (Laura Györik Costas, commissaire, in Aberto [Open] : Fiteiro Cultural, éd. Sesc, 2017).

Présenté par la Maison de l’Architecture de Genève (MA) et placé sous le
commissariat de Laura Györik Costas

En partenariat avec le Fonds municipal d’art contemporain (Fmac)
Site web : fabmic.ch

 

« La fabrique de rêves à Nyon »

Les 120 étudiants en architecture du paysage (Bachelor) de hepia Genève ont travaillé durant le semestre de printemps 2017 sur le territoire de Nyon. Cette exposition présente une sélection de leurs projets d’espaces publics, de parcs et de jardins.

Présenté par la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture
de Genève (hepia)

 

GVARCHI Guide, portraits urbains par Fred Merz

L’exposition présente des photographies de bâtiments et projets contemporains issus du guide interactif GVARCHI. Réalisée par le photographe genevois Fred Merz, cette série de « portraits urbains » propose une vision audacieuse et décalée de l’architecture du Canton.

Présenté par la Maison de l’Architecture de Genève (MA) et son application
GVARCHI guide (www.gvarchi.ch)

 

« Faute(s) d’espace » & « Le mobilier urbain à usage didactique »

  • « Faute(s) d’espace »
    A la découverte de lieux perdus, oubliés et retrouvés par ceux qui les ont investis.
    Photographies d’Hélène Maria.
  • « Le mobilier urbain à usage didactique »
    Un catalogue raisonné à disposition du visiteur pour une composition libre.

Deux expositions présentées par la Fédération des architectes suisses – section Genève (FAS) et la Société suisse des ingénieurs et architectes, section genevoise (SIA).

 

 

Photos: © Rene Torres, Etat de Genève/V. Lusser

Partagez cette page