Mixité des quartiers

Mixité © Steeve Iuncker
Mixité © Steeve Iuncker
Centres culturels © Steeve Iuncker
Centres culturels © Steeve Iuncker
Passants © Steeve Iuncker
Passants © Steeve Iuncker
Habitants © Steeve Iuncker
Habitants © Steeve Iuncker
Des logements pour tous, mais aussi des activités, des services et des équipements diversifiés. Le programme du projet promet de nouveaux quartiers à forte mixité.

Développer la ville en respectant sa diversité

Le projet PAV a été conçu avec la volonté de réaliser un quartier mixte pour intégrer et faire cohabiter - selon les quartiers - logements, activités, commerces, industrie, culture et loisirs. Cette ambition forte, qui a pour but de créer des quartiers animés et diversifiés, où il fera bon vivre et travailler, se traduit pleinement aux diverses échelles du projet.

Le périmètre PAV accueillera environ 12'400 nouveaux logements et 6200 nouveaux emplois, ainsi que de nombreux équipements publics et commerces. Le concept d'aménagement structure les différents quartiers selon le type d’affectation et d'infrastructures.

C'est ainsi que la Porte Sud verra l'implantation de divers grands équipements et d'activités, la Praille restera une zone d'activités secondaires avec le maintien d'infrastructures ferroviaires et de logistiques majeures, et le secteur de l'Etoile sera principalement dévolu aux activités commerciales et tertiaires, ainsi qu'au logement. Les quartiers des Acacias et de Grosselin accueilleront principalement des logements, alors que les rives de l’Arve et la Pointe Nord garderont une vocation plus sportive et culturelle ainsi que des logements et équipements cantonaux.

Ce mélange de l'ancien et du nouveau au sein du projet PAV, ainsi que la diversité de ses composantes, offriront des formes urbaines diversifiées. La mixité irrigue toute la conception du projet : elle est mise en œuvre à l’échelle de l'ensemble du périmètre PAV mais aussi à celle des plans localisés de quartier et même parfois de certains bâtiments, qui peuvent par exemple associer logements, équipements et commerces.

Un toit pour tous

Le projet PAV vise également une bonne mixité sociale en permettant à toutes les catégories de la population de se loger grâce à une répartition judicieuse des typologies de logements sur les terrains propriété des collectivités publiques. Sur ces terrains et selon le projet de modification de la loi PAV en cours, la part minimale de logements d'utilité publique (LUP) s'élèvera à 62%, dont un tiers de logements bon marché (HBM). La grande majorité, soit 88% des logements, seront à louer, et une part de 12% pourra proposer de la propriété par étage (PPE) en droit de superficie, l’Etat et les communes restant propriétaires de leurs terrains.

Partagez cette page