Place des nations
Les plans d'actions définissent l'action de l'Etat pour une durée définie. Instrument de programmation transparent, le plan d'actions identifie les ressources financières et les étapes nécessaires à la concrétisation des mesures.

Pour les transports, les plans d'actions suivants sont disponibles:

Plan d'actions du réseau routier 2015- 2018

Ce plan d'actions du réseau routier 2015-2018 définit l'action de l'Etat pour les prochaines années en matière d'aménagement multimodal sur le périmètre de la voirie. Il s'intègre dans un cadre légal des planifications directrices fédérales et cantonales, mais également dans la perspective de l'agglomération franco-valdo-genevoise. À ce titre, il s'inscrit dans la déclinaison et la mise en œuvre à court terme du Plan directeur cantonal, du projet d'agglomération et de Mobilités 2030.

 

Plan d'actions de la mobilité douce 2015-2018

Le plan d'actions de la mobilité douce vise à définir les mesures (études, projets et réalisations) en faveur des piétons et des cyclistes qui seront menées par le canton de Genève pendant la période 2015 – 2018. Ce plan d'actions vise d'une part à améliorer l’infrastructure par des mesures de sécurisation, d'amélioration de la continuité et de la qualité des réseaux piétonniers et cyclables, et d'autre part, à agir sur la mise en valeur de la marche à pied et du vélo par des actions de promotion visant un public élargi, de l'enfance jusqu'au troisième âge.

 

Plan d'actions du stationnement 2013-2019

Le plan d’actions du stationnement  comprend l’ensemble des 18 actions, dont chacune mobilise des moyens spécifiques visant un horizon déterminé. Son suivi sera assuré par la structure de gouvernance mise en place en février 2012 (comité de pilotage). Cependant, une fois par an, chaque groupe de travail consultatif dressera le bilan de l’avancement des actions et proposera des mesures correctives en fonction des difficultés rencontrées et de l’actualité, qui seront ensuite soumises au comité de pilotage.

 

Plan d'actions des transports collectifs (2020-2024)

Ce plan d’actions des transports collectifs 2020-2024 défi nit l'action de l’Etat en matière de développement des transports collectifs pour les cinq années à venir afin de répondre aux besoins de déplacements liés au développement urbain et à la croissance économique du canton de Genève.


Il s’intègre dans le cadre légal des planifi cations directrices fédérales et cantonales, mais également dans la perspective de l’agglomération franco-valdo-genevoise. A ce titre, il s’inscrit dans la déclinaison et la mise en oeuvre à court terme du Plan directeur cantonal, des projets d’agglomération et de Mobilités 2030.


Cinquième document de ce type concernant les transports collectifs, il s’appuie sur un bilan de la période 2015-2019 qui a marqué une rupture dans le développement des transports collectifs en raison de la diminution importante des recettes voyageurs
engendrée par la baisse des tarifs Unireso en décembre 2014 suite à la votation populaire du 18 mai 2014 « Stop à la hausse des tarifs TPG ».


Ce plan d’actions inverse la tendance puisqu’il prévoit la mise en service de plusieurs infrastructures lourdes de transport collectif avec notamment le CEVA qui permettra le déploiement de l’off re très attendue du Léman Express. Cette nouvelle offre ferroviaire sera l’occasion d’améliorer les rabattements des lignes urbaines et régionales en off rant à chaque commune du canton une desserte directe sur les gares et haltes du Léman Express. Concrètement, les correspondances entre le train et les lignes existantes seront systématisées et plusieurs nouvelles lignes seront créées. Cela annonce pour les utilisateurs des transports collectifs un changement dans la manière de se déplacer à l’échelle du Grand Genève.


Le PATC prévoit également des changements conséquents sur le réseau urbain de transports collectifs en lien avec la mise en service du prolongement des lignes de tramways ou avec la création d’axes forts permettant d'accompagner le développement
des nouveaux quartiers d’habitations tels que les Communaux d'Ambilly, les Cherpines, les Vergers, Bernex-Est et les Grands-Esserts.


Concrétisé à travers 16 actions faisant état d’une coordination renforcée entre politique de la mobilité et autres politiques publiques, portant notamment sur les enjeux environnementaux, ce plan d’actions est accompagné de projets de loi avec les opérateurs de transport visant à concrétiser financièrement les développements prévus.