Meyrin - Cointrin Est et Ouest

Périmètres des déclassements Cointrin Est et Ouest
Périmètres des déclassements Cointrin Est et Ouest
Des espaces publics favorisant la nature en ville, ici La Chapelle, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des espaces publics favorisant la nature en ville, ici La Chapelle, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des activités pour favoriser la vie de quartier, ici La Florence,  un principe pour Cointrin © De Limoges
Des activités pour favoriser la vie de quartier, ici La Florence, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des aménagements en faveur de la mobilité douce, ici La Florence, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des aménagements en faveur de la mobilité douce, ici La Florence, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des aménagements en faveur de la mobilité douce, ici La Florence, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des aménagements en faveur de la mobilité douce, ici La Florence, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des gabarits et une architecture diversifiés, ici l'Avenue Blanc, un principe pour Cointrin  © De Limoges
Des gabarits et une architecture diversifiés, ici l'Avenue Blanc, un principe pour Cointrin © De Limoges
Des gabarits et une architecture diversifiés, ici Bellevue, un principe pour Cointrin  © De Limoges
Des gabarits et une architecture diversifiés, ici Bellevue, un principe pour Cointrin © De Limoges
Une arborisation soutenue, ici les Hauts de Malagnou, un principe pour Cointrin © De Limoges
Une arborisation soutenue, ici les Hauts de Malagnou, un principe pour Cointrin © De Limoges
La prise en compte du patrimoine arboré existant, ici les Hauts de Malagnou, un principe pour Cointrin © De Limoges
La prise en compte du patrimoine arboré existant, ici les Hauts de Malagnou, un principe pour Cointrin © De Limoges
De part et d'autre de l'avenue Louis-Casaï, deux projets de déclassements prévoient à long terme de nouveaux quartiers à dominante de logements. Ils sont soumis à votation le 9 février 2020.

Les études menées dans le secteur ont montré la possiblité de développer à Cointrin de nouveaux quartiers d'habitation, en faisant évoluer l'actuelle zone villas. Un nouveau quartier pourrait ainsi voir le jour avec près de 2300 nouveaux logements et des équipements publics créés à long terme de part et d'autre de l'avenue Louis-Casaï. Ce processus de densification progressive du quartier se fera dans le respect du rythme que souhaiteront donner les propriétaires fonciers au devenir de leur parcelle.

Ce développement s'inscrit dans les orientations données aux niveaux fédéral et cantonal visant à préserver les espaces agricoles et naturels qui entourent les espaces urbanisés de Genève. Il s'agit de permettre aux quartiers largement urbanisés, comme Cointrin, d'évoluer vers des espaces pouvant proposer à la fois plus de logements et une réelle qualité de vie en ville.

Des quartiers complets et de qualité

Le développement de Cointrin permet de créer des logements dont les Genevois.e.s ont tant besoin, mais également de développer un nouveau réseau d'espaces publics et verts, favorables à la biodiversité et accessibles à tous (voir les images de référence du futur quartier). Un lien avec d'autres projets paysagers sera fait, notamment depuis le Grand-Saconnex, créant ainsi un réseau de parcs et promenades. Des équipements publics communaux seront réalisés pour répondre aux besoins des nouveaux quartiers (écoles, crèches, équipements sportifs ou associatifs...). Ils seront accessibles à l'ensemble des habitant.e.s de Cointrin.

Les transports publics seront renforcés par un bus à haut niveau de service, une nouvelle desserte de bus locale, l'augmentation des cadences des trams 14 et 18 et de la ligne 10. Le trafic automobile de transit sera maîtrisé afin de protéger les cœurs de quartiers. Les mobilités douces seront encouragées par le développement de cheminements piétonniers et de voies cyclables.

Les logements, dont les gabarits et l'architecture seront variés, répondront aux besoins de l'ensemble de la population du canton: logements d'utilité publique, logements coopératifs, locatifs, PPE.

800 nouveaux emplois seront aussi créés dans le secteur, au nord du périmètre, à proximité de l'aéroport, dans un secteur où du logement ne peut pas être construit.

Un environnement maîtrisé: bruit et air

Les questions relatives au bruit des avions sont particulièrement débattues à Cointrin. Le secteur bénéficiera directement de la réduction des émissions sonores que l'aéroport devra respecter, conformément aux objectifs fixés dans la convention du 22 mai 2019 liant le canton de Genève et l'aéroport. De plus, il a été démontré, dans le cadre d'une étude spécifique commandée par le canton, que l'urbanisation future n'entraînera pas d'augmentation des nuisances sonores dues aux réflexions du bruit des avions dans le quartier. La méthodologie de cette étude et ses résultats ont été validés comme étant pertinents par les services de la Confédération. La qualité de l'air devrait s'améliorer d'ici 2030 sur ces deux périmètres, par rapport à la situation actuelle.

Un nouveau quartier en ville

Ce projet est conforme au plan directeur cantonal 2030 qui préconise, en limitant les emprises sur la zone agricole, la création de logements répondant aux besoins de la population genevoise au sein de nouveaux quartiers vivants, proches des axes de transport. Ces orientation sont conformes à la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire, adoptée en 2013 par la population suisse.

Collaboration avec les communes et concertation

Dès 2006, une démarche de déclassement a été intitiée. Cette modification des limites de zones a été enrichie dès 2012, dans le cadre du grand projet Vernier-Meyrin-Aéroport, d'un travail partenarial entre le canton et les communes concernées sur le type d'urbanisation souhaité. Différents principes directeurs ont été définis en matière de formes urbaines, d'environnement et de mobilité. Ce travail se poursuivra à l'échelle des quartiers qui permettront de préciser les projets.

Dans le cadre de l'élaboration des plans localisés de quartier (PLQ), un processus de concertation avec les habitants, propriétaires, voisins et autorités communales sera organisé, comme par exemple pour le projet du Chemin de l'Avanchet où ce travail a débuté.

Deux secteurs

Deux projets de modification des limites de zones (MZ) pour la création de zones de développement 3 ont été approuvés par le Grand Conseil le 10 avril 2019. Ces déclassements ont fait l'objet d'un référendum cantonal et ont été refusés en votation le 9 février 2020.

  • MZ Cointrin-Est : le secteur entre les chemins des Sapins, Riant-Bosquet et Terroux sur le territoire de la commune de Meyrin (potentiel de 1000 nouveaux logements);
  • MZ Cointrin-Ouest : le secteur compris entre les chemins des Ailes, du Ruisseau et de l'Avanchet, au sein du quartier des Avanchets, sur le territoire des communes de Meyrin et Vernier (potentiel de 1300 nouveaux logements et de 500 emplois);

Ces secteurs s'inscrivent en continuité des zones de développement créées en 1961 qui se sont notamment concrétisées par la construction du quartier des Avanchets ou le développement d'immeubles le long de l'avenue Louis-Casaï.

Principes d'amenagement des declassements Cointrin Est et Ouest
 

Etapes précédentes

Pour toute information complémentaire
Hendrik Opolka
Chef de projet
OU - DDU - Secteur Rhône-Aéroport
Case postale 224
1211 Genève 8
Tél: +41 22 5460006
E-mail: hendrik.opolka@etat.ge.ch