Le projet école numérique pour une école du 21e siècle

enfant avec une tablette numérique
Intégrer et tirer parti des nouvelles technologies numériques dans le cadre scolaire
Parce que la révolution informatique transforme rapidement les savoirs et les sciences, elle doit entraîner des changements à tous les degrés d'enseignement et dans toutes les filières de formation.

Les mesures déjà prises

MOYENS POUR ACQUERIR LES COMPETENCES NUMERIQUES

 
  1. La refonte du système d’information et de communication (SIC)

Le développement d'une culture numérique va de pair avec la digitalisation des processus administratifs, car les études réalisées dans d’autres pays montrent qu’une transition numérique novatrice et durable sur le plan pédagogique ne peut être implantée tant que le volet administratif continue à évoluer dans une culture analogique. Un système d’information et de communication performant est la condition indispensable pour permettre un pilotage et une maîtrise d’une politique publique d’éducation optimale.

La direction générale des systèmes d’information (DGSI) et le DIP ont lancé un projet de refonte du système d’information et de communication. Ce nouveau système, plus évolutif et plus facilement paramétrable, facilitera la gestion opérationnelle du système de formation, contribuera à un suivi adapté du parcours de formation scolaire et professionnelle des élèves, fournira des moyens numériques pour la communication entre l’école, les élèves et leurs familles, dans le respect des règles de sécurité et de protection des données.

  1. L’enseignement de l’informatique

L’introduction de l’enseignement de l’informatique au collège de Genève est prévue pour la rentrée 2020, avec des bancs d'essai dès 2019. Cet enseignement s’orientera vers les concepts généraux de la pensée informatique (données, processus, algorithmes et communication notamment) tout autant que sur le développement de stratégies de résolution de problèmes relevant de tous les domaines d'enseignement.

  1. Les projets numériques pilotes du DIP

Les expériences menées par le DIP ces dernières années montrent qu’une forte impulsion a déjà été donnée. Par exemple, dix-huit écoles primaires testent l’utilisation des tablettes numériques avec un retour très positif. Une étude menée sur cette expérience a démontré une plus grande diversité de pratiques pédagogiques au sein de la classe et notamment un plus fort investissement dans les mathématiques, l'amélioration de la production textuelle, le développement de l’autonomie et l'augmentation sensible de la motivation chez les élèves. Ces expériences positives pourront être capitalisées pour une diffusion à plus large échelle à partir des objectifs fixés par la stratégie.

Visionner des vidéos sur des projets pilotes (tablettes, robot programmable, etc.) et des pratiques pédagogiques intégrant le numérique

Une utilisation des technologies responsable

L’enseignement au et par le numérique est une priorité du DIP. Le numérique ne va pas se substituer aux supports existants, mais il sera intégré dans les pratiques pédagogiques lorsqu’il y aura une plus-value avérée, des objectifs pédagogiques clairs, tout en veillant à éviter une exposition prolongée des élèves devant les écrans. La prévention des conduites addictives dans le cadre de l’utilisation privée est également une tâche dont le Département entend se charger. Dans ce cadre, l'expertise de l’office médico-pédagogique et de l’office de l'enfance et de la jeunesse est fondamental pour la mise en œuvre du projet.

 

 

Partagez cette page