Des solutions pour fluidifier le trafic aux douanes

Douane de Thônex Vallard
Douane de Thônex Vallard
Dans une Lettre d'intention sur le trafic aux petites douanes signée en janvier 2018, partenaires français et suisses se sont engagés à mettre en place des solutions concrètes pour limiter la circulation aux passages frontières du sud du canton notamment.

En effet, face à la surcharge récurrente observée sur les axes de Bardonnex et de Thônex-Vallard, une partie du trafic pendulaire se déverse sur des routes secondaires, créant des nuisances dans des villages qui ne sont pas adaptés pour l'accueillir.

Afin de limiter ces passages, deux nouvelles lignes de bus transfrontalières ont été créées, de nouveaux P+R ont été ou vont prochainement être inaugurés et les outils permettant la mise en relation des personnes souhaitant covoiturer sont développés, via la plateforme covoiturage-leman.org. La mise en service du réseau ferroviaire transfrontalier Léman Express, le 15 décembre 2019, viendra renforcer ce dispositif.

Afin de limiter ces engorgements, les autorités genevoises et la société Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc, qui exploite l'autoroute A411 côté français sur la plateforme de Thônex-Vallard, ont collaboré étroitement pour mettre en place la première voie transfrontalière réservée au covoiturage au niveau européen. Le covoiturage permet de réduire le nombre de véhicules sur la route et donc le volume du trafic. Selon les projections, si la part de covoitureurs venait à progresser de 8% sur la douane, la charge de trafic serait comparable à celle observée pendant la période estivale, où la circulation est fluide.

Partagez cette page