Sécurité routière
La sécurité des usagers de la route est une préoccupation importante pour l’ensemble des collectivités.

Depuis janvier 2016, la direction du génie civil a engagé un préposé à la sécurité des infrastructures routières. Son rôle principal est d'analyser les points noirs du canton de Genève et de proposer des solutions. Il est également mandaté par les procureurs lors d'accidents de la route afin de vérifier les normes des infrastructures routières.

Cette nouvelle fonction existe dans tous les cantons selon la loi sur la circulation routière. Tous les accidents qui impliquent une intervention de la police sont rapportés à l'Office fédéral de la statistique. Une zone géographique – de 50 m dans les localités et de 150 m hors localités – est considérée comme point noir dès que cinq accidents ont été répertoriés dans les trois ans.

L'entretien paysager des routes (élagage de branches gênant la visibilité, entretien des bandes herbeuses, etc.) fait partie des mesures régulièrement mises en œuvre. La pose de glissières de sécurité de manière à diminuer le degré de gravité d'un accident est un autre exemple, de même que certains marquages au sol.

En fonction du lieu et pour chaque mode de transport, des mesures spécifiques sont mises en place.

Partagez cette page