La pédagogie spécialisée se réorganise en faveur de ses bénéficiaires

illustration
A compter de la rentrée 2018, le domaine de la de pédagogie spécialisée se réorganise. Ce changement de perspective nécessite une adaptation du processus d’octroi des mesures de pédagogie spécialisée.

La nouvelle organisation vise à:

  • renforcer la coordination des prestations proposées
  • garantir une équité de traitement
  • associer l’ensemble des acteurs concernés à l’analyse de la situation d’un enfant/jeune et à la réflexion quant aux mesures les plus appropriées à son égard dans une logique inclusive.

Dans cette nouvelle approche, les aptitudes et les besoins de l’enfant/du jeune ne sont plus évalués sur la base de l’identification d’un déficit isolé. Ils font l’objet d’une évaluation pluridimensionnelle. Le croisement et la multiplication des regards permettent ainsi de mettre en place des solutions qui répondent au plus près des besoins de l’enfant/du jeune.

Ce changement de perspective nécessite une adaptation du processus d’octroi des mesures de pédagogie spécialisée.

 
Qui sont les bénéficiaires des mesures de pédagogie spécialisée?

Ces mesures peuvent être accordées à des enfants et jeunes de 0 à 20 ans.

 

Quel est l’objectif de cette réorganisation ?

Elle vise à harmoniser les principes et règles de fonctionnement du domaine de la pédagogie spécialisée, en assurant une coordination des prestations et une égalité de traitement en la matière sur le canton.

Il s’agit également de repenser le processus d'évaluation des besoins de pédagogie spécialisée dans une logique inclusive.

Ce nouveau processus comprend plusieurs avantages:

  • Une amélioration des articulations et un renforcement des liens et lieux d'échanges entre l'école régulière et le domaine de la pédagogie spécialisée
  • Un renforcement des prestations de pédagogie spécialisée en soutien direct à l'école régulière
  • Une réduction des ruptures temporelles et de communication entre l'école régulière, les parents, et le domaine de la pédagogie spécialisée.
  • Un renforcement du dialogue avec l’ensemble des acteurs concernés
  • Une transparence accrue du processus décisionnel
  • Une harmonisation de la documentation, ce qui facilite la transmission des informations tout au long du parcours de l’enfant / du jeune

 

Quels impacts concrets sur les prestations proposées aux enfants et jeunes ?

Cette réorganisation a des effets concrets positifs. En voici deux exemples.

  • Education précoce spécialisée : le Service éducatif itinérant (SEI) de la Fondation ASTURA intervient auprès d’enfants en situation de handicap, ayant des retards de développement, des limitations ou dont le développement est menacé. Depuis la rentrée 2017, le SEI intervient auprès des enfants jusqu’à l’âge de 6 ans, alors que ses prestations s’arrêtaient jusqu’alors au moment de l’entrée en scolarité (soit à l’âge de 4 ans).
  • Une nouvelle méthodologie destinée à identifier les besoins spécifiques des élèves.

Pour en savoir plus: site de la CDIP, page dédiée à la pédagogie spécialisée.


La procédure d’évaluation standardisée (PES)
Qu'est-ce que la procédure d'évaluation standardisée?

La procédure d'évaluation standardisée (PES) est un instrument du concordat sur la pédagogie spécialisée pour la détermination des besoins individuels en vue de l'attribution de mesures renforcées.

 

Dans quelles situations est-elle mise en œuvre ?

Elle est activée lorsque les mesures non renforcées (appelées aussi mesures ordinaires) octroyées avant l'entrée en scolarité ou dans le cadre de l'école ordinaire s'avèrent insuffisantes et qu'il est nécessaire de mettre à disposition des ressources supplémentaires pour la formation et l'éducation d'un enfant ou d'un adolescent.

 

A quoi sert la PES ?

Ce document recense systématiquement toutes les informations relatives à une situation. Elle donne ainsi la possibilité aux utilisateurs (par ex. services psychologiques scolaires ou autres services cantonaux chargés de l'évaluation) d'effectuer une évaluation globale et pluridimensionnelle des besoins.

Partagez cette page