Agir

Agir pour les droits de l'enfant
Agir pour les droits de l'enfant
Concrétiser la participation des élèves, des jeunes et des enfants dans les différentes actions du DIP

Sous le label un mois, un droit, le DIP propose diverses initiatives, mises en avant et communication qui auront lieu pendant l'année ont pour objectifs de sensibiliser largement la population aux droits de l'enfant mais aussi à leur devoir et pour les élèves du DIP ce sera l'occasion de s'approprier de multiples facettes de la question citoyenne, dans la perspective de se préparer : à participer à la vie sociale, culturelle, civique, politique et économique du pays, en affermissant le sens des responsabilités, la faculté de discernement et l’indépendance de jugement (art. 10 LIP).

Un mois, un droit c'est une philosophie qui vise à donner une coloration particulière aux activités et actions régulières du département.

 

Consulter

Suite au vote de la loi sur l'enfance et la jeunesse, et particulièrement son article 10, le département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse va mettre en oeuvre dès la rentrée scolaire 2020-2021 des instances participatives de jeunes. Ces instances ont pour but de faire participer les jeunes à des prises de décisions sur des sujets les concernant directement, au sens de l'article 12 de la convention relative aux droits de l'enfant : ... le droit d'exprimer librement son opinion sur toute question le concernant.

Au niveau cantonal, le canton va créer un Conseil de la jeunesse, comme souhaité par le parlement dans le vote du de la loi. Ce conseil, formé de jeunes âgés de 14 à 21 ans, a pour mission d'émettre des préavis et de formuler des propositions sur tout sujet concernant la jeunesse aux exécutifs cantonal et communaux. Les modalités de fonctionnement du conseil seront définies par voie règlement et le conseil devrait tenir sa première séance à l'automne 2020.

Et dans chaque établissement scolaire, il instaurera une instance participative ou conseils des élèves/d'apprenti.e.s. La forme et les modalités de fonctionnement de ces instances seront définies par les directions des établissements. Ces conseils d'élèves/d'apprenti.e.s seront progressivement mis en place dès la rentrée scolaire 2020-2021. Ils ont pour objectifs de réunir les délégué.e.s des élèves et de la direction afin d'instaurer un dialogue, de co-construire des projets et de permettre une consultation régulière des élèves et des apprenti.e.s sur des sujets qui les concernent. 

Pour les enfants et les jeunes, la participation à ces instances leur permettra de s'initier au fonctionnement du processus démocratique, d'acquérir des aptitudes d'action au sein d'une collectivité, de contribuer, au nom des pairs, à des choix et des décisions concernant leur futur, enfin, d'apprendre à argumenter et à débattre.

Sensibiliser et former 

Tout au long de l'année scolaire 2019-2020, le DIP va proposer des activités liées aux droits de l'enfant afin de sensibiliser les élèves et les apprentis à leurs droits mais également à leur devoir. Les conférences, ateliers, spectacles proposés sont présentés dans les pages mensuelles ainsi que dans le calendrier.

Le lancement de l'année commence par une grande exposition des dessins des élèves créés pour commémorer cet évènement. 74 dessins sont affichés sur le BFM de la fin août jusqu'au 30 septembre.

Les élèves de l'enseignement primaire recevront le 26 août un "Carnet de l'élève" illustré par ces mêmes dessins et rappelant chaque mois un droit.

Enfin, la soirée Ecole&Culture du 12 septembre proposera une conférence sur le droit à la culture ainsi que les affiches illustrant les dix droits mis en exergue par le DIP et créées par les élèves du CFPArts.

La semaine de la démocratie permettra à de nombreux élèves et apprentis de participer à des ateliers ou des conférences.

Et c'est ainsi que tout au long de l'année, des évènements auront lieu au sein du département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse sous le label : un mois, un droit.