Matériel de prévention à la disposition des PME

Engagez votre entreprise dans la lutte contre la cybercriminalité en impliquant votre personnel.

La collaboratrice de cette PME genevoise a fait la malheureuse expérience du hold-up moderne ! En 2 clics, en ouvrant une pièce jointe malveillante, son ordinateur a agi comme une porte d’entrée pour les cybercriminels et tous les fichiers de l’entreprise ont été chiffrés (backups inclus). Tout se déroule très vite : demande d’une rançon de 5 bitcoins, pertes de données importantes, plaintes des clients, difficultés à livrer…Une perte de CHF100'000.- pour ce cas réel.

En tant que chef d’entreprise, quels sont vos moyens pour lutter contre ce nouveau fléau ?

Engagez la discussion avec vos collaborateurs et votre management pour ouvrir une nouvelle dynamique permettant de :

  • Déceler les attaques et repérer la piraterie sur internet
  • Acquérir les bons réflexes
  • Prévenir et apprendre à (ré)agir le plus rapidement possible


L'Etat de Genève met à disposition des entreprises, un matériel de prévention interne constitué d’outils pour prévenir et réagir en cas de suspicion ou de piratage informatique :

  • Un mode d'emploi
  • Une feuille de route pour planifier le déroulement de la campagne
  • Un e-mail à transmettre à vos collaborateurs
  • Une campagne d’affichage au sein de votre entreprise mettant en lumière les trois types de cyber-attaques les plus dangereuses et aussi les plus courantes :
    • Le hameçonnage (phishing) qui utilise l’usurpation d’identité par e-mail pour forcer l’accès à des données de connexion ou des numéros de cartes bancaires.
    • Le piratage de mot de passe qui compromet la sécurité des comptes pros et privés sur le web.
    • L’ingénierie sociale qui exploite les failles humaines pour soutirer des informations clés de manière déloyale ou obtenir des transferts d’argent
  • Une présentation pour animer une (des) séance(s) de sensibilisation.


Pour une mise en place rapide et efficace au sein de votre entreprise, ce plan d’action, personnalisable en fonction de vos priorités et de vos ressources, peut se déployer sur deux semaines ou quelques mois.


En cas de suspicion ou de piratage avéré, dénoncez les cas à la police cantonale genevoise. Vos plaintes et témoignages sont essentiels pour lutter contre la cybercriminalité.

 

Partagez cette page