La caisse est tenue de prendre des mesures si aucune recapitalisation n'est décidée avant la fin mai 2019

La Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève est tenue par l'article 28 de la loi cantonale sur la CPEG d'assurer son équilibre financier à moyen et long terme.

En 2017, les  perspectives ne permettant pas d'assurer cet équilibre financier, le comité de la CPEG avait décidé d'élever l'âge pivot d'un an dès le 1er janvier 2018, ce qui représentait une réduction de 5% des prestations.

Cette mesure s'avérant insuffisante, le comité a préparé un second train de mesures pour le 1er janvier 2020

Toutefois, si une loi prévoyant une recapitalisation de la caisse était promulguée avant le 31 mai 2019, l'amélioration des perspectives financières amènerait le comité à renoncer à ce second train de mesures.

Page de la CPEG sur les mesures structurelles.

 

Partagez cette page