L'église Saint-Sylvestre de Compesières

Compesières
En 2014, en amont de futurs travaux communaux, des sondages dans la parcelle agricole située au nord de l'église ont été effectués, suivi par deux campagnes de fouilles en 2015 et 2016.

Deux campagnes de fouilles, en 2015 et 2016, succédèrent aux sondages effectués en 2014 dans la parcelle agricole située à une dizaine de mètres au nord de l'église Saint-Sylvestre. Elles ont fourni des résultats qui étoffent la connaissance du site.

La fréquentation du site au premier millénaire avant notre ère a pu être attestée grâce à la présence de céramique protohistorique, bien qu'aucune structure s'y rattachant n'ait été mise au jour.

L'occupation d'époque gallo-romaine observée sous l’église s'étend vers le nord. Il pourrait aussi bien s'agir de vestiges ayant appartenu à une petite exploitation agricole qu'à la pars rustica d'un grand domaine antique dont la maison du propriétaire reste à découvrir. La céramique collectée situe cette occupation antique entre la fin du 2e et le 5e siècle. 

Pour la période du haut Moyen Age, des trous de poteau et des fosses confirment l'extension vers le nord de constructions en terre et bois mises en évidence sous l'église actuelle.

Si autour du lieu de culte, celles-ci sont vraisemblablement abandonnées à partir du 8e siècle au profit du cimetière, les constructions sous la parcelle au nord semblent perdurer jusqu'aux 10-12e siècles.

Le Moyen Age tardif est la période la mieux représentée dans le secteur au nord de l’église, avec la présence de deux bâtiments dont le plus conséquent est divisé en 2 parties et atteint plus de 10 m de longueur. 

La partie occidentale, dotée d'une annexe nord, est deux fois plus longue que la zone orientale semi-excavée. Celle-ci bénéficie d’un système d’évacuation de l’eau certainement en relation avec l’activité exercée en ce lieu, peut-être une cave à vin.

Les fosses  profondes des poteaux soutenant le faîte du toit du bâtiment démontrent que celui-ci se poursuivait au sud.

Compesieres-7

Ces deux constructions à vocation probablement agricole se situent entre le 14e et le 16e siècle. Elles ne sont donc pas antérieures à l'arrivée sur le site des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem à qui l'évêque de Genève donne l'église paroissiale en 1270.

Les sources historiques témoignent d'importants travaux à Compesières dès le milieu du 15e siècle, au moment où le siège de la commanderie du Genevois, jusqu'alors situé à Annecy, est installé à Compesières. Il est certain que le transfert du siège administratif a eu de profondes incidences sur le site.

La construction de la commanderie, dont sont issus les bâtiments actuels, date de cette époque, tout comme les transformations entreprises dans l'église qui est alors pourvue d’un profond chœur rectangulaire voûté et d’une construction adossée contre son flanc nord.

L'administration et l'exploitation des terres des Hospitaliers a sans doute nécessité la construction de nouveaux bâtiments agricoles et d'habitations, ce dont témoignent les vestiges observés.

Compesieres-8

Texte: Isabelle Plan, 2019.

Pour aller plus loin

  • I. Plan et L. Baron, Une prospection GPR au nord de l'église de Compesières (GE/CH), BUCEMA, à paraître.
  • J.Terrier et I. Plan, L'église Saint-Sylvestre de Compesières, Ed. Slatkine, Genève, 2011.
  • J. Terrier, Découvertes archéologiques dans le canton de Genève en 2004 et 2005, Genava, n.s 54, 2006, 349-362.
  • I. Plan, Archéologie genevoise 2016-2018, Patrimoine et architecture, série archéologie n°4, Genève, 2019 à paraitre.

Partagez cette page