Témoignages

Témoignages des adhérents.

Republique et canton de Geneve

02/10/2010 - République et canton de Genève

L’apport de la 3D vient enrichir le système d’information du territoire genevois (SITG), qui est la porte d’entrée de l’ensemble des données géoréférencées du canton de Genève. La capacité de représenter le territoire en trois dimensions constitue un formidable moyen technique, d'analyse, de compréhension et de communication, au service des politiques publiques en lien avec le territoire, son aménagement, ses infrastructures, son cadre de vie. La 3D permet de faciliter la compréhension des projets, en vue d'un meilleur niveau de concertation avec la population et les élus. C'est essentiel, notamment afin d'éviter les recours, qui sont toujours une menace et un grand consommateur de temps. Pour les collectivités publiques, il n'est pas imaginable d'utiliser des supports de communication ou de concertation qui ne correspondent que partiellement à la réalité du terrain et à l'insertion dans l'infrastructure routière, dans le bâti urbain et dans le paysage. C’est pourquoi les maîtres d'ouvrage institutionnels, ainsi que les professionnels, doivent pouvoir travailler de manière perenne avec cette technologie. Promoteur de la charte d’éthique et de déontologie de la 3D, le canton de Genève invite les collectivités publiques et les différents corps de métiers actifs dans le domaine de la 3D à rejoindre la communauté des adhérents, en vue d’améliorer la crédibilité, la transparence et la connaissance des représentations tridimensionnelles éthiques dans le domaine de l’information du territoire. Laurent Niggeler, Géomètre cantonal, directeur du service de la mensuration officielle.

 

Institut national de l'information geographique et forestiere

02/16/2010 - Institut national de l'information géographique et forestière

Opérateur de l’état français dans le domaine de l’information géographique, l’Institut géographique national attache une importance primordiale à la qualification des données en fonction des usages. On sait que la carte administrative de la France à 1 :1.000.000 ne permettra pas de mettre en place précisément sur le terrain la limite entre deux communes ; on sait aussi que les données numériques, parce que les coordonnées peuvent être affichées en millimètres par exemple, donnent souvent l’illusion d’une précision qu’elles n’ont pas ; on sait enfin qu’une photographie fidèle donne fréquemment une image peu flatteuse. Dans ce domaine de la 3D où la technologie est encore assez largement en recherche de ses usages, mais dont l’utilisation se généralise dans nombre de projets touchant ainsi un public de plus en plus large bien au-delà des techniciens spécialistes, il nous a semblé important de poser et de promouvoir les fondements de la charte d’éthique de la 3D par des principes de crédibilité et de transparence qui sont au final fort simples : associer systématiquement aux données tridimensionnelles leur mode d’emploi et leur certificat de conformité.

 

Ordre des arpenteurs-geometres du Quebec

02/11/2010 - Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec

Dans le livre intitulé « Le Québec sous l’œil de l’arpenteur-géomètre depuis Champlain», l’extrait suivant résume bien notre vision des documents que nous produisons: « L’arpenteur-géomètre a pour fonction principale de percevoir ce qui l’entoure et d’en livrer une juste représentation. Cette image du monde, il la communique sous forme de plans qui possèdent leur esthétique propre, une beauté malheureusement inconnue du grand public.» Au Québec, l’arpenteur-géomètre est notamment responsable de l’établissement et de la tenue à jour du canevas géodésique et de l’établissement des contrôles photogrammétriques. Ce canevas devient l’assise de toute représentation du territoire par des données géo-spatiales. Conséquemment, la représentation cartographique étant une compétence reconnue des arpenteurs-géomètres, elle s’enrichit par l’utilisation des nouvelles technologies 3D. La mission première de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec est la protection du public. Il est donc essentiel que la représentation en trois dimensions du territoire reflète fidèlement la réalité. La charte d’éthique 3D répond aux principes de crédibilité et de transparence auxquels l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec souscrit naturellement compte tenu de sa mission de protection du public. L’Ordre adhère par ailleurs pleinement aux objectifs de qualification des données et des représentations, de développement de réseaux et formation et de consultation. C’est donc avec beaucoup de fierté que nous devenons signataire de cette charte d’éthique.

 


COPYRIGHT © 2010 CHARTE D'ÉTHIQUE DE LA 3D TOUS DROITS RÉSERVÉS

Partagez cette page