Tests de dépistage ciblé et répétitif dans les entreprises, manifestations et discothèques | FAQ

Type de publication
Date de publication
18 août 2021
Tests de dépistage ciblé et répétitif | FAQ
Tests de dépistage ciblé et répétitif | FAQ
Vous souhaitez mettre en place le dépistage ciblé et répété au sein de votre entreprise ? Avant de soumettre votre projet en ligne, consultez notre FAQ !

Général 

Quels types de tests sont valables ?

  • Les tests rapides antigéniques réalisés par un professionnel. La liste des tests autorisé est publiée sur le site de l’OFSP (White List). C'est le professionnel de la santé ou le laboratoire mandaté qui commande les tests.
  • Les analyses PCR groupées par biologie moléculaire pour le SARS-CoV-2 (par exemple avec prélèvement salivaire).

 

Que sont les PCR groupées (pooling) ?

  • Le pooling est un regroupement d'un certain nombre d'échantillons (minimum 4, maximum 25) en un seul échantillon. En accord avec le laboratoire en charge, le pooling peut être réalisé en entreprise ou en laboratoire. Les laboratoires responsables sont libres de définir eux-mêmes la stratégie du pooling dans le respect des critères légaux.

 

Comment se passe le remboursement des tests et de l'analyse ?

  • Le remboursement est demandé directement par le prestataire (professionnel de la santé ou laboratoire) au canton. Le canton règlera la facture.
  • L'entreprise, l'organisateur de manifestations ou le gérant de discothèque n'est pas impliqué dans le processus de remboursement.

 

Comment puis-je commander moi-même les tests ?

  • Vous ne pouvez pas commander des tests et en obtenir leur remboursement.

 

A qui s'adresser pour la prise en charge des factures ?

La facture hebdomadaire est à envoyer par courriel à testing.covid@etat.ge.ch. Elle doit être adressée à :

Direction générale de la santé
Cellule COVID-19 / SMC
Unité testing protection
Rue Adrien-Lachenal 8
1207 Genève

 

Qui contacter pour une demande de renseignements ?

Vous pouvez adresser toutes vos questions à testing.covid@etat.ge.ch  

 

Entreprises

Qu'est-ce que le test de dépistage répétitif en entreprise ?

  • Il s'agit d'un dépistage hebdomadaire pour le COVID-19 de tous les collaborateurs volontaires asymptomatiques qui travaillent sur le site de l'entreprise (et non en télétravail). L'objectif est de détecter les cas positifs, même en l'absence de symptômes, afin de couper les chaînes de transmission et de diminuer le risque de contamination.

 

Quel est l'avantage de proposer le dépistage répétitif en entreprise ?

  • Les employés qui sont en quarantaine ont la possibilité de continuer à travailler sur site pendant la durée de leur quarantaine. Par contre, ils doivent rester en quarantaine hors cadre professionnel.

 

Le télétravail est-il toujours obligatoire ?

  • Le télétravail n'est plus obligatoire.
  • Vous trouverez sur le site mentionné ci-dessous la directive cantonale concernant la pratique de tests de dépistage répétitifs au sein des entreprises privées et organisations assimilées.

Directive cantonale 

 

Comment fonctionne le dépistage répétitif en entreprise ?

  • Vous proposez un test par semaine par collaborateur au sein de votre entreprise.
  • Vous avez la possibilité d'effectuer :
    - des tests rapides antigéniques nasaux (réalisés par un professionnel de la santé)
    - des tests PCR groupés (minimum 4 échantillons par groupe ; auto-prélèvement possible si le prélèvement est salivaire).
  • Consultez la liste des différents prestataires avec qui vous pouvez collaborer. Cette liste n'est pas exhaustive. De plus, la plupart des laboratoires effectuent des tests PCR groupés.
  • Pour instaurer le dépistage, vous devez vous inscrire sur le site et déposer un plan de protection.

En cas de tests rapides antigéniques, un professionnel de la santé viendra effectuer les tests au sein de votre entreprise et s'occupera de la logistique.

 

Quels sont les coûts et tarifs du dépistage pour les entreprises ?

  • En cas de test rapide antigénique, le coût du test et de l'analyse est remboursé. Cependant, le coût lié à l’intervention du professionnel incombe aux entreprises. Les factures concernant la main d’oeuvre, le matériel de protection, la logistique seront donc adressées à votre organisation par le prestataire.
  • En cas de tests PCR groupés, le coût du test et de l'analyse est remboursé. L'auto-prélèvement est possible si le prélèvement est salivaire. Des coûts logistiques de démarrage peuvent être envisagés et seront à charge des entreprises.

 

Les autotests sont-ils autorisés ?

  • Les autotests distribués à la population sont strictement à usage personnel et non à usage professionnel. L'entreprise ne peut pas demander à ses employés d'utiliser leurs autotests personnels dans sa stratégie de dépistage.

 

Les personnes vaccinées doivent-elles participer aux tests réguliers ?

  • Non, les personnes vaccinées et les personnes guéries (pour une durée de 6 mois après la fin de l'isolement) sont dispensées du dépistage répétitif. Cependant, si elles désirent y participer, elles en ont la possibilité. En aucun cas, l'employeur peut exiger une justification de refus de participation ou demander des informations sur le statut d'immunité (vaccination ou infection ancienne).

 

Doit-on continuer à respecter les gestes barrières au sein de l'entreprise ?

  • Oui et le plan de protection validé doit s'appliquer même si la personne est vaccinée, guérie ou récemment testée négative.

 

Les tests achetés directement par l'entreprise sont-ils remboursés ?

  • Non, seuls les tests achetés par les prestataires (professionnel de la santé ou laboratoire) sont remboursés.

 

Les entreprises doivent-elles payer la facture des tests/de l'analyse et ensuite se faire rembourser ?

  • Non, la facture des tests et de l'analyse est directement envoyée par le prestataire (professionnel de la santé ou laboratoire) au canton. Les entreprises n'ont pas à avancer les fonds.

 

Doit-on avoir un pourcentage de collaborateur qui participe au dépistage répétitif pour le retour en entreprise ?

  • Non, il n'y a aucune exigence de participation. Il est simplement nécessaire que chaque collaborateur puisse avoir la possibilité de se faire tester une fois par semaine.

 

Le dépistage est-il obligatoire pour tout collaborateur souhaitant revenir en entreprise ?

  • Non, le dépistage est sur une base de volontariat, vous pouvez donc accueillir vos collaborateurs même s'ils ne se font pas tester.
  • Dans tous les cas, vous devez continuer à proposer l'offre de dépistage et appliquer votre plan de protection.

 

Quel est le délai à respecter avant de faire un test lorsqu’un collaborateur a eu le Covid-19 ?

Le délai est de 6 mois. Mais si le collaborateur présente à nouveaux des symptômes dans cette période, il doit alors effectuer un test PCR individuel.

 

Comment sont renseignés les résultats sur l'outil informatique mis à disposition par le canton ?

  • Les entreprises, ne sont pas directement concernées. Le professionnel de la santé est celui qui doit renseigner l'outil informatique. Les accès sont donnés après la validation du plan de protection et le choix du prestataire (professionnel de la santé ou laboratoire).
  • Un lien vers l'outil informatique est donné aux entreprises pour vérifier ce qui est renseigné par le prestataire (données non nominatives, seul un résumé est renseigné).

 

Le plan de protection est-il obligatoire pour un retour des collaborateurs en entreprise ?

  • Non, le plan de protection n'est pas obligatoire pour un retour des collaborateurs en entreprise. Cependant, il l'est pour la mise en place du dépistage.

 

Si aucun employé ne souhaite se faire dépister, que se passe-t-il ?

  • Vous pourrez continuer à bénéficier de la quarantaine sociale.

 

Les employés peuvent-ils se faire tester dans un centre de dépistage et non au sein de l'entreprise ?

  • Non, c'est une condition indispensable imposée par la Confédération pour obtenir le remboursement..

 

Que faut-il entendre par tests répétitifs ? Est-ce une fois par semaine, ou moins ou plus ?

  • L'allégement, à savoir la quarantaine sociale, est conditionnée à un test proposé une fois par semaine pour l'ensemble des employés.

 

Les entreprises ont-t-elle le droit d’imposer à leurs salariés de faire des tests COVID chaque semaine et d’en connaître les résultats ?

  • Les entreprises ne peuvent pas imposer les tests à vos salariés et vous ne pouvez pas connaître nominativement les résultats.

 

Manifestations et discothèques

Qu'est-ce que le dépistage ciblé ?

  • Il s'agit d'un dépistage ciblé pour obtenir le certificat COVID aux personnes souhaitant se rendre en discothèque ou à une manifestation.

 

Comment fonctionne le dépistage ciblé pour les manifestations/les discothèques ?

  • Vous proposez un test au client ne disposant pas de certificat COVID valable.
  • Vous avez la possibilité d'effectuer des tests rapides antigéniques nasaux (réalisés par un professionnel de la santé). Celui-ci viendra effectuer les tests au sein de votre manifestation/discothèque et il s'occupera de la logistique. Il délivrera les certificats COVID.
  • Consultez la liste des différents prestataires avec qui vous pouvez collaborer. Cette liste n'est pas exhaustive. De plus, la plupart des laboratoires effectuent des tests PCR groupés.
  • Pour instaurer le dépistage, vous devez vous inscrire sur le site et déposer un plan de protection.

 

Que faire si un test antigénique est positif ?

  • La personne testée doit réaliser un test PCR de confirmation.

 

Dois-je mettre en place des mesures spécifiques pour tester devant mon évènement/ma discothèque ?

  • Oui, la manifestation/la discothèque et le prestataire réalisant les tests doivent déposer un plan de protection à l'adresse email : testing.covid@etat.ge.ch.

 

Le client doit-il continuer à respecter les gestes barrières pendant la procédure du dépistage ?

  • Oui, il faut prévoir la distance lors des queues d'entrées et disposer d'une salle d'attente adéquate pour l'attente du résultat du test avec port du masque obligatoire.

 

Est-ce que je peux facturer les coûts du prestataire à mes clients ?

  • Oui, mais seulement les coûts logistiques. Le coût du matériel de test est facturé directement par le prestataire au canton.

 

Quels sont les coûts et tarifs du dépistage ciblé ?

  • En cas de test rapide antigénique, le coût du test et de l'analyse est remboursé. Cependant, le coût lié à l’intervention du professionnel incombe à l'organisateur de la manifestation ou le gérant de discothèque. Les factures concernant la main d’oeuvre, le matériel de protection, la logistique et la délivrance du certificat COVID seront donc adressées à votre organisation par le prestataire.

 

Le client peut-il présenter une attestation de négativité/vaccination/guérison pour participer/rentrer ?

  • Seul la présentation d'un certificat COVID valable est accepté. Seul les professionnels habilités par le médecin cantonal peuvent délivrer le certificat COVID.

 

Les tests achetés directement par l'organisateur de manifestations ou le gérant de la discothèque sont-ils remboursés ?

  • Non, le prestataire achète lui-même les tests et les factures à la Confédération via le canton.

 

L'organisateur de manifestations ou le gérant de discothèques doit-il payer la facture des tests/de l'analyse et ensuite se faire rembourser ?

  • Non, la facture des tests et de l'analyse est directement envoyée par le prestataire (professionnel de la santé ou laboratoire) au canton. L'organisateur de manifestations ou le gérant de discothèque n'a pas à avancer les fonds.

 

Les résultats des tests doivent-ils être renseignés sur une plateforme informatique ?

  • Non, ni les prestataires, ni les organisateurs ou les gérant de la discothèque ne doivent renseigner d'outil informatique. La vérification des tests facturés se fait via le contrôle du nombre de certificats COVID délivrés.

 

Suis-je obligé de prévoir une solution de dépistage pour ma manifestation ou ma discothèque ?

  • Non, les clients ont la possibilité d'obtenir un certificat COVID au préalable en se testant dans un centre de dépistage, en étant vacciné ou anciennement guéri.

 

 

Type de publication
Date de publication
18 août 2021