COVID-19 - Voyageurs et quarantaine

3. Quarantaine obligatoire

Depuis le 6 juillet 2020, et sur décision du Conseil fédéral, la quarantaine est obligatoire pour toute personne entrant en Suisse, depuis une région à risque, pendant les 10 jours qui ont précédé l'entrée en Suisse. Un résultat de test négatif ne permet pas de mettre fin à la quarantaine.

La quarantaine débute à compter de la date de retour en Suisse et dure 10 jours. Les voyageurs de retour d'une région considérée à risque sont tenus de s'annoncer à l'autorité sanitaire cantonale.

L'Ordonnance indique également les exceptions à cette mesure.

Les dérogations ne sont attribuées que sur la base d'une nécessité absolue.

Au retour d'une zone à risque, les personnes présentant des symptômes doivent s'isoler, et se faire tester. Elles ne peuvent bénéficier d'exemption/dérogation que si le résultat du test est négatif.

Ces mesures sont applicables aux personnes résidentes sur le territoire genevois. 

Personnes soumises à quarantaine obligatoire

Il est recommandé de ne pas voyager dans les régions figurant dans la liste des pays/région à risque. Si toutefois vous rentrez d'une de ces régions, il faut alors:

  • Rentrer immédiatement chez vous et y rester pendant 10 jours, en suivant les consignes sur la quarantaine.
  • Déclarer votre arrivée dans les 2 jours au service du médecin cantonal via ce formulaire électronique.
  • Suivre les recommandations et explications qui vous seront données un jour après l'envoi du formulaire électronique. Une décision officielle de quarantaine vous est envoyée.

Les personnes de retour d'une région qui n'est pas considérée à risque n'ont pas de mesures particulières à prendre. Il convient cependant de suivre les recommandations sanitaires en vigueur.

FAQ

J'ai 48h pour m'auto-déclarer. Ai-je aussi 48h pour débuter ma quarantaine?

Non. La quarantaine débute dès l'arrivée sur le territoire suisse.

 

Le pays d'où je reviens a été sorti de la liste de l'OFSP après mon retour. Puis-je interrompre ma quarantaine?

Non. Le pays en question a été placé sur la liste des pays à risque parce que les données épidémiologiques de ce pays le nécessitaient. C'est durant cette période précisément, où vous étiez sur place, que vous avez été exposé. Dès lors, vous devez vous conformer à la décision de quarantaine jusqu'à la date de fin prévue. Une dérogation n'est pas accordée dans ce cas de figure.

 

Le pays d'où je reviens va bientôt sortir de la liste de l'OFSP. Puis-je interrompre ma quarantaine?

Non. Le pays en question a été placé sur la liste des pays à risque parce que les données épidémiologiques de ce pays le nécessitaient. C'est durant cette période précisément, où vous étiez sur place, que vous avez été exposé. Dès lors, vous devez vous conformer à la décision de quarantaine jusqu'à la date de fin prévue. Une dérogation n'est pas accordée dans ce cas de figure.

 

Pour les nouveaux pays inscrits sur la liste de l'OFSP, quand débute la quarantaine?

La quarantaine est prescrite dès la date d'entrée en vigueur de la nouvelle ordonnance.

 

Si je fais un test COVID-19 à mon retour d'un pays à risque, suis-je exempté de quarantaine ?

Un test négatif ne dispense en aucun cas de la quarantaine. Si vous n’avez pas de symptôme, il n’y a aucune raison de faire un test et les centres de prélèvement  refuseront probablement de le faire.  Si en revanche vous présentez des symptômes, un test de dépistage est recommandé.

 

Puis-je me rendre à une visite médicale si je suis en quarantaine ?

Si la visite médicale est urgente et ne peut pas être repoussée, vous pouvez vous rendre chez le médecin avec un masque et en évitant les transports publics.

 

Suis-je dispensé de quarantaine si je visite un parent malade dans un pays à risque ?

Le risque sanitaire au retour est le même. La quarantaine est donc nécessaire indépendamment de la raison de la visite dans la zone à risque.

 

Suis-je dispensé de quarantaine si j'ai déjà eu le COVID-19 ?

Non. La quarantaine s'applique toujours.

Un seul cas de figure permet d'y surseoir : vous avez eu la maladie il y a moins de trois mois et vous avez fait un frottis en Suisse qui le prouve. Les résultats sérologiques ne sont pas pris en considération.

 

Si des membres de ma famille ou des amis résident dans des pays à risque, sont-ils également mis en quarantaine ?

Oui. La même durée de quarantaine est imposée et les frais hôteliers peuvent être à la charge des visiteurs.

 

Mon enfant est en quarantaine mais il a fait un test qui est négatif, peut-il aller à l'école?

Non. Votre enfant doit poursuivre sa quarantaine jusqu'à la fin des 10 jours.

Même s'il n'a pas de symptômes et même si il a fait un test négatif, il est contraint de rester à la maison jusqu'à la date indiquée.

 

Quarantaine et travail

Est-ce que je reçois une décision de la médecin cantonale pour la durée de ma quarantaine ?

Les personnes en quarantaine de retour d’un pays à risque reçoivent une décision de quarantaine, mais ce document ne donne pas droit à des indemnités salariales, sauf si le pays a été déclaré à risque durant leur séjour dans ce pays.

Les personnes en quarantaine qui développent le COVID-19, reçoivent une décision de la médecin cantonale qui leur permet de recevoir des indemnités salariales durant la période d’isolement.

 

Mon salaire est-il versé lorsque je suis en quarantaine ?

Il convient d’abord de vérifier s’il existe dans votre contrat de travail une obligation pour l’employeur de continuer à verser le salaire. L’évaluation concrète se fait entre vous et votre employeur. En cas de litige, un tribunal devrait probablement trancher.

Il existe une obligation de continuer à verser le salaire dans 2 cas précis :

  • Si votre employeur vous a envoyé travailler dans un État ou un territoire à risque élevé d’infection et que vous devez vous mettre en quarantaine à votre retour.
  • Si vous pouvez continuer à travailler en télétravail malgré votre quarantaine.

Si vous ne pouvez pas travailler en raison de la quarantaine prononcée à l’adresse des voyageurs entrant en Suisse et que vous ne recevez pas de salaire de votre employeur, les principes suivants s’appliquent :

  • Vous avez droit à une allocation pour perte de gain COVID-19 si vous êtes contraint de vous placer en quarantaine sans faute de votre part. Cela signifie que, au moment du départ, votre destination ne se trouvait pas sur la liste des États et des territoires à risque élevé d’infection et que vous ne pouviez pas savoir, suite à une annonce officielle, que votre destination serait ajoutée à cette liste durant votre voyage.
  • Vous n’avez pas droit à une indemnisation si, au moment de partir, le pays figurait déjà sur la liste des États et des territoires à risque élevé d’infection.

 

Mon employeur exige un test avant d'accepter que je revienne au travail, comment dois-je procéder?

        Un test pour un retour au travail n'a pas de sens d'un point du médical. Il ne garantit pas l'absence de contagiosité. L'employeur n'est pas en droit d'exiger un tel document.

 

Je vis en France, je travaille en Suisse et je reviens de vacances d'une zone à risque, que dois-je faire?

Il est inutile de vous auto-déclarer sur le territoire genevois car il n'est juridiquement pas possible d'ordonner une quarantaine pour une personne ne résidant pas sur le territoire suisse. Dès lors, nous recommandons que vous avisiez votre employeur afin de décider avec lui comment organiser les 10 jours qui suivent votre retour. De manière générale, nous recommandons que vous effectuiez vos tâches en télétravail lorsque c'est possible.

 

En tant qu'employeur, puis-je demander un certificat de non contagiosité au retour d'un collaborateur?

Non, seule la date de fin de quarantaine ou de fin d'isolement figurant sur la décision de l'autorité cantonale compte. Tout certificat de non contagiosité, même médical, ne garantit en rien l'absence de contagiosité. En tant qu'employeur, il n'est pas légal d'exiger un tel document.

 

En tant qu'employeur, j'ai de nombreux employés qui sont frontaliers et qui reviennent d'une zone à risque, que dois-je faire?

L'auto-déclaration ne concerne que les personnes résidant à Genève. Il n'est juridiquement pas possible d'ordonner une quarantaine pour une personne ne résidant pas sur le territoire suisse. Actuellement à Genève, nous vous recommandons de trouver une alternative au travail présentiel sur sol genevois. En effet, si l'employé devait contaminer le reste de vos équipes, cela impliquerait la mise en quarantaine d'une grande partie de vos effectifs. Ce risque doit être pris en compte dans les solutions que vous envisagez. Le télétravail devrait être renforcé chaque fois que possible dans ces situations.

 

 

 

    Dernière modification
    26 novembre 2020
    Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.