COVID-19 - Se protéger et protéger les autres

4. Enfants, scolarité et nouveau coronavirus

Les données disponibles à ce jour montrent que les enfants peuvent être infectés par le nouveau coronavirus. même s'ils sont moins souvent symptomatiques que les adultes et transmettent moins le virus.

Tester les enfants même sans symptômes est donc indiqué dans toutes les situations où l'enfant a été exposé à une personne positive au COVID-19.
Enfants présentant des symptômes et pouvant être infectés - Consignes OFSP 

Comme en fin d'année scolaire dernière, des tests de dépistage COVID-19 seront proposés, en cas de flambée, à l'école secondaire I, durant l'année scolaire 2021-2022. Pour les autres degrés, les parents et élèves seront informés de la présence de flambée dans la classe et seront invités à effectuer un test de dépistage dans un des nombreux lieux de dépistage ou chez leur médecin.

Mesures de prévention en milieu scolaire

Etablissements publics et privés - année scolaire 2021-2022

Mesures de protection en milieu scolaire - Secteur public et privé - 2021-2022
Mesures de protection en milieu scolaire - Secteur public et privé - 2021-2022

Télécharger le document

 

Dépistage réactif en milieu scolaire

Avec l'augmentation rapide des cas de COVID-19 dans la population générale, le dispositif de testing cantonal est saturé. Il est par conséquent difficile d'obtenir un rendez-vous rapidement dans les centres de test. 

Afin de continuer à identifier les élèves positifs, lors d'une flambée dans une classe, tout en soulageant le dispositif de testing, la stratégie de gestion de flambée pour les écoles a été adaptée. A présent, lors d'une flambée dans une classe, les élèves de l'école primaire et du cycle d'orientation recevront un autotest à effectuer à la maison. 
 

Gestion des flambées dans les écoles

Guide d'utilisation de l'autotest nasal pour les enfants

 

A Genève, les enfants peuvent se faire tester sans ordonnance chez leur pédiatre et dans de nombreux centres de dépistages ou cabinets médicaux.

 

Camps avec hébergement

Compte tenu de la situation épidémiologique qui est préoccupante, il reste recommandé d'organiser des activités journalières en plein air et sans nuitée jusqu'au 20 février 2022. 

Des camps peuvent toutefois être organisés par les clubs et les organisateurs analogues dans le respect des conditions fixées par les autorités. Ils sont soumis aux dispositions concernant les manifestations, qui prévoient l’élaboration et la mise en œuvre de plans de protection. Ces plans doivent respecter les conditions cadres pour les camps. En raison de la situation épidémiologique qui demeure préoccupante, l’OFSP, l’OFSPO, l’OFAS et l’OFC recommandent de n’organiser de camps d’enfants et de jeunes qu’en petits groupes (deux classes maximum) en février 2022. Pour les camps de mars 2022, aucune recommandation définitive ne peut encore être donnée. Celle-ci dépendra de l’évolution de la situation sanitaire.

Conditions cadres régissant les camps dans les domaines de la culture, des loisirs et du sport

 

Vaccination

La vaccination est recommandée dès 12 ans par l'Office fédéral de la santé publique et le service du médecin cantonal. Dans le canton de Genève, les enfants de 12 à 15 ans peuvent se faire vacciner depuis le 2 juillet 2021.

Se faire vacciner à Genève

 

 

Dernière modification
27 janvier 2022
Cette page vous a-t-elle aidé ?