COVID-19 - Se protéger et protéger les autres

4. Enfants et nouveau coronavirus

Les données disponibles à ce jour montrent que les enfants peuvent être infectés par le nouveau coronavirus. même s'ils sont moins souvent symptomatiques que les adultes et transmettent moins le virus. Si le dépistage des enfants n'était pas favorisé en 2020 car ils ne sont pas à risque de complications, en 2021 le service du médecin cantonal a favorisé le dépistage au sein d'établissements scolaires qui présentaient des flambées de cas. Ceci a permis d'identifier des enfants infectés même sans symptômes, de les isoler comme il se doit, et donc de  prévenir la transmission à d'autres élèves ou aux membres de  leurs familles. Dépister les enfants a donc contribué au contrôle de l'épidémie en stoppant chaines de transmission.

Tester les enfants même sans symptômes est donc indiqué dans toutes les situations où l'enfant a été exposé à une personne positive au COVID.
Enfants présentant des symptômes et pouvant être infectés - Consignes OFSP 

 

Dépistage réactif en milieu scolaire

Afin de garantir la sécurité sanitaire des élèves tout en maintenant le système scolaire ouvert, le service du médecin cantonal a mis en place un système de dépistage réactif directement au sein des classes touchées par des cas de COVID-19. Ce dépistage est sur une base volontaire, le consentement des parents est requis, et effectué de manière simple et non invasive par prélèvement salivaire ou buccal. Le déclenchement d’un tel dépistage se fait par une évaluation au cas par cas lorsque des élèves d’une classe seront dépistés positifs, que le Service du médecin cantonal suspectera une transmission intra-scolaire et que la majorité des parents aura donné son consentement.  Seuls les enfants pour lesquels un consentement a été obtenu seront testés.

Formulaire de consentement 

FAQ - Dépistage réactif en milieu scolaire 

A Genève, les enfants peuvent se faire tester sans ordonnance chez leur pédiatre et dans de nombreux centres de dépistages ou cabinets médicaux.

 

Camps d'été avec hébergement

 Afin de permettre aux enfants et aux jeunes d’accéder en toute sécurité aux camps d’été avec hébergement, le service du médecin cantonal a élaboré un document qui permet de fixer le cadre pour la réalisation de ces camps. 

Il revient à chaque organisateur d'élaborer et mettre en œuvre son propre plan de protection. Des prescriptions plus strictes peuvent être édictés par le canton du lieu de séjour ainsi que par les exploitants des infrastructures (hébergement et activités). Il convient de se renseigner et d'adapter le plan de protection en conséquence : ce sont les mesures du canton du lieu où se déroule le camp qui s'appliquent. 

Directives et recommandations - Plan de protection  

 

 

Dernière modification
4 juin 2021
Vos remarques nous aideront à améliorer le site.