8. Fact-checking - s'informer via les réseaux officiels

Des messages listant des recommandations “simples et accessibles” pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ont  été partagés des milliers de fois sur Facebook, Whatsapp et par chaîne d’e-mail en Suisse et ailleurs en Europe. La grande majorité de ces conseils et informations se basent sur des affirmations fausses ou infondées.

Voici une liste non exhaustive de ces recommandations ou informations erronées :

"Même sans symptômes, une personne porteuse du coronavirus est contagieuse"

VRAI ET FAUX
Selon l'état actuel des connaissances, les personnes sans symptômes ne sont pas les sources principales de contamination.

La maladie se propage principalement par les goutellettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent. Les personnes malades sont les plus contagieuses lorsqu’elles sont les plus symptomatiques. On ne sait pas encore avec certitude si les personnes asymptomatiques infectées avec le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) sont contagieuses, ni quelle est la durée de contagiosité avant l’apparition des symptômes.

 

"Le virus ne résiste pas à la chaleur, il meurt s'il est exposé à des températures de 26-27°C"

FAUX
On ne sait pas, à l'heure actuelle, si la météo ou les températures ont un impact sur la diffusion du virus de la maladie Covid-19. Il est par ailleurs impossible d'affirmer que la chaleur printanière ou estivale "tue" littéralement un virus. Par ailleurs, exposer ses vêtements au soleil pour anéantir les virus qui s'y sont déposés est inutile. Cela s'applique également aux sèche-mains qui sont inefficaces face au coronavirus.

 

"Le liquide chaud neutralise le virus"

FAUX
L'eau chaude ou la fréquence de consommation d'eau n'ont aucune incidence sur ce virus. Nul besoin de changer la température de l'eau que vous buvez. Boire de l'eau est toujours important, pas simplement pour le coronavirus.

 

"Le virus survit sur les surfaces inertes pendant environ 6h à 12h"

INFONDE
On ne sait pas avec certitude combien de temps le virus responsable de la maladie COVID-19 survit sur les surfaces inertes mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus. Les études (et les informations préliminaires sur la COVID-19) tendent à montrer que les coronavirus peuvent persister sur les surfaces quelques heures à plusieurs jours. Ceci peut dépendre de différents paramètres (ex. le type de surface, la température ou l’humidité ambiante).

 

"Manger plus de gingembre, d'ail, de poivre, etc. protège du coronavirus"

FAUX
Si certains aliments peuvent présenter des vertus pour l'organisme, aucun ne permet de lutter spécifiquement contre le coronavirus.

 

"De par sa grande taille, le coronavirus peut être stoppé par tout type de masque"

FAUX
Il n'est pas recommandé aux personnes en bonne santé de porter des masques chirurgicaux dans l'espace public. Avant tout, les masques sont conçus pour qu'une personne malade ne contamine pas son environnement ou des tiers. Même s'ils offrent une barrière physique, celle-ci n'est pas complète. Ils ne protègent que partiellement une personne saine contre l’infection par des virus affectant les voies respiratoires. Porter un masque peut dès lors donner un faux sentiment de sécurité. Ainsi, au quotidien, ce n'est que lorsque la distance de 2 mètres est impossible à maintenir que le port du masque est indiqué.

La distance interpersonnelle protège mieux que le masque.

Les masques FFP2 ne sont nécessaires que pour les professionnels de la santé lors de procédures générant de fortes formation d’aérosols (par exemple, bronchoscopie, réanimation, aspiration en système ouvert, ventilation non invasive).

 

"Il faut retenir son souffle pour savoir si l'on est infecté au coronavirus"

Retenir son souffle plus de 10 secondes sans toux, gêne, congestion ou oppression prouverait qu'il n'y a pas de fibrose dans les poumons donc pas d'infection.

INFONDE
Cette affirmation n'a aucun fondement scientifique. Seul un test de laboratoire permet de confirmer l'infection par le nouveau coronavirus

 

"Boire de l'eau et faire des gargarismes soigne le COVID-19"

Le fait de boire du liquide à petites gorgées laverait le virus dans l'estomac où l'acide gastrique le détruirait. Le fait de se gargariser avec de l'eau chaude pourrait ainsi tuer le virus.

FAUX
L'eau salée peut soulager un mal de gorge, et il est conseillé aux gens de boire de l'eau pour rester hydratés lorsqu'ils sont malades de la grippe ou du nouveau coronavirus. Le fait de boire n'élimine en aucun cas le coronavirus.

 

"On peut attraper le COVID-19 par une piqûre de moustique"

FAUX

Aucune étude ne vient étayer que le coronavirus peut être transmis par une piqûre de moustique.

 

"Les chiens et les chats peuvent transmettre le coronavirus"

INFONDE

Il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie tels que les chiens et les chats peuvent transmettre le coronavirus.

 

"Se rincer le nez régulièrement protège contre l'infection au coronavirus"

INFONDE

Rien ne prouve que le fait de se rincer le nezavec une solution saline protège contre l'infection au coronavirus.

 

"Le coronavirus n'affecte que les personnes vulnérables"

Les personnes de tous âges peuvent être infectées par le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2). Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (asthme, diabète, maladie pulmonaire chronique, maladies cardiaques, etc.) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades à cause de ce virus.

Il est conseillé aux personnes de tout âge de prendre les mesures pour se protéger du virus (distance sociale de 2m, lavage régulier et scrupuleux des mains, bonne hygiène respiratoire, etc.)

 

"Les antibiotiques sont efficaces pour prévenir et traiter l'infection par le coronavirus"

FAUX

Les antibiotiques n'agissent pas contre les virus mais seulement contre les bactéries. Le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) étant un virus, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés comme un moyen de prévention ou de traitement. Cependant, si vous êtes hospitalisé pour une infection par le SARS-CoV-2, vous pouvez recevoir des antibiotiques car une co-infection bactérienne est possible.

 

"La Chloroquine permet de guérir du COVID-19"

INFONDE

A ce jour, il n'y a pas de médicament reconnu efficace pour le traitement de patients COVID-19.

Certains traitements sont testés dans de nombreux protocoles de recherche dans le monde entier. Le traitement est donc réservé actuellement aux patients en milieu hospitalier ou dans le cadre d’un protocole de recherche.

 

"Les masques en tissu peuvent remplacer efficacement les masques chirurgicaux"

Les masques en tissu ne remplacent en aucun cas les masques chirurgicaux. En effet, les masques chirurgicaux sont les seuls pour lesquels on dispose de données scientifiques sur la capacité de filtration et l'étanchéité.

Le masque en tissu ou tout autre masque de fabrication artisanale n'offre en aucun cas une protection prouvée contre le coronavirus pour la personne qui le porte.

 

 

Ce fact-checking est mis à jour régulièrement.

 

Le médecin cantonal met en garde la population contre la diffusion de rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux et sur internet.

Informez-vous auprès d'organisations officielles !

Avez-vous un commentaire sur cette page?