COVID-19 - Restrictions, fermetures et autres mesures

3. Rassemblements, événements et manifestations

Sont interdits

  • rassemblements de plus de 5 personnes dans l’espace public, notamment sur les places publiques, sur les promenades, aux bords des plans d'eau et dans les parcs (lors de rassemblements de cinq personnes au plus, celles-ci doivent se tenir à au moins un mètre cinquante les unes des autres à l'exception des personnes faisant ménage commun)
  • manifestations, publiques et privées, y compris dans le cercle familial, à l’intérieur comme à l’extérieur, réunissant plus de 5 participants (à l'exception des ménages de plus de 5 personnes)
  • services religieux et autres manifestations religieuses accessibles au public

Sont autorisés :

  • cérémonies religieuses de mariage jusqu’à 5 participants, en plus des personnes rattachées à l'office religieux
  • funérailles accessibles au public jusqu’à 50 participants en plus des personnes rattachées à l'office religieux ou au service des pompes funèbres
  • assemblées de corporations de droit public ne pouvant être reportées ou être tenues à distance, jusqu'à 50 participants
  • séances du Grand Conseil et de ses commissions ainsi que les séances des conseils municipaux et de leurs commissions
  • séances et assemblées des partis politiques, associations et groupements en vue de la détermination d'une prise de position en cas de votation ou de la présentation d'une liste de candidatures pour une élection, jusqu'à 50 participants
  • assemblées des organisations syndicales et patronales et  assemblées du personnel, jusqu’à 50 participants
  • distributions gratuites de biens de nécessité à la population dans le cadre d'une action sociale
  • manifestations politiques ou de la société civile, récoltes de signatures
  • assemblées des bénéficiaires institutionnels visés à l’art. 2 al. 1 de la loi du 22 juin 2007 sur l’Etat hôte qui sont urgentes et absolument nécessaires, qui ne peuvent se tenir à distance, découlant d’un mandat politique spécifique en lien avec des processus de paix ou des bons offices
  • dans des cas exceptionnels, une dérogation peut être accordée par le service du médecin cantonal, notamment en cas d'impossibilité absolue de report et de réunion en non présentiel et pour autant que la manifestation réponde à un intérêt prépondérant
Dernière modification
1 novembre 2020
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.