2. Médecins traitants et laboratoires

Test diagnostique

Test diagnostique

Toutes les personnes présentant des symptômes d'affection aigüe des voies respiratoires (ex. tous, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires ou appartion soudaine d'une anosmie ou d'une agueusie se font tester, en priorité dans le centre de prélèvement des HUG ou chez son médecin.

Tests moléculaires par PCR

Ces tests permettent de poser le diagnostic lors de la survenue de symptômes compatibles avec un COVID-19. En ambulatoire, ce test est réalisé sur un frottis naso-pharyngé. Les auto-prélèvements (kits) réalisés par les patients eux-mêmes ne sont pas recommandés. Ce test ne doit être réalisé que si la personne est symptomatique.

Pour les personnes peu symptomatiques, si le dépistage se fait dans la "filière rapide" du site de prélèvement des HUG, le prélèvement est effectué par du personnel soignant sans consultation médicale.

Tests sérologiques

Ces tests ne sont pas adaptés au diagnostic d'une infection aiguë. Ils permettent uniquement de déterminer si une personne a produit des anticorps en réponse à une infection par le virus SARS-CoV-2 masi la durée de protection éventuelle n'est pas connue.

 

Circulaire aux laboratoires - 8 mai 2020

 

Critère de test

Toute personne qui présente des symptômes aigus des voies respiratoires (p.ex. odynophagie, toux, difficultés respiratoires) et/ou de la fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires et/ou perte de l'odorat ou du goût devrait être testée prioritairement dans un des 5 centres de prélèvement ou chez leur médecin.

Un outil d'auto-évaluation du coronavirus (Coronarisk) a été développé par les HUG pour évaluer l'indication à un test de dépistage.

 

Lieu de prélèvement

HUG

Urgences adultes
9:00-17:30 | 7/7
Directement sur place.
Accès direct, par l'extérieur, entrée par la tente située derrière le bâtiment Morier, au secteur E dédié aux personnes présentant des symptômes compatibles avec le COVID-19. 

 

Prise en charge de l'analyse et des prestations médicales

Prise en charge de l'analyse et des prestations médicales - OFSP

Afin de faciliter l'accès au dépistage, un arrêté du Conseil d'Etat du 28 mai fixe à un prix unique de 76 francs le dépistage pour toute personne pauci-symptomatique qui ne nécessite pas de consultation médicale, à la charge du canton. 

Une personne asymptomatique qui demande un test PCR en assume les coûts.

Ces tests ne sont pris en charge, ni par la LAMal, ni par le canton.

 

 

Prise en charge des personnes symptomatiques

Les recommandations de l'OFSP doivent être suivies.

Cas avec symptômes respiratoires : isolement ≥ 10 jours

Les personnes présentant des symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires et/ou une perte soudaine de l’odorat ou du goût — qui peut être causée par le nouveau coronavirus (SRAS-CoV-2) — restent à domicile, si leur état de santé le permet, pendant au moins 10 jours.

En cas de résultat positif, les personnes :

  • Sont isolées à domicile ou sur leur lieu de vie, si leur état de santé le permet.
  • Sont isolées aux HUG si leur état de santé le nécessite.
  • Doivent respecter les consignes d’isolement de l'OFSP.
  • Sont contactées systématiquement par le service du médecin cantonal (SMC) :
    1- Les numéros d’urgence en cas de signes d’une évolution grave sont transmis au patient.
    2- Le médecin cantonal ordonne la mesure d’isolement (décision adressée nominativement au patient).
    3- Un certificat médical d'une durée de 10 jours à compter du début des symptômes est adressée au patient.
    4- L'enquête d'entourage est réalisée conjointement avec le patient.
  • Sont appelées régulièrement par le service du médecin cantonal pour s'assurer du respect de cette mesure.
  • Le suivi médical incombe au médecin traitant.

Un formulaire de contacts étroits disponible en plusieurs langues peut être remis au patient pour faciliter l'enquête d'entourage. Cette liste de contacts n'est transmise au SMC qu'en cas de résultat positif.

Recommandations pour les professionnels de la santé au 11 mai 2020 - OFSP

 

Déclaration obligatoire

Les médecins déclarent au médecin cantonal et à l’OFSP dans un délai de 24h :

1- Les résultats cliniques de patients ambulatoires y compris ceux des résidents dans les maisons de retraites et de soins ainsi que d’autres établissements médico-sociaux avec :

  • COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR.

2- Les résultats cliniques de personnes hospitalisées avec :

  • COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR.
  • OU critères cliniques et imagerie par CT-scan compatible avec COVID-19 et PCR négative sans autre étiologie connue.
  • OU critères cliniques et épidémiologiques et PCR négative sans autre étiologie connue.

3- Les résultats cliniques de personnes décédées avec :

  • COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR.
  • Critères cliniques et imagerie par CT-scan.
Pour les laboratoires
  • Les cas confirmés par PCR doivent être déclarés au médecin cantonal et à l'OFSP dans les 2 heures.
  • Les résultats négatifs détectés par PCR doivent être déclarés à l'OFSP dans les 24 heures.
Pour les médecins
  • Une déclaration obligatoire des cas confirmés en laboratoire par PCR doit être adressée dans les 24 heures.
  • Une déclaration obligatoire pour les personnes hospitalisées avec COVID-19 confirmé ou probable.
  • Une déclaration obligatoire pour les personnes décédées avec COVID-19 confirmé ou probable.

La déclaration doit être adressée :

  1. au médecin cantonal par  fax : 022 546 98 16
  2. ET à l'OFSP par fax : 058 463 ou HIN secured : covid-19@hin.infreport.ch

Une déclaration obligatoire d'un cas confirmé suite au décès doit être adressée dans les 24 heures :

Formulaires de déclaration - OFSP

 

Contacts de personnes présentant des symptômes : quarantaine de 10 jours

Les personnes-contact, dont la liste a été établie en collaboration avec le patient malade, sont appelées par le service du médecin cantonal. Une évaluation individuelle est menée et les personnes qui répondent à la définition de contact étroit avéré sont placées en quarantaine.

Cette mesure est ordonnée par le médecin cantonal (envoi d'une décision nominative). Les personnes-contact doivent rester 10 jours en quarantaine à domicile à partir du jour du dernier contact avec le cas. Elles doivent surveiller leur état de santé, suivre les consignes de quarantaine et, si des symptômes apparaissent, s’isoler et se faire tester. Une communication régulière avec les personnes-contact est effectuée par le SMC jusqu'à la fin de la quarantaine.

  • Les personnes-contact qui ont déjà eu une infection confirmée par PCR dans les 3 mois précédents sont dispensées d'une quarantaine. La sérologie ne peut pas être utilisée pour lever des mesures de quarantaine.
     
  • Les personnes en contact étroit (moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes sans protection) avec une personne dont l’infection au nouveau coronavirus a été confirmée, sont mises en quarantaine par le médecin cantonal. Elles doivent rester 10 jours en quarantaine à domicile à partir du jour du dernier contact avec le malade. Elles doivent surveiller leur état de santé, suivre les consignes de quarantaine et, si des symptômes apparaissent, s’isoler et se faire tester. Une communication régulière avec les personnes-contact est effectuée par le service du médecin cantonal jusqu'à la fin de la quarantaine.

Recommandations pour les professionnels de la santé au 11 mai 2020 - OFSP

 

Prise en charge des patients COVID-19 positifs

Les médecins traitants sont invités à prendre en charge, par télémédecine en priorité, le suivi de leurs patients COVID-19 confirmés qui présentent des symptômes légers ou modérés permettant leur maintien à domicile, ainsi que la convalescence de leurs patients sortis d'hospitalisation. Pour rappel, l'isolement doit être maintenu jusqu’à 48 heures après la disparition des symptômes, à condition qu’au moins 10 jours se soient écoulés depuis leur apparition. En cas de retour à domicile ou de transfert dans un autre établissement, l’isolement doit être poursuivi selon les recommandations de Swissnoso et du médecin hospitalier.

 

Traitements

La Société Suisse d'Infectiologie a publié des recommandations pour le traitement des patients infectés par le SARS-CoV-2 (20.03.2020).

 

Certificats médicaux

En vertu de l'Arrêt du Conseil d'Etat genevois du 20.02.20, les employés n'ont pas besoin de certificat médical avant le 10e jour d'absence.

 

Ordonnances médicales

Lorsque l’ordonnance originale ne peut être remise au patient, l'envoi par courrier postal doit être privilégié. Une alternative est l'envoi par courriel ou fax directement à la pharmacie désignée par le patient. Les ordonnances ne doivent en aucun cas être transmises au patient par voie électronique (courriel, whatsapp etc.) pour éviter leur potentiel usage abusif.

 Directive sur la transmission d'ordonnances  

 

Professionnels de la santé

Professionnels de la santé exposés

Les professionnels de la santé qui ont été exposés sans protection à un cas confirmé (contact professionnel ou privé) suivent les mêmes consignes de quarantaine que la population.

 

Professionnels de la santé symptomatiques

  • Le professionnel de la santé dont le test est négatif peut continuer de travailler si ses symptômes sont légers, en portant un masque chirurgical et appliquant strictement l'hygiène des mains.
  • Le professionnel de la santé dont le test est positif pour le SARS-CoV-2 doit rester à domicile jusqu'à 48h sans symptômes et minimum 10 jours depuis le début des symptômes.

 

Médecins en ambulatoire

Un nouveau site d'information a été développé par l'équipe de l'Unité des internistes généralistes et pédiatres en collaboration avec l’Institut de Médecine de Premier Recours des HUG. Ce site offre des informations utiles et actualisées sur les stratégies ambulatoires en lien avec le COVID-19.

Décès liés au COVID-19

Directive concernant les décès liés au COVID-19

La directive concerne le personnel médico-soignant, le personnel mortuaire des hôpitaux, des cliniques, des établissements médico-sociaux et des établissements pénitentiaires, le personnel des entreprises de pompes funèbres, la police et gendarmerie, ainsi que le personnel du service des cimetières et du crématoire du canton de Genève.

 
Formulaire

Formulaire de tracing

Recommandations du médecin cantonal
Circulaire du pharmacien cantonal

Commande de préparation à base d'hydroxychloroquine

En savoir plus
Avez-vous un commentaire sur cette page?