3. EMS et institutions de santé

Dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, l’accent est mis sur la protection des personnes vulnérables1 car elles présentent un risque accru de complications graves. Les recommandations suivantes s’adressent aux établissements médicaux sociaux dont tous les résidents répondent aux critères de vulnérabilité. Elles servent à déterminer les mesures de protection à adopter.

Recommandations au 02.04 :

 

Task Force EMS Covid-19

La Fegems a constitué une Task-Force EMS Covid-19 réunissant des représentants des associations professionnelles et des faîtières cantonales du secteur des EMS : AGIC (association des infirmières cheffes et infirmiers chefs), MEPAG’S (médecins répondants), API (intendants), ADEPAG (directeurs), Agems, Fegems. E-mail

Elle a pour mission de centraliser les informations et d’harmoniser les pratiques et les mesures recommandées dans les EMS. Pour ce faire, elle communique via des info-mail plusieurs fois par semaine.  

Mesures préventives

Interdiction des visites des proches

Selon l'arrêté du 18 mars 2020, les visites dans les EMS sont interdites. Les visites des proches sont possibles pour les patients en fin de vie, avec des mesures de protection contact et gouttelettes.

Application stricte des précautions standard  en matière d'hygiène

Professionnel de la santé exposé ou symptomatique

Les membres du personnel (professionnel de la santé ou non) qui travaillent en contact étroit avec des résidents et qui ont été exposés à une personne COVID-19 positive peuvent continuer à travailler en portant un masque chirurgical en permanence et en adoptant une hygiène des mains irréprochable. Ils doivent surveiller leur état de santé.

Le professionnel de la santé qui présente des symptômes respiratoires est testé.

Le personnel non professionnel de la santé mais qui est en contact étroit avec les résidents et qui présente des symptômes respiratoires se fait prescrire le test par un médecin.

En attendant le résultat ou en cas de test négatif, les membres du personnel en contact étroit avec les résidents peuvent continuer de travailler si lers symptômes sont légers, en portant un masque chirurgical et appliquant strictement l'hygiène des mains.

Les membres du personnel qui ont un test positif pour COVID-19 doivent rester à domicile jusqu'à 48h sans symptômes et minimum 10 jours depuis le début des symptômes.

Le port d’un masque chirurgical est recommandé aux :

Membres du personnel

  • Qui examinent ou soignent des résidents chez lesquelles le COVID-19 a été confirmé sans pouvoir se tenir à une distance d’au moins 2 mètres.
  • Qui examinent ou soignent des personnes atteintes de symptômes respiratoires (toux et/ou fièvre) sans pouvoir se tenir à une distance d’au moins 2 mètres.
  • Lors de soins à des personnes particulièrement vulnérables, selon le type de soins et le risque de transmission par gouttelettes (contact proche /face à face >15 minutes).
  • Qui présentent des symptômes respiratoires qui n'ont pas été testés positifs pour le COVID-19.

Aux résidents symptomatiques avec un test positif pour le COVID-19

    • Qui ne peuvent pas se tenir à une distance d’au moins 2 mètres des autres personnes.
    • Qui doivent sortir de leur chambre.

    Accueil d'un nouveau résident depuis le domicile ou toute institution

    L'accueil des nouveaux résidents se poursuit.

    Le résident est mis en isolement uniquement s’il présente des critères de suspicion de COVID-19.

    S’il a été en contact étroit avec une personne COVID-19 positive (personne vivant sous le même toit), il est mis en quarantaine en chambre pendant 10 jours depuis le diagnostic du cas confirmé avec une surveillance de son état de santé (température 2x/j et signes de maladie respiratoire)
    Consignes quarantaine

    Un résident testé positif pour COVID-19 qui retourne à l'EMS après une hospitalisation termine les 10 jours de convalescence en appliquant les mesures d'isolement recommandées.
    Consignes isolement

    Que faire en cas de symptômes de COVID-19 chez un résident ?

    Un COVID-19 doit être suspecté lors de l’apparition de symptômes aigus des voies respiratoires (p. ex. toux ou détresse respiratoire) et/ou de la fièvre ≥38 °C.

    Dans ce cas :

    • Faire porter un masque chirurgical au résident.
    • Contacter le médecin traitant ou le médecin répondant pour une consultation médicale et discuter de la prise en charge.

    Tous les médecins du canton de Genève ont reçu les directives à respecter en cas de suspicion de cas de COVID-19, ainsi que les consignes de prise en charge médicale suivant qu’il s’agisse d’un cas bénin ou d’un cas présentant des symptômes graves.

     

     

    Voir aussi

    Directive

    Directive concernant les décès liés au COVID-19

    La directive concerne le personnel médico-soignant, le personnel mortuaire des hôpitaux, des cliniques, des établissements médico-sociaux et des établissements pénitentiaires, le personnel des entreprises de pompes funèbres, la police et gendarmerie, ainsi que le personnel du service des cimetières et du crématoire du canton de Genève.

    Canton

    Confédération

     

    1 Les personnes vulnérables sont les personnes âgées de plus de 65 ans, celles souffrant d'un cancer, du diabète, de faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie, d'hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires et de maladies chroniques des voies respiratoires.


    Avez-vous un commentaire sur cette page?