8. Questions fréquentes sur l'enseignement et la vie scolaire

Les examens prévus pendant la période de fermeture des écoles sont-ils maintenus?

L’enseignement dispensé par les voies alternatives numériques vise la consolidation des matières acquises durant l’année scolaire et jusqu’au 15 mars. L’acquisition de nouveaux contenus prescrits dans les Plans d’étude ne peut être poursuivi en l’état de manière équitable auprès des élèves et cohérente avec les objectifs visés. Dans ce contexte, les évaluations sommatives conduisant à une évaluation notée sont en principe suspendues jusqu'au retour des vacances de Pâques. La priorité est donnée aux évaluations formatives qui favorisent les apprentissages et le positionnement des étudiants et apprentis par rapport à leurs connaissances et la poursuite de leur engagement scolaire.

A l'enseignement secondaire II, les spécifications concernant les procédures de qualification pour les années certificatives parviendront aux écoles dès que les recommandations de la Confédération seront connues.

Est-ce que les écoles, lieux de formation, structures d'accueil et crèches sont concernés par l'interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes ?

Non, cette interdiction concerne les rassemblements publics et privés, à l'exclusion des réunions ayant lieu dans le cadre professionnel. Les rassemblements dépassant cinq personnes dans le cadre professionnel restent admis, si les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique concernant les distances sociales et l'hygiène sont respectées.

Qu'en en est-il des stages ou échanges linguistiques à l'étranger ?

Le DIP demande à tous les étudiants ou apprentis en séjour actuellement dans un autre canton, ou à l’étranger, de rejoindre leur domicile dans le canton de Genève et de suivre les consignes d’enseignement à distance fournis par leurs enseignant.e.s.

Les stages dans un autre canton ou dans un autre pays, pour lesquels une demande est encore pendante, ne sont pas autorisés et les demandes à venir ne seront pas validées.

Pour le collège, les stages extra-muros ne sont ni autorisés ni validés.

L'enseignement à distance : comment cela se passe-t-il ?

L'apprentissage à distance représente l'ensemble des activités pédagogiques menées dans une discipline ou un projet spécifique et qui rend possible la non-présence d'enseignant·e·s et d'élèves au même endroit.

Le service écoles-médias et les directions d'enseignement s'efforcent de permettre aux enseignant·e·s de continuer à travailler à distance avec leurs élèves.

Au cycle d'orientation et au secondaire II, l’identifiant Ecole en ligne (EEL) leur ouvre l'accès à différents outils qui sont listés sur la page Toutes les applications de l'Ecole en ligne. Il s’agit d’applications permettant de créer des classes virtuelles, de communiquer avec leurs élèves, d'apprendre du vocabulaire, de trouver des moyens d'enseignement, d'accéder à des ressources de différents types.

Des solutions alternatives sont également développées pour l'enseignement primaire. 

Aide en ligne pour les enseignant·e·s du primaire

Aide en ligne pour les enseignant·e·s du secondaire

En cas de difficulté pour s'identifier ou accéder à ces applications, contacter support.eel@edu.ge.ch.

Les parents ou les élèves peuvent-ils organiser des périodes d'études à domicile en invitant des amis ou des camarades ?

La stratégie sanitaire du pays et du canton vise à réduire autant que possible les interactions physiques au sein de la population. Dans cet esprit, le Conseil d'Etat genevois a interdit les rassemblements publics et privés de plus de cinq personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur (cette interdiction ne s'applique pas l'univers professionnel). Les réunions privées d'enfants ou de jeunes qui ne vivent pas sous le même toit doivent donc être évitées. Si cela n'est pas possible, vous devez respecter le nombre maximal autorisé lors de chaque réunion (cinq personnes au total) et appliquer les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique concernant l’hygiène et les distances à garder.

La restauration scolaire est-elle maintenue ?

La restauration scolaire est suspendue, sauf pour les élèves au bénéfice d’un service minimum à l’école primaire et dans l’enseignement spécialisé – dans le respect des normes fixées dans l’ordonnance fédérale 2 COVID-19 au sujet de l’accueil dans les restaurants.

Quelles règles le corps enseignant et les élèves doivent-ils suivre dans les écoles, structures d'accueil et lieux de formation ?

Les comportements à suivre sont rappelés:

  • se laver soigneusement et régulièrement les mains à l'eau et au savon liquide, ou à défaut avec un désinfectant pour les mains;
  • tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude;  jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée, puis se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon liquide, ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique;
  • éviter les poignées de mains et les accolades;
  • en cas de toux et de fièvre, rester à la maison; si l'état général se péjore, contacter – par téléphone – un médecin ou une institution de santé pour déterminer si une consultation est nécessaire;
  • prévenir l'école en cas de maladie.

La campagne « Nouveau coronavirus : voici comment nous protéger » est relayée auprès des écoles et lieux de formation.

Dans le cas du service minimum et des convocations scolaire, les enseignants vérifient à plusieurs reprises dans la journée que les mesures concernant le lavage des mains soient suivies. A l’école primaire, les élèves se lavent les mains dans la classe sous la responsabilité des enseignants. Au secondaire, des solutions hydro-alcooliques sont mises à disposition dans les locaux d’enseignement, afin de se désinfecter les mains au moins trois fois par jour. Pour les structures d’enseignement spécialisé, les lavages de mains sont organisés dans chaque lieu par les équipes pédagogiques.

Mon enfant a de la fièvre et de la toux, que dois-je faire?

Les enfants présentant de la fièvre et de la toux doivent faire l’objet d’une attention particulière et rester à domicile.

Le système de santé genevois doit être préservé pour continuer de pouvoir prendre en charge, en priorité, les patients ayant besoin de soins.

  • Si le cas n'est pas alarmant, le médecin cantonal rappelle de ne contacter, ni les hôpitaux, ni les médecins. Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès de la hotline genevoise au 0800 909 400 (09h00-21h00 7/7) ou celle de l'OFSP dédiée à la population au 058 463 00 00  (24h/24, 7/7).
  • Si l'état de santé de votre enfant le nécessite (en cas d'importantes difficultés respiratoires ou si les symptômes s'aggravent), contactez - par téléphone d'abord - son médecin ou une institution de santé.
  •  En cas de toux et de fièvre s'apparentant à un état grippal et que l’élève est en bonne santé, un test de dépistage pour le coronavirus n'est pas indiqué et il est recommandé de rester à la maison jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.
  • Si votre enfant appartient à la catégorie des personnes vulnérables définies par l'OFSP et qu’il présente des symptômes respiratoires (fièvre, toux, difficultés respiratoires), contactez par téléphone son médecin traitant, qui évaluera avec vous l'utilité d'effectuer un test de dépistage.
Quand mon enfant, après avoir été malade, peut-il retourner dans une école (accueil scolaire sous conditions, examens, etc.)?

Les enfants et les jeunes présentant de la fièvre et de la toux peuvent se rendre à l'école ou en structure d'accueil 24h après la disparition des symptômes, selon les recommandations de l'OFSP.

Comment l'élève absent peut-il suivre l’enseignement ?

Si l'enfant est accueilli à l'école dans le cadre de l'accueil minimum ou s'il est convoqué à l'école par le corps enseignant, comme pour tout type d’absence, il convient de prendre contact par email ou téléphone avec le maître de classe ou référent.

A l'enseignement secondaire (cycle d'orientation et ESII),  le dispositif Ecole en ligne permet de répondre à de tels besoins. Les enseignant·e·s sont invité·e·s à faire activer les comptes par les élèves.

Les voyages de classes et les manifestations scolaires sont-ils maintenus ?

Tous les voyages d'étude, camps et autres sorties scolaires ainsi que toutes les manifestations scolaires sont annulés.

L’argent déjà versé par les familles pour les voyages supprimés sera remboursé-t-il ?

Le DIP examine les modalités de remboursement, en veillant au fait que les familles ne doivent pas assumer les frais de voyages annulés.

A l'attention des collaborateurs-trices du département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) 
Quelles sont les bonnes pratiques en matière de télétravail ? (modifié)

Veuillez consulter le document décrivant ces bonnes pratiques. (accès réservé aux collaborateurs-trices du DIP)

Qu'en est-il des formations continues pour le personnel du DIP (enseignant, éducateur, personnel administratif, etc.) ?

Afin de pouvoir garantir les missions essentielles du DIP, les formations continues du personnel sont suspendues jusqu'à nouvel avis.

Vous êtes collaborateur ou collaboratrice du DIP et vous avez une question concernant la santé du personnel ou le droit du travail ?

Veuillez consulter la Foire aux questions du personnel de l'Etat (réseau internet)

Je suis remplaçant au DIP et je n'arrive pas à me connecter à distance à ma messagerie EDU. Qu'est-ce que je dois faire ? (nouveau)

Pour activer l'accès à distance, il faut vous adresser par mail à securite.dip@etat.ge.ch, en indiquant vos Nom, Prénom et numéro de téléphone portable.

Je suis remplaçante au DIP jusqu'à la fin de l'année scolaire. Depuis que les établissements scolaires sont fermés, je continue mon activité en contribuant à l'enseignement à distance. Comment serais-je rémunérée pour cette activité ? (nouveau)

Vous serez rémunérée selon les termes conclus avant la fermeture des établissements scolaires et la mise en place de l’enseignement à distance.

Je suis remplaçant de courte durée au DIP (moins de 3 mois), mais depuis que les établissements scolaires sont fermés je n'ai travaillé qu'une partie des jours initialement prévus. Comment serai-je rémunéré ? (nouveau)

Les remplaçants engagés pour une durée allant jusqu'à 3 mois ne sont payés que pour les périodes d'enseignement effectivement réalisées. Toutefois, sur décision du Conseil d'Etat, lorsque les prestations n'ont pas pu être réalisées pour motif de COVID-19 pendant la période allant du 16 mars 2020 au 8 avril 2020 inclus (veille des vacances scolaires de Pâques), les remplaçants sont rémunérés selon les termes conclus avant la fermeture des établissements scolaires et la mise en place de l’enseignement à distance.
Pour mémoire, le 13 mars 2020, le Conseil d'Etat genevois a décidé de la fermeture des écoles jusqu'au 8 avril inclus, conformément à l'article 5 de l'ordonnance 2 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19).

Je suis remplaçant au DIP et j’aimerais continuer à travailler pour participer à la poursuite des prestations d’enseignement à distance. Puis-je le faire et comment faire connaître ma disponibilité ? (nouveau)

Oui, le personnel remplaçant peut toujours travailler. Les établissements scolaires et services ont vos coordonnées et peuvent vous solliciter en fonction de leurs besoins.

Mon contrat de remplaçant au DIP se termine maintenant et dans le contexte actuel il n'est pas renouvelé. Ai-je droit au chômage ? (nouveau)

Vous pouvez vous inscrire au chômage. Depuis le 16 mars 2020, les démarches se font en ligne (https://www.ge.ch/actualite/covid-19-inscriptions-au-chomage-ont-lieu-mail-lundi-16-mars-2020-13-03-2020). Pour faire les démarches, vous devez vous munir des documents sollicités par l’office cantonal de l’emploi et notamment votre habilitation à contracter sur appel en cours de validité, vos dernières fiches de salaire, l'arrêté du Conseil d'Etat du 13 mars 2020 décidant de la fermeture des écoles (voir arrêté du Conseil d'Etat du 13 mars 2020)

Avez-vous un commentaire sur cette page?