Comment aider les prestataires à travailler pour le canton

Date de publication:
12 août 2019
Le client Gina LDAP
Banière open source
Open source

Le canton développe des applications à l'usage des citoyens ou pour ses besoins internes. Nombre de ces applications, pour déterminer si un usager a le droit de se connecter, doivent le demander à Gina. Derrière ce nom charmant (est-elle tessinoise ? calabraise ?) se cache un être au caractère difficile, redouté des informaticiens de la maison. Gina est le système de gestion des usagers, de leurs mots de passe et de leurs droits d'accès aux applications. Interroger Gina est malaisé ; on le fait avec ce qu'on appelle un "protocole maison", sorte de dialecte, pas vraiment apparenté à l'italien. Heureusement certains informaticiens, véritables psychologues, ont défini un mode d'interrogation de Gina via le protocole LDAP, lingua franca des systèmes de gestion des autorisations. Gina, jusque-là revêche aux questions, répond désormais avec plus d'obligeance.

La couche LDAP cache certains caprices de Gina, mais pas tous. Pour un développeur Java honorable désirant interroger Gina sans s'introduire dans son intimité, le majordome LDAP manque parfois de courtoisie. Aussi un module Java appelé client Gina LDAP, est proposé en interne aux développeurs Java. Il fonctionne comme un traducteur du Java - langue indonésienne connue de tous dans la maison - vers le dialecte LDAP du rugueux cerbère.

Il a été décidé de diffuser ce module également en open source, ici sur GitHub. Car les développements ne se font pas tous en interne ; il arrive qu'ils soient confiés à des prestataires, sociétés de service qui parfois réalisent les applications dans leurs propres locaux. Les prestataires ont besoin d'interroger Gina. Or Gina ne se dévoile pas ! Gina ne sort pas des caves du canton ! Eh bien, ce module permettra aux prestataires de développer et de tester leurs applications avec davantage d'efficacité.

Communauté Open Source

Ce blog permet aux équipes informatiques de l'État de Genève d'informer sur les activités liées à l'open source : nouvelles publications sur GitHub, rencontres, collaborations, etc.

Partagez cette page