Dérogation au solaire thermique pour le réseau thermique GeniTerre*

Type de publication
Date de publication
14 septembre 2021
Approvisionnement CAD sans solaire thermique décentralisé
Approvisionnement CAD sans solaire thermique décentralisé

La transition énergétique s'appuie sur la valorisation des ressources renouvelables locales mais aussi sur des rejets thermiques issus des différentes industries et activités sur le canton.

Les rejets thermiques autrement dit des rejets de chaleur sont issus d’activités industrielles potentiellement valorisables.

Poursuivre la valorisation des rejets thermiques du territoire pour récupérer 250 GWh/an de chaleur supplémentaires d’ici à 2030 (Cheneviers IV, STEP d’Aïre, grands consommateurs).

Au niveau de l’usine des Cheneviers, la valorisation des rejets est réalisée par une injection dans les réseaux thermiques structurants (RTS), son potentiel (jusqu'à 2050) couvre les besoins des RTS pendant la période estivale.

Pour les bâtiments raccordés aux RTS, il voit donc la concurrence hors période hivernale entre la production solaire thermique et les ressources renouvelables et fatales valorisables aujourd’hui et à terme dans le réseau.

Nous préconisons de déroger à la pose de panneaux solaires thermiques dans le cadre d’un raccordement au CADIOM CAD SIG.

La dérogation au solaire thermique permet de libérer des espaces pour d'autres utilisations : toitures accessibles pour agriculture urbaine, d'autres installations écologiques et énergétique (par exemple le solaire photovoltaïque).

* GeniTerre

Type de publication
Date de publication
14 septembre 2021