Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarchesChanger la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches Organisation Thèmes Chemin de vie  
 

Solidarité internationale

Les projets

2015

2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008

Décembre
Accès à l'énergie solaire des communautés rurales dans le Bassin du Congo, au Cameroun

Logo SolafricaL'Etat de Genève accorde à l'association Solafrica une aide financière de 30'000 F en 2015 pour son projet d'accès à l'énergie renouvelable dans trois communautés rurales vivant dans le Bassin du Congo, une région camerounaise qui abrite l'une des plus grandes forêts primaires du monde.

Le projet touchera quelque 500 personnes. Il prévoit l'installation de 80 à 100 panneaux solaires (1 panneau solaire par famille), ainsi que la formation en technologie solaire de 6 jeunes issus de ces communautés, afin d'assurer la maintenance de ces installations. En même temps, les trois communautés bénéficiaires, impliquées dans toutes les étapes du projet, seront sensibilisées et responsabilisées vis-à-vis des questions environnementales.

Ecologique et économique, l'énergie solaire permettra d'améliorer les conditions de vie de ces communautés rurales, tout en contribuant à protéger la forêt et le climat.

Lutte contre la discrimination et la surexploitation des femmes travaillant dans les entreprises agricoles, au Guatemala

L'Etat de Genève accorde à l'association KM207 Guatemala-Suisse une contribution financière de 30'000 F en 2015 pour son projet de lutte contre les discriminations dont sont victimes les femmes, pour la plupart indigènes employées dans les grandes exploitations agricoles.

Comme le démontrent les résultats d'une enquête nationale sur les conditions de travail des ouvriers-ères agricoles réalisée par le partenaire local de KM207, les femmes, qui représentent ¼ des effectifs des domaines agricoles, sont plus lourdement exploitées et travaillent parfois dans des conditions proches de l'esclavage.

Le projet s'appliquera à promouvoir la défense et l'application des droits humains, en particulier le droit du travail, des femmes paysannes à travers la formation en droit, le renforcement organisationnel et la dénonciation des cas d'exploitation, d'abus et harcèlement au travail dans les fermes agricoles de la région de la Côte sud, au Guatemala.

Insertion socioéconomique des enfants handicapés et/ou orphelins, victimes d'abandon, dans une vie de famille, Labé, République de Guinée

L'Etat de Genève octroie un soutien financier de 20'000 F en 2015 à l'association Solidarité Suisse-Guinée pour son projet de construction d'un centre d'accueil et de loisirs destinés aux enfants des rues de Labé – orphelins, handicapés et abandonnés – dont le nombre a augmenté à cause du virus Ebola.

Logo de l'association Solidarité Suisse-GuinéeLe bâtiment sera construit sur un terrain mis à disposition par les autorités locales et il offrira à ces enfants démunis un espace protégé, loin de la mendicité, de la délinquance et de la stigmatisation. Les efforts seront orientés vers les soins, l'éducation, la scolarisation et la réintégration des enfants, si possible dans leur famille élargie ou dans des familles d'accueil.

haut de page


Novembre
HELVETAS Swiss Intercooperation

Réhabilitation des infrastructures d’eau potable pour les communautés affectées par le tremblement de terre dans le district de Sindhupalchok au Népal

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 300'000 F sur deux ans (2015-2016) à l'association HELVETAS Swiss Intercooperation pour son projet de réhabilitation des infrastructures d’eau potable pour les communautés affectées par le tremblement de terre au Népal.

Le séisme du 25 avril 2015 et ses nombreuses répliques ont fortement affecté le district de Sindhupalchok, avec notamment la destruction de milliers de maisons et d'infrastructures publiques. Cette catastrophe a causé d’importants déplacements de population.

Suite à une première phase d'urgence qui a permis de reconstruire des maisons et des infrastructures, l'association s'engage maintenant à reconstruire et à réhabiliter 32 systèmes d'eau potable endommagés ou totalement détruits dans 8 communes situées dans une zone montagneuse. Chaque villageois pourra profiter de 70 litres d’eau potable par jour, respectant ainsi les standards quantitatifs et qualitatifs en matière de consommation journalière d'eau potable.

Helvetas Swiss Intercooperation a prévu de former des personnes en charge de la maintenance à la construction d’infrastructures durables et de sensibiliser les comités d’usagers de l’eau aux questions relatives à l’hygiène et à la réduction des risques.

Krousar Thmey

Pour l'intégration des enfants sourds ou aveugles du Cambodge grâce à une éducation adaptée et de qualité

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 300'000 F sur 3 ans (2015 à 2017) à la Fondation Krousar Thmey (« Nouvelle famille » en Khmer) pour son projet d'intégration des enfants sourds ou aveugles du Cambodge via une éducation adaptée et de qualité.

Etant engagée depuis 1997 en Cambodge (construction de 5 écoles spécialisées, développement d'outils pédagogiques adaptés, mise en place des classes intégrées et inclusives dans certaines écoles publiques), la fondation joue un rôle clé dans la scolarisation des enfants sourds et aveugles. Ce programme d’éducation a déjà été soutenu par le canton de Genève entre 2012 et 2014 et a produit des bons résultats en termes d'insertion scolaire et professionnelle.

Cette phase du projet aura pour but d’offrir à 700 enfants sourds ou aveugles des écoles un cursus scolaire complet conforme au programme national ainsi que d’encourager et de faciliter l’accès à l’éducation pour ces enfants.

Il est prévu que la Fondation Krousar Thmey remette la prise en charge des écoles aux autorités cambodgiennes d’ici 2020. À noter que depuis 2011, le gouvernement verse la quasi-totalité des salaires du personnel des écoles.

Track Impunity Always (TRIAL)

Obtenir justice pour les victimes de crimes internationaux à l'Est de la République Démocratique du Congo

Ce projet comporte ainsi trois volets. Premièrement, des femmes victimes de violence sexuelles bénéficieront d'une assistance juridique gratuite. Les cas ont été choisis dans l'optique d'avoir un effet démultiplicateur en termes d'impact sur la jurisprudence.

Deuxièmement, l'association forme toute une panoplie d'acteurs locaux engagés dans la défense des droits humains (avocats, juristes, représentants d'ONG, défenseurs des droits humains) sur la documentation des crimes, le droit international, ainsi que sur la saisine des organes de justice nationaux et internationaux. Finalement, des activités de plaidoyer sont menées auprès des autorités nationales pour que les standards internationaux de protection de droits humains et de lutte contre l'impunité soient respectés, grâces à la publication de rapports alternatifs et recommandations.

Le projet prévoit notamment des interventions urgentes en faveur d'au moins 450 défenseurs en danger, une campagne de mobilisation autour de 20 cas emblématiques, la tenue de missions d'observation judiciaire, la réalisation d'enquêtes sur des thématiques particulières, la production de courts métrages, la soumission de contributions aux organes de traités des Nations Unies en coopération avec les ONG locales ainsi que la formation des défenseurs des droits humains in situ ou via l'utilisation des nouvelles technologies de l'information.

haut de page


Octobre
Fondation EcoFormation

Projet de centre de formation et de développement forestiers à Madagascar

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 450'000 F sur trois ans (2015 à 2017) à la Fondation EcoFormation pour son projet de centre de formation et de développement forestiers à Madagascar.

La région de Sofia, située dans le Nord du pays et dans laquelle est mis en œuvre ce projet, a subi des destructions massives de ses forêts, ce qui a engendré une dégradation progressive de la faune et de la flore endémique.

Ce projet s'articule autour de deux objectifs principaux. D'une part, il permettra de former environ 45 étudiant-e-s par année aux métiers de la sylviculture, de la foresterie et de l'agroforesterie. D'autre part, il visera à reboiser près de 1'000 hectares par an dans le but de rétablir l'équilibre environnemental et la biodiversité dans cette zone du pays.

Ce projet a été initié en 2008 par la Fondation EcoFormation et est mis en œuvre en collaboration avec une coopérative locale (Avotrala) dans laquelle les villages de la région sont représentés. Par ailleurs, ce projet prévoit des transferts de compétences entre des étudiant-e-s suisses (Ecole polytechnique fédérale, Haute école de gestion, Haute école spécialisée et École hôtelière) et des collaborateurs-trices malgaches. En effet, chaque année, des étudiant-e-s suisses participent à la mise en œuvre de ce projet sur le terrain.

Fonds spécial du CICR en faveur des handicapés

Projet de réhabilitation physique et de facilitation de l'intégration sociale pour des personnes handicapées en Tanzanie

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 450'000 F sur trois ans (2015-2017) au Fonds spécial du CICR en faveur des handicapés pour son projet de facilitation de l'intégration sociale des personnes handicapées physiques au travers de services de réhabilitation physique de qualité et pérennes.

De très nombreuses personnes en Tanzanie souffrent de handicaps physiques et nécessitent des services de réadaptation dans des structures spécialisées. Fort de ce constat, le Fonds spécial du CICR en faveur des handicapés a élaboré des partenariats avec les autorités tanzaniennes, des centres de réadaptation physique locaux ainsi qu'avec des organisations travaillant dans le domaine de l'insertion sociale des personnes handicapées afin de mettre en œuvre ce projet.

L'objectif principal de ce projet vise à renforcer les capacités des structures tanzaniennes de réhabilitation physique, notamment par des formations adaptées destinées à du personnel médical local. Grâce à cela, il est attendu que la qualité des soins prodigués aux personnes souffrant de handicaps physiques soit améliorée. Par ailleurs, ce projet permettra de promouvoir l'insertion sociale des personnes handicapées.

haut de page


Septembre
Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)

Projet de renforcement et protection des défenseurs des droits humains au niveau mondial

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 600'000 F sur trois ans (2015 à 2017) à l'Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) pour son projet de renforcement et protection des défenseurs des droits humains au niveau mondial.

L'objectif poursuivi par l'OMCT consiste à renforcer le travail des défenseurs des droits humains et le respect des droits fondamentaux par la mise en œuvre d'une stratégie globale de protection. Plus spécifiquement, ce projet entend promouvoir des cadres juridiques et politiques favorisant un environnement propice aux actions des défenseurs des droits humains - notamment les défenseurs des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT), des droits économiques, sociaux et culturels et des organisations non gouvernementales (ONG) - et renforcer leurs capacités à soutenir la contre-stratégie de la société civile face aux nouvelles menaces, telles que la criminalisation des fonds ou encore les politiques de diffamation des défenseurs des droits humains.

Soutenir les défenseurs des droits humains nationaux en vue de l'examen du Bénin et de la Namibie par le Comité des Droits de l'Homme

Logo CCPRL'Etat de Genève octroie une contribution de 60'000 F au Centre pour les Droits Civils et Politiques (Centre CCPR) pour son projet de soutien à la participation des ONG nationales du Bénin et de la Namibie à l'examen de leur Etat sur la mise en œuvre du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) par le Comité des Droits de l'Homme. Lesdits examens sont programmés en octobre 2015 pour le Bénin et en mars 2016 pour la Namibie.

Grâce à l'appui juridique et technique fourni par le CCPR, les organisations bénéficiaires de la société civile de ces 2 pays renforceront leurs connaissances du Comité DH et du PIDCP et seront à même de mieux rédiger les notes d'information et les rapports soumis au Comité DH. La participation de deux représentants de ces ONG à la session du Comité DH les concernant et les actions de plaidoyer contribueront à une meilleure prise en considération de leurs préoccupations par les membres du Comité.

Programme de santé mentale pour anciens enfants soldats en Ouganda

L'Etat de Genève octroie une contribution de 25'000 F à l'association Omoana pour son projet de soutien aux anciens enfants soldats, en Ouganda.

Durant deux décennies, de 1986 à 2006, le Nord de l'Ouganda a été le théâtre d'un conflit au cours duquel plus de 30'000 enfants ont été kidnappés par l'Armée de Résistance du Seigneur et forcés à combattre contre les forces gouvernementales. Victimes d'atrocités et/ou forcés à en commettre, ces enfants sont devenus de jeunes adultes qui restent traumatisés par ces années de violence extrême. En l'occurrence, on trouve un taux de prévalence du syndrome de stress post-traumatique (PTSD) très élevé chez cette population.

Logo OmoanaAfin de soulager cette catégorie de personnes et favoriser sa réintégration dans la société, Omoana entend mettre en place un programme de santé mentale qui vise à traiter et réduire les symptômes de PTSD dont elle souffre grâce à la thérapie NET (Narrative Exposure Therapy). Un volet "formation de thérapeutes" est également inclus au projet.

Amélioration du statut des femmes par la sensibilisation, la formation et le plaidoyer en vue de l'élimination des mutilations génitales féminines (MGF), au Burkina Faso.

Logo CI-AFL'Etat de Genève accorde une subvention de 57'250 CHF au Comité Inter-Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants (CI-AF) pour les activités que l'organisation déploie en faveur de l'élimination des MGF.

Les fonds octroyés serviront à renforcer les efforts menés au Burkina Faso dans ce domaine. Ils contribueront notamment à assurer l'introduction de modules sur les MGF dans le système scolaire et la réalisation de campagnes d'information et de sensibilisation à l'attention de communautés et leaders religieux.

Soutien à un projet de défense des droits de l'enfant en Amérique latine

L'Etat de Genève accorde une subvention de 45'000 F au Centre catholique international de Genève (CCIG) pour renforcer les capacités des personnes travaillant au contact des enfants en Guatemala, Honduras, Bolivie, Nicaragua et El Salvador.

Ces cinq pays latino-américains ont ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant (CIDE) en 1990. Néanmoins, ces pays font toujours face à divers problèmes en matière de droits de l'enfant.

Le présent projet a pour but de favoriser la mise en œuvre de ladite convention dans chacun de ces pays. Au total, vingt-cinq enseignants, travailleurs sociaux et éducateurs seront formés aux mécanismes de protection des droits humains, notamment sur l'examen périodique universel (EPU). Cette formation, qui aura lieu au Guatemala entre novembre et décembre 2015, visera également à renforcer les capacités des participants pour qu'ils puissent ensuite établir un suivi des recommandations émises dans le cadre de l'EPU de leur pays respectif.

Par ailleurs, le CCIG a prévu d'organiser un side event (en marge de la session de printemps du Conseil des droits de l'Homme) en mars 2016 à Genève. Cet événement aura pour but de diffuser les recommandations émises dans le cadre de l'EPU de chacun de ces pays.

Projet de périmètre bocager dans la commune de Nobéré au Burkina Faso

L'Etat de Genève accorde une subvention de 60'000 F à l'association Morija pour aménager un périmètre bocager dans la commune de Nobéré.

Le projet vise à aménager un bocage de 177 ha dans la commune de Nobéré, située à 100 km au Sud de Ouagadougou. Ce périmètre sera composé de 48 parcelles de dimensions identiques, respectivement attribuées à 48 agriculteurs d'un même village choisi à travers un concours radiophonique. Les agriculteurs seront rassemblés en un groupement foncier chargé de réaliser les travaux de mise en place, puis d'assurer la gestion du périmètre bocager une fois le projet terminé. Afin de permettre l'intégration de ces pratiques, les bénéficiaires seront formés aux techniques agricoles durables par des ouvriers dont les compétences ont été acquises à la suite d'un projet bocager expérimental similaire.

Au terme du projet, 90% des agriculteurs formés devront avoir mis en œuvre des pratiques agricoles durables.

haut de page


Août
Fonds cantonal de lutte contre la drogue

Promotion de la filière du cacao comme alternative à la production de la coca, en Bolivie

Dans le cadre du fonds destiné à la lutte contre la drogue et à laprévention de la toxicomanie, l'Etat de Genève accorde une subvention de 50'000 F à l'association HELVETAS Swiss Intercooperation1 pour son projet de prévention de la production de la coca en Bolivie par la promotion de la filière du cacao.

En Bolivie, la coca, autrefois cultivée légalement pour la consommation traditionnelle est maintenant plantée en grande partie illégalement et destinée à la production de cocaïne. Avec une production qui a plus que doublé ces dernières années, la Bolivie est devenu le 3ème producteur mondial de cocaïne. Tenant compte de ce contexte, le projet développé par HELVETAS, basé sur une approche participative et des pratiques respectueuses de l'environnement, propose d'améliorer le revenu de 180 familles et de leur assurer un accès durable aux marchés nationaux et/ou internationaux, en renforçant les organisations locales avec des pratiques de gestion et d’exploitation durable du cacao. En permettant à ces communautés pauvres des forêts du nord du département de La PAZ d'améliorer leurs moyens d'existence, ce projet représente une véritable alternative à la production de coca.

1HELVETAS Swiss Intercooperation est une association membre de la FGC

haut de page


Juillet
Prix Martin Ennals 2015 pour les défenseurs des droits humains

Le canton de Genève octroie à la Fondation Martin Ennals une subvention globale de 40'000 CHF pour le Prix Martin Ennals 2015. Chaque année depuis 1994, ce prix récompense des défenseurs des droits humains qui prennent quotidiennement des risques en dénonçant des violations des droits fondamentaux.

Bien souvent menacés dans leur pays d'origine, les nominé-e-s de ce prix bénéficient d'une visibilité sur la scène internationale et peuvent ainsi jouir d'un certain degré de protection. La Fondation Martin Ennals mène aussi des activités de plaidoyer qui permettent aux nominé-e-s de faire connaître leurs combats respectifs auprès d'organismes internationaux ou encore de collectivités publiques. Décerné par un jury composé de dix organismes renommés dans le domaine des droits humains, ce prix renforce toujours un peu plus la position de Genève en tant que capitale mondiale des droits humains.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le mardi 6 octobre à 18h00, Uni Dufour. Les nominé-e-s de l'édition 2015 sont Robert Sann Aung (Myanmar), Ahmed Mansoor (Emirats Arabes Unis) et Asmaou Diallo (Guinée).

haut de page


Juin
Certificat en Protection et Droits de l’Enfant au Sénégal

L'Etat de Genève a octroyé une subvention de 30'000 F à l'Institut international des Droits de l'Enfant (IDE) pour son projet de création d'un « Certificat en protection et droits de l’enfant », dont les cours sont donnés à Dakar (Sénégal). Cette formation académique post-grade de 15 crédits ECTS est destinée à des professionnels travaillant dans le domaine des droits de l'enfant en Afrique de l'Ouest.

Ce certificat doit permettre à environ trente participants par volée de renforcer leurs connaissances théoriques et pratiques dans le domaine du droit et de la protection de l'enfant.

Cette formation est le fruit d'une collaboration entre l'IDE et plusieurs organismes, à savoir le Centre de formation judiciaire de Dakar, le Centre interfacultaire en droits de l'enfant de l'Université de Genève ainsi que le Service Social International en Afrique de l'Ouest.

Soutien à l'indépendance de la justice

Logo de la Comission internationale de juriste (CIJ)Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 300'000 francs sur trois ans (2015 à 2017) à la Commission internationale de juristes (CIJ) pour son programme visant à favoriser l'impartialité et la responsabilité des juges, avocats et procureurs des pays du Sud, conditions sine qua non à l'application des droits humains et à l'Etat de droit.

Le projet vise à faire avancer l'indépendance et la responsabilité du système judiciaire à travers le monde par l'élaboration et la diffusion d'orientations juridiques et réglementaires. Sont prévues des recherches faisant appel au réseau de partenaires de la CIJ et aux organisations compétentes du système des droits humains, l'organisation d'un forum réunissant des praticiens à Genève ainsi que la publication et diffusion d'un guide pratique lancé à l'occasion d'une session du Conseil des droits de l'homme.

Chaque année, les activités se développeront autour d'un thème particulier, soit le mécanisme de reddition des comptes des juges (2015), le rôle des tribunaux civils et des avocats dans les conflits armés (2016) et l'indépendance et l'impartialité des juges et magistrats dans le cadre des tribunaux religieux, traditionnels et coutumiers (2017).

Soutien à un centre de formation professionnelle au Soudan du Sud

Le gouvernement genevois a accordé un montant total de 450'000 francs sur trois ans (2015 à 2017) à l'Association suisse des amis de Sœur Emmanuelle (ASASE) pour son programme de formation professionnelle à Juba, au Soudan du Sud.

Ce projet vise à consolider les acquis du projet mené depuis 2009 par l’ASASE, avec le soutien du canton. Il permettra de former près de 900 apprentis, dont un tiers de femmes, à sept métiers basiques (maçonnerie, électricité, mécanique auto, informatique, couture, agriculture familiale et santé/hygiène). Afin d'organiser la viabilité financière du centre de formation, des activités génératrices de revenus sont aussi prévues (vente d'habits et de produits agricoles/avicoles, fabrication de briques et de meubles).

Malgré la grave situation humanitaire que traverse le Soudan du Sud, le programme de formation professionnelle de l’ASASE permet d'offrir des perspectives d'emploi et une vie meilleure aux jeunes de la région ainsi qu'à leurs familles. En effet, 60% des apprentis deviennent financièrement autonomes une fois leur diplôme obtenu

Justice juvénile et droits de l'enfant au Yémen et en Mauritanie

Logo de l'organisation Défense des enfants International (DEI)Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 140'000 francs sur deux ans (2015-2016) au Secrétariat international de l'organisation Défense des enfants International (DEI) pour son projet de promotion d’une justice adaptée aux enfants au Yémen et en Mauritanie.

Cette contribution fait suite à un soutien du canton en 2014. S'appuyant sur les instruments régionaux et internationaux, le projet entend contribuer à l'amélioration de la situation des enfants en conflit avec la loi dans ces deux pays. Sont prévus la sensibilisation de la société civile et des gouvernements, le renforcement des capacités des sections nationales de DEI, une intervention directe auprès d'enfants en conflit avec la loi ainsi que la mise sur pied d'une plateforme régionale destinée à recueillir des données dans le but d'activités de plaidoyer nationales et internationales.

Le projet bénéficiera aux professionnels et institutions du système juridique des pays d'intervention, aux ONG locales de défense des droits humains ainsi qu'à 900 enfants.

Sécurité alimentaire et protection des ressources naturelles au Nicaragua

Le Conseil d’Etat a accordé un montant total de 71'821 francs sur deux ans (2015-2016) à la Fondation Vivamos Mejor pour son projet de fermes d'avenir et de gestion de l'eau dans le département d'Esteli, au Nicaragua.

Cette contribution fait suite à un soutien du canton en 2014. Le projet permettra à 500 familles (2000 personnes) de s'approvisionner et d'assurer leur existence. Il prévoit la protection des terres des catastrophes naturelles, l'amélioration de l'accès à l'eau et la promotion d'une agriculture durable grâce notamment à des activités de reboisement, la construction de bassins d'eau, l'installation de systèmes d'irrigation par gouttelettes et la mise en place de jardins familiaux. Le projet, mené en collaboration avec les autorités, entend également former les paysans et sensibiliser les communautés à l'environnement.

Une partie de la population rurale du Nicaragua est touchée par la dénutrition du fait de la faiblesse du rendement agricole consécutif à l'augmentation d'événements météorologiques extrêmes (sécheresses, tempêtes, etc.) ainsi qu'à l'appauvrissement des sols et des ressources en eau dû à des méthodes de culture inadaptées.

Partenariat ATM Burkina-Faso / JATUR & IAS Genève

Logo ATM Burkina-FasoL'Etat de Genève octroie une subvention de 20'000 F à l'association JATUR  (Jeunes associés temporairement à une région) pour son projet d'accès à l'eau potable et de démarrage d'activités génératrices de revenu à Koankin, un village rural proche de la ville de Kombissiri, au Burkina Faso.

Logo Association JATURLe projet prévoit la construction d'une adduction électro solaire d'eau potable dont la réalisation a été confiée à l'association IAS (Ingénieurs et Architectes solidaires), l'installation de 20 ruches et de 2 serres agricoles, ainsi que la construction d'une maison des gardiens.

Le projet intègre également un volet voyage éducatif et solidaire qui aura lieu du 24 juin au 16 juillet 2015 et qui permettra à plusieurs jeunes genevois de découvrir d'autres populations et modes de vie et de prendre concrètement part aux activités de mise en place des serres et d'un système d'arrosage, ainsi que des ruches.

 

Création d'un réseau de bibliothèques – centres communautaires dans 7 hameaux du département de Nariño, en Colombie

Logo de l'association lectures partagéesL'Etat de Genève accorde un soutien financier de 30'000 F à l'association Lectures Partagées pour son projet d'amélioration des conditions de vie de la population et de renforcement de la cohésion sociale dans 7 hameaux isolés et pauvres de la municipalité de la Florida.

Le projet prévoit la construction et l'aménagement d'une bibliothèque – centre communautaire dans chacun des 7 hameaux bénéficiaires. Ouverts à tous et gérés par les habitants de la région, ces espaces fonctionneront en réseau et proposeront des activités répondant aux intérêts et besoins de enfants, adultes et aînés, au niveau culturel, social et éducatif.

Bourses d'études pour le Geneva Summer School: Higher Education in Emergencies (InZone – UNHCR)

Logo InzoneL'Etat de Genève octroie une aide financière de 25'300F au programme InZone de l'Ecole de traduction et d'interprétariat (ETI) de l'Université de Genève, afin de permettre à 11 candidats boursiers en provenance de zones de conflit de participer au cours d'été "Higher Education in Emergencies" organisé par InZone, en partenariat avec le UNHCR, du 29 juin au 7 juillet 2015.

Le grand nombre actuel de réfugiés et de personnes déplacées, la durée des conflits (en moyenne 10 ans) et la durée de séjour des personnes déplacées (en moyenne 17 ans) ont pour conséquence que des millions d'enfants et de jeunes vivant dans ces contextes de conflit et de crise n'ont pas accès à une éducation de qualité, pourtant considérée comme un droit humain fondamental.

La formation proposée par InZone s'adresse à des personnes engagées dans la mise en place de formations/programmes tertiaires dans des contextes fragiles. Elle leur permettra de travailler à des solutions dans ce domaine afin d'offrir des perspectives de développement des compétences supérieures aux réfugiés et aux personnes déplacées dans des contextes de conflit et de crise.

Rénovation de deux magasins mis à disposition du Centre de Jeunes Aveugles de Dschang par la Mairie de Dschang, au Cameroun

Logo de la CJADL'Etat de Genève accorde une subvention de 27'000 CHF à l’association suisse de soutien au Centre de Jeunes Aveugles de Dschang (CJAD) pour son projet de rénovation  de deux magasins d'architecture traditionnelle.

Mis à disposition du Centre de Jeunes Aveugles de Dschang  (CJAD) par la municipalité de Dschang  il y a 15 ans, ces 2 magasins situés à l'entrée du grand marché ont permis de former à la vente/gestion de nombreux jeunes atteints de cécité et d'écouler l'artisanat qu'ils fabriquaient, avant que des infiltrations n'entraînent leur fermeture, il y a 2 ans.

Grâce au projet, les deux structures remises à neuf pourront à nouveau contribuer à la formation et la réinsertion sociale des jeunes aveugles du centre et à une plus grande autonomie financière du centre.

Aide matérielle aux déplacés irakiens

L'Etat de Genève a décidé d'attribuer à la Fondation terre des hommes (TDH) un montant de 60'000 F

Le projet permettra d'octroyer une aide financière de 180 USD à 1'400 familles, soit 8'400 personnes vivant hors des camps, dans des abris de fortune, dans la ville de Kirkouk, afin qu'elles puissent se nourrir et assurer leur besoins vitaux (logement, vêtements, hygiène...).

La remise des fonds se fera via une agence locale de transfert d'argent, sous supervision de TDH qui détiendra la liste des bénéficiaires que la fondation aura préalablement sélectionnés selon des critères de vulnérabilité. TDH contrôlera également la bonne utilisation des fonds.

Programme de formation continue "LL.M. en droit international"

L'Etat de Genève a décidé d'accorder un montant total de 50'000 F pour 2015 à l'Institut de Hautes Études Internationales et du Développement (IHEID) afin de financer des bourses pour des étudiants-e-s des pays du Sud dans le cadre de son programme de formation continue.

La formation LL.M. en droit international constitue une plus-value intéressante pour les professionnels du droit des pays du Sud, dans la perspective d'un retour au pays. Elle permet en effet de renforcer les institutions publiques, associatives ou privées actives dans le développement local et régional en perfectionnant les compétences de leurs collaborateurs et collaboratrices.

D'une durée effective de 10 mois, le programme sera dispensé par des professeurs de renommée mondiale. Il sera composé d'un tronc commun et d'une spécialisation à choix parmi plusieurs thématiques dont l'environnement et la protection des groupes vulnérables.

haut de page


Mai
Soutien médical en faveur des déplacés irakiens

En solidarité avec la population irakienne, le Conseil d'Etat a décidé d'apporter une aide d'urgence de 180'000 F pour soutenir les actions de Médecins sans Frontières Suisse (MSF) visant à couvrir les besoins de base et l'accès aux soins de santé des civils fuyant les violences.

Le projet se déroule dans les gouvernorats de Dohuk et Kirkouk, dans le Kurdistan irakien. Il entend garantir des soins de santé primaire, fournir une assistance psychologique, répondre aux besoins médicaux des femmes et enfants, et plaider pour une meilleure prise en compte de la situation des déplacés.

Démarré à la mi-2014, le projet est entré dans sa deuxième année, les mouvements de population se poursuivant au rythme des combats. Rappelons que les violences en Irak ont contraint quelques 2,6 millions de personnes à fuir leur foyer.

Bourses d'études pour le Certificat Modern Management for Non Profit Organizations de l'Université de Genève

L'Etat de Genève a décidé d'attribuer à la Geneva School of Economics and Management (GSEM) de l'Université de Genève un montant de 41'400 F, afin de permettre à 6 candidats boursiers en provenance de pays en développement de prendre part au Certificat « Modern Management for Non Profit Organisations ». Concentrée sur 4 semaines (30 juin au 31 juillet 2015) et dispensée en anglais, cette formation continue de haut niveau, alliant théorie et expertise de terrain, s'adresse à des professionnels d'organisations à but non lucratif (NPO) venant du monde entier et propose des concepts et des outils d'analyses innovants, nécessaires à l'exercice de leurs multiples fonctions dans un environnement toujours plus complexe et compétitif.

Le montant mis à disposition par l'Etat de Genève couvre uniquement les frais de formation (écolage et matériel pédagogique) à Genève de 6 bénéficiaires venant de Moldavie, Mongolie, Syrie et du Nigéria.

Soutien aux victimes du tremblement de terre au Népal

Logo de la Croix-RougeEn solidarité avec la population népalaise, le Conseil d'Etat a décidé d'apporter une aide d'urgence de 200'000 francs pour soutenir les actions de la Croix-Rouge suisse (CRS) visant à couvrir les besoins de base des victimes du tremblement de terre. Pour l'heure, la priorité va aux premiers soins, à la prise en charge médicale des victimes et à la mise en place d'abris d'urgence.

La CRS déploiera sur place des équipes de logisticiens en charge de la gestion des stocks et du transport de biens de première nécessité. L'organisation soutiendra également le service de transfusion sanguine népalais et affectera une équipe de professionnels de la santé à un hôpital de campagne.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) estime qu'il faudra plus de 33 millions de francs pour fournir une aide d'urgence à 75'000 personnes au cours des dix-huit prochains mois.

haut de page


Avril
Soutien à la commémoration des 20 ans du génocide de Srebrenica à Genève

L'Etat de Genève a décidé d'octroyer un montant de CHF 20'000 à l'Association Solidarité Bosnie afin de soutenir l'organisation d'un évènement de commémoration aux victimes du massacre de Srebrenica qui s'est déroulé en 1995.

En guise de travail de mémoire, Solidarité Bosnie présente une exposition des photographies de l'artiste bosniaque Tarik Samarah. Celle-ci se déroulera de manière continue sur la Plaine de Plainpalais du 12 juin au 15 juillet prochains. En outre, l'association propose également une projection ponctuelle de films au théâtre St-Gervais, ainsi qu'une exposition artistique ("Sto te nema?") en collaboration avec l'artiste Saida Sehovic.

Rappel des faits

C'est en juillet 1995 que la ville de Srebrenica, pourtant déclarée "zone de sécurité" par l'ONU, devient le théâtre de ce que de nombreuses instances internationales retiendront comme l'un des pires massacres depuis la seconde guerre mondiale. En trois jours, pas moins de 8'000 musulmans bosniaques trouveront la mort, éliminés de façon systématique par les forces de l'Armée de la République Serbe de Bosnie (VRS). Ce massacre constituera le point culminant du nettoyage ethnique orchestré par les forces serbes de Bosnie-Herzégovie suite à la dissolution de la République fédérale socialiste de Yougoslavie.

Gnonnôu – le statut de la femme au Bénin

L'Etat de Genève octroie une subvention de 15'000 F à l'association Glam Chic Prod pour la diffusion de son film documentaire sur la condition de la femme au Bénin. Ce film a pour but de mettre en exergue les progrès réalisés depuis la mise en place par le gouvernement béninois, il y a une dizaine d'années, d'une politique de réduction des inégalités homme-femme, mais aussi les blocages divers et les lenteurs à surmonter pour parvenir à l'application de cette politique. A travers cette observation non moraliste de la situation, il s'agit de contribuer à la défense des droits de la femme et de montrer son rôle et son importance dans le développement socio-économique, que ce soit au Bénin ou ailleurs.

Soutien à la formation à l’agriculture biologique au Kenya

Le Conseil d’Etat a accordé une aide financière d’un montant total de 165'000 francs à la Fondation Biovision pour son programme de formation à l'agriculture biologique pour les petits paysans au Kenya.

Ce projet a pour but d'améliorer durablement la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des petits agriculteurs en fournissant une information pratique ainsi qu'une formation sur les méthodes écologiques de culture, de lutte antiparasitaire et de prévention des maladies. Pour ce faire, vingt conseillers, actifs dans des foires agricoles, des centres d'information et sur le terrain seront déployés. Des liens seront aussi développés entre les groupes paysans formés et des partenaires locaux spécialisés dans la transformation et commercialisation des produits agricoles.

Le projet bénéficiera à plus de 2000 groupes paysans, soit quelque 50'000 agriculteurs, jeunes ou expérimentés, dont 70% sont des femmes.

Aide à la réduction de la déforestation au Tadjikistan

Le gouvernement genevois a accordé un montant total de 100'000 francs à Caritas Suisse pour son projet de production et commercialisation durable de nouvelles technologies de chauffage et de cuisson dans le district de Muminabad, au Tadjikistan.

Le projet entend contribuer à la réduction de la déforestation et sauvegarder les moyens d'existence des populations rurales en créant une demande sur le marché pour des poêles à bois optimisés qui améliorent l'efficacité énergétique et les conditions de vie des ménages les plus vulnérables. Il permettra de sensibiliser 5000 foyers aux nouvelles technologies de chauffage et de cuisson ainsi que 10'000 habitants aux questions environnementales. Il bénéficiera également à une coopérative de forgerons, fabricants de poêles.

Le Tadjikistan est un pays à faible couverture forestière. Seuls 3% du territoire sont recouverts de forêts alors que près de 70% de sa population dépend du bois comme source d'énergie. En parallèle à ce projet, Caritas mène aussi des activités de reforestation.

Soutien au programme Executive Master en politiques et pratiques du développement

Le gouvernement a accordé pour l'année 2015 un montant total de 180'000 francs à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) pour son programme de formation continue Executive Master en politiques et pratiques du développement (DPP).

L'Executive Master en politiques et pratiques du développement vise à renforcer les institutions publiques, associatives ou privées des pays du Sud actives dans le développement local et régional, en perfectionnant les compétences de leurs collaborateurs.

Le DPP est un programme multilingue (français/anglais/espagnol), organisé en collaboration avec des institutions partenaires notamment au Mali, au Pérou et au Vietnam. La formation s'étend sur une durée effective de six mois et compte soixante élèves par année académique. Elle comprend trois modules : le premier dans un des pays cités, le second sur le terrain, donnant lieu à un mémoire professionnel, et le dernier à Genève.

haut de page


Mars
Partenariat Cetamada-Madagascar /Solferino Genève – phase 1

L'Etat de Genève octroie une subvention de 30'000 F à Solferino, l'association des élèves de l'Ecole de culture générale (ECG) Henry-Dunant, pour son projet d'appui au développement communautaire dans l'île de Sainte-Marie. Solferino prévoit d'y mettre en place un centre de formation professionnelle, en collaboration avec l'association locale Cetamada,. La contribution du canton servira à financer la construction de serres horticoles et de ruches.

La quinzaine d'élèves impliqués dans ce projet participent à la recherche de fonds et de matériel. En juillet 2015, ils se rendront sur le terrain et prendront part à des travaux concrets.

Ce projet est réalisé en collaboration avec le Fonds jeunesse du DIP qui participe au financement des frais de voyage des jeunes.

haut de page


Février
Subvention pour un projet d'amélioration d'accès à la scolarisation pour orphelins et enfants vulnérables du village de Tangbo Aga au Bénin

Dans le soucis d'apporter une aide à la réhabilitation des enfants victimes de trafic ainsi qu'à la protection des orphelins enfants vulnérables (OEV), le canton de Genève a décidé d'octroyer un montant de CHF 16'496 à l'Association des Amis Suisses de Vesadel (AASV). Cet organisme, fondé en 2012, est le fruit d'un travail de solidarité engagé par des jeunes collégiens genevois.

Au Bénin, la précarité fait que de nombreux parents, trop pauvres pour financer la scolarité de leurs enfants, revendent ces derniers à des réseaux criminels. Pour lutter contre cette problématique de premier ordre, l'association locale Vesadel a ouvert en 2003 une école située dans le village de Tangbo Aga, au sud du pays. Après être parvenue avec succès à rescolariser plusieurs victimes de trafic et orphelins vulnérables, l'école a cependant dû fermer ses portes en 2011, faute de moyens suffisants. En 2013, le travail fourni par l'AASV a permis de rouvrir les portes de l'école, de répondre à ses besoins matériels et d'engager deux professeurs à plein temps. Dans la continuité de cette démarche, le présent projet vise non seulement à augmenter la capacité d'accueil de l'institution, mais également à sensibiliser une quarantaine de familles à la problématique de la traite d'enfants.

Fonds cantonal de lutte contre la drogue

Dans le cadre du fonds destiné à la lutte contre la drogue et à la prévention de la toxicomanie, le canton de Genève a accordé un soutien financier à l'association Institut pour le Développement Humain (IDH Suisse1) et à la Fondation Terre des hommes dont les programmes s'adressent aux enfants et aux jeunes issus de pays pauvres ou émergents touchés par la problématique de la drogue.

Prévention de la consommation de drogues chez les jeunes à Cochabamba, Bolivie

Depuis quelques années, la Bolivie est passée d'un pays de producteur de feuilles de coca, utilisées pour une consommation interne et traditionnelle, à un pays de consommation de drogues et de narcotrafic.

Tenant compte de ce contexte et du fait que la consommation de drogues et d'alcool accroît les comportements à risques dans la transmission du VIH et favorise la violence sexuelle et de genre, IDH Bolivie, partenaire local d'IDH Suisse, propose d'intégrer la prévention de la consommation de drogues auprès des adolescents de Cochabamba en créant notamment un espace interactif et informatif dédié à cette thématique dans le cadre de l'ExpoSida 2015, un événement annuel très fréquenté par les élèves des collèges de Cochabamba. Le projet inclut également une session de sensibilisation et de réflexion dans 5 collèges du secondaire et une participation aux fêtes de prévention de ces établissements.

La subvention allouée par l'Etat de Genève pour ce projet s'élève à 34'916 F.

Diagnostic centraméricain sur la consommation de drogues et sur les dépendances/toxicomanies des adolescent(e)s en conflit avec la loi

Depuis une dizaine d’années, l'Amérique centrale est devenue la route principale du transport de drogues à destination des Etats-Unis. L'augmentation de la violence, des infractions liées à la traite et à l'exploitation des enfants et des adolescents, de la consommation de drogues et la toxicomanie découle directement de cette situation.

Afin d'avoir une meilleure compréhension de la situation de la consommation de drogues et la toxicomanie chez les adolescents d'Amérique centrale au sein des systèmes de justice, la fondation Terre des Hommes, dont la mission essentielle est l'aide à l'enfance, propose un projet qui vise à établir un diagnostic sur la consommation de drogues des jeunes en conflit avec la loi dans les 6 pays d'Amérique centrale (Guatemala, Honduras, Salvador, Nicaragua, Costa Rica et Panama). La récolte d'informations concerne des adolescents âgés de 12 à 18 ans - en particulier ceux qui ont des problèmes de consommation de drogues ou de toxicomanie - qui se trouvent sous une mesure judiciaire, dans un milieu ouvert ou fermé.

Cet état des lieux permettra d'améliorer la prise en charge des adolescent(e)s consommateurs de psychotropes dans le système de justice juvénile, notamment au niveau du traitement juridique et psychosociale.

La subvention allouée par l'Etat de Genève pour ce projet s'élève à 40'000 F.

1 IDH Suisse est une association membre de la FGC

Installations de biogaz dans six villages de la commune de Đại Phước, district de Càng Long, province de Trà Vinh au Vietnam

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 40'000 F à l'association Nouvelle Planète pour son projet de mise en place d'installations de biogaz produit grâce aux excréments des animaux d'élevage dans 6 villages défavorisés situés dans le Delta du Mékong.

Ce projet, qui vise à améliorer la situation sanitaire des habitants de la commune de Đại Phước et à protéger leur environnement, bénéficiera directement à 210 foyers (environ 900 personnes) qui seront impliqués dans toutes les phases du projet, y compris financièrement. La substitution de la cuisine au bois par le biogaz permettra de diminuer l'érosion entraînée par la coupe de bois et de réduire les maladies pulmonaires provoquées par la fumée émise lors de la préparation des repas. Sont également prévues des formations sur la mise en place des installations, leur utilisation et leur entretien, ainsi qu'une campagne de sensibilisation concernant les risques sanitaires liés à l'élevage.

Ce projet fait suite à un projet en tout point similaire mis en œuvre en 2012 dans les 5 autres villages de la commune de Đại Phước et pour lequel l'Etat de Genève avait également accordé un financement.

Participation des élèves du CFPT à la mise en place d’une adduction d’eau gravitaire dans le Fonkotany de Kianjasoa, commune rurale d’Analavory, Madagascar

L'Etat de Genève octroie une subvention de 20'000 F à l'association « Le Technique Solidaire », qui regroupe des professeurs et des élèves du Centre de formation professionnelle technique (CFPT), pour la réalisation de son projet de classe solidaire à Madagascar.

Depuis la rentrée scolaire 2014, une vingtaine d'étudiants en 2ème année du CFPT encadrés par 5 enseignants ont été sensibilisés aux valeurs d'entraide et de solidarité et se sont mobilisés pour trouver des fonds qui serviront au financement d'un projet développé par Nouvelle Planète à Madagascar. Ce projet consiste à mettre en place une adduction d'eau gravitaire dont bénéficieront 2 villages isolés qui ne disposent actuellement pas d'eau courante. Du 26 mars au 12 avril, les élèves prendront concrètement part au projet en se rendant sur le terrain. Là, ils effectueront des tâches telles que maçonnerie, transport de divers matériaux, pose des tuyaux, peintures.

A leur retour, les élèves du Technique Solidaire organiseront une soirée de restitution de leur projet.

Festivals

Conformément à l'une de ses missions, l'Etat de Genève, par le biais de son fonds de la solidarité international, accorde son soutien financier à des actions et manifestations qui visent à informer et sensibiliser le public aux problématiques des pays en développement.

Festival Mémoires Blessées

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 17'900 F à Saint-Gervais Genève, le Théâtre pour l’organisation de la 7ème édition du festival « Mémoires blessées » qui aura lieu du 29 janvier au 7 février.

Mémoires Blessées a pour but d'évoquer le traumatisme de populations blessées, de contribuer à la reconnaissance de la souffrance des victimes et sensibiliser le public, et surtout les jeunes, pour éviter la banalisation et la répétition de tels événements. Au travers d'une programmation artistique qui met en lumière le vécu des victimes, des témoins et des bourreaux, ce festival apporte des éléments de compréhension sur certains événements singulièrement tragiques de l'Histoire, proches ou lointains, parfois complètement oubliés ou niés.

http://www.saintgervais.ch

Black Movie Festival International de films indépendants, Genève

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 70'000 F à l’association Sirocco pour l’organisation du Black Movie 2015.

Loin des circuits de grande diffusion, le Black Movie a comme toujours soigneusement composé sa programmation qui, pour cette 16ème édition, fait référence aux parties du corps humain. Provenant des 4 coins du monde, les films de jeunes auteurs ou d'auteurs confirmés proposés témoignent des réalités de leur pays et de leur temps. Conférences, rencontres avec les invités/artistes, master class avec le documentariste chinois Wang Bing, expositions font également partie d'un programme qui privilégie la diversité culturelle, l'échange et la réflexion et qui s'adresse à tous les publics, aux grands comme aux petits.

Le Black Movie fait l’objet d’une convention de subventionnement pour les années 2015 à 2018 avec l’Etat et la Ville de Genève

http://www.blackmovie.ch

Le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH)

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 100'000 F à l'association Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains pour l’organisation de son festival de films consacré aux droits humains, le FIFDH.

Pour sa 13ème édition, le FIFDH fait peau neuve: placé sous la responsabilité de sa nouvelle directrice générale, le festival prendra ses quartiers dans un nouveau lieu central, le théâtre Pitoëff, du 27 février au 8 mars, tout en se déployant dans plusieurs lieux à travers le canton de Genève. L'édition 2013 est dédiée à une défenseuse et un défenseur des droits humains, l'avocate syrienne, Razan Zaitouneh, et l'économiste et professeur de droit Ilham Tohti, membre de la minorité Ouïghour de Chine. Le FIFDH propose plus de quarante films -- documentaires ou fictions -, des débats et des expositions pour informer, sensibiliser et mobiliser le public en faveur des droits humains.

Le FIFDH fait l’objet d’une convention de subventionnement pour les années 2015 à 2018 avec l’Etat et la Ville de Genève

http://www.fifdh.org

Le Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG)

L'Etat de Genève accorde à l’association Festival International du Film Oriental de Genève une aide financière de 60'000 F en 2015 pour l’organisation du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) qui aura lieu du 20 au 29 mars dans une vingtaine de lieux de Suisse romande et de France voisine.

Cette 10ème édition, placée sous le thème de l'Amour, sera présidée par le poète et philosophe libano-syrien Adonis. Lieu de découverte et de promotion du cinéma d'Orient, le FIFOG est aussi un lieu d'ouverture et d'échanges. Il propose une centaine de productions cinématographiques provenant essentiellement d'Orient et pour la plupart inédites en Suisse, des rencontres, débats et expositions, un programme pédagogique, des ateliers d'animation et de formation, avec pour objectif de favoriser la compréhension mutuelle entre les sociétés d'Orient et d'Occident.

http://www.fifog.com/

Cours intensifs pour l'amélioration des compétences des sages-femmes communautaires en Afghanistan

Logo BDNPar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un soutien financier de CHF 41'680 à l'association Bakhtar Development Network Suisse pour un projet de formations de sages-femmes communautaires dans trois provinces d'Afghanistan.

   © BDNCe projet aura pour objectifs spécifiques d'améliorer la qualité des soins de santé maternels et néonataux et de favoriser le recours à ces soins dans les provinces de Kaboul, Kapisa et Parwan. Au terme du programme, toutes les étudiantes recevront un certificat de compétences reconnu par les autorités afghanes.

Projet de classe solidaire au Sri Lanka

© Cayla solidairePar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un soutien financier de CHF 20'000 à l'association Cayla solidaire afin de permettre à des élèves d'une classe de 11ème du Cycle d'orientation de Cayla de participer à un projet solidaire au Sri Lanka.

Les élèves de cette classe se rendront en avril prochain au Sri Lanka dans le but de participer à la construction d'une école maternelle.

haut de page


Janvier
Structures scolaires dans 5 villages, Kajiado South, Rombo, au Kenya

L'Etat de Genève accorde un soutien financier de 56'000 F à Maasai Aid Association (MAA) pour son projet d'infrastructure et d'équipement scolaires dans 5 établissements situés dans des villages situés à la frontière de la Tanzanie, dans la région de Rombo.

Répondant à la demande des populations pauvres vivant dans des villages éloignés et oubliés des autorités, ce projet de promotion de l'éducation contribuera à assurer un meilleur avenir aux enfants de ces communautés, et en particulier aux jeunes filles, le fait d'être scolarisées leur évitant souvent un mariage précoce forcé, voire même l'excision.

Six bourses d'étude octroyées à des participants au CERG-C 2015

Logo CERG© CERG-CPar l'intermédiaire de fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un montant de CHF 26'400 au Groupe de volcanologie physique et des risqué géologiques, qui est rattaché à la Section des sciences de la terre de l'Université de Genève, afin de permettre à six étudiants de pays en développement de participer au Certificat postgrade de spécialisation en évaluation et management des risques géologiques et risques liés au climat (CERG-C). Ce certificat a été créé en 1988 et, depuis, il accueille chaque année des participants qui proviennent de pays qui sont régulièrement affectés par des catastrophes naturelles. Les cours qui sont donnés dans ce cadre permettent aux participants, qui proviennent principalement de pays en voie de développement, d'approfondir leurs connaissances scientifiques sur des phénomènes naturels tels que les séismes, les éruptions volcaniques, les glissements de terrains ou encore les inondations.

Les six bourses octroyées par le canton pour cette édition 2015 permettront à des participants d'Algérie, du Pakistan, du Guatemala, du Bhoutan, du Nicaragua et d'Égypte, de suivre cette formation à Genève.

Soutien au réseau ChildSafe en Indonésie

logo Friends InternationalPar l'intermédiaire de son fonds dédié à la solidarité internationale, l'Etat de Genève a décidé d'octroyer un soutien financier de CHF 43'400 à l'association Friends International Suisse pour permettre à cette association d'étendre le réseau ChildSafe en Indonésie. ChildSafe est un réseau proactif de protection des enfants et des jeunes marginalisés.

© Friends InternationalL'objectif de ce projet consiste à réduire toute forme d'abus contre les enfants des rues en Indonésie en sensibilisant certaines communautés-cibles à des questions liées à la protection des enfants et en mettant en place un réseau de volontaires formés pour protéger les mineurs dans leur communauté.

Lutte contre la trypanosomiase humaine africaine en Ouganda et au Soudan du Sud

Logo de la Fondation FINDLe gouvernement a accordé un montant total de 150'000 francs pour l'année 2015 à la fondation FIND (Foundation for Innovative New Diagnostics) pour son projet de dépistage de la trypanosomiase humaine africaine (THA), ou maladie du sommeil, en Ouganda et au Soudan du Sud.

Ce programme fait suite à un projet en Ouganda, financé par le canton en 2013, qui a permis la mise en place d'une nouvelle stratégie de dépistage des cas de THA grâce au développement de technologies innovatrices. Il est maintenant prévu de consolider ce projet, tout en introduisant ces technologies au Soudan du Sud.

Le projet formera 950 professionnels de la santé répartis sur plus de trois cents dispensaires et équipera une vingtaine de laboratoires. 75'500 personnes seront dépistées. La prise en charge et le traitement des malades seront assurés par les autorités sanitaires de l'Ouganda et du Soudan du Sud. Les résultats du projet seront diffusés auprès des partenaires impliqués dans le contrôle et l'élimination de la THA (OMS, ONG et gouvernements concernés).

haut de page