Page d'accueil de geneve.ch

Site officiel de l'Etat de Genève

Home | Recherche | Annuaires | Départements | Conditions d’utilisation  
 

Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie / Office du patrimoine et des sites

 

PATRIMOINE ET SITES

  Accès au menu de navigation simplifié
Inventaire des Monuments d'Art et d'Histoire Service des Monuments et des Sites Service Cantonal d'Archéologie Conservateur Cantonal des Monuments

Service des monuments et sitesIllustration

 
¬ NOTRE SERVICE
¬ Qui sommes-nous ?
¬ Où nous trouver ?
¬ Nos missions
¬ Nos bases légales
¬ Nos publications
¬ Nos liens
 
¬ MESURES DE PROTECTION
¬ Classement
¬ Inscription à l'inventaire
¬ Périmètres protégés
¬ Plan de site
¬ Plans en cours de
   procédure

¬ Plans adoptés
 
¬ RECENSEMENT-DOCUMENTATION
¬ Recensement
¬ Atlas
¬ Publications
¬ CONSEIL-SUIVI DE CHANTIERS
¬ Fiches techniques
¬ Suivi de chantier
 
¬ SUBVENTIONS
¬ Bâtiments classés
¬ Autres bâtiments
¬ Formulaires
 
¬ CMNS
¬ Présentation
¬ Documents
 
   
Accueil SMS
* A l'affiche
Actualités PATRIMOINE Toutes les annonces

 
* La protection du patrimoine bâti à Genève

Le Service des monuments et des sites est chargé de la protection du patrimoine bâti présentant un intérêt pour l’histoire, l’art ou la science ou ayant une valeur éducative ainsi que des sites dignes d’intérêt. La loi sur la protection des monuments, de la nature et des sites (LPMNS) est la loi-cadre qui établit les buts poursuivis et les moyens à mettre en oeuvre.

Exemple de transformation d'un édifice protégé et récemment restauré (2003-2004) : l'ancienne villa Gardiol, actuel siège de l'Union interparlementaire au Grand-Saconnex, vue de la façade côté jardin.

En savoir plus... Document PDF - 220 Ko

 

l'ancienne villa Gardiol

La notion de patrimoine évolue avec le temps; elle reflète le rapport qu’une société entretient avec son histoire et son environnement naturel ou bâti. Ainsi, le recensement des immeubles et des sites dont la protection est envisagée constitue l’étape préliminaire de connaissance nécessaire à la préservation de notre héritage culturel.
Retracer l’histoire d’un édifice — d’un quartier ou d’une localité — depuis sa création et à travers ses transformations successives, et dresser un état des lieux de ses conditions de conservation permet d’en comprendre les qualités et de définir les mesures d’intervention appropriées.
Au cours du XXe siècle, notre patrimoine bâti et paysager s'est enrichi de nouvelles catégories d'objets, modifiant les politiques de protection et les modes d’inventaires : au patrimoine rural sont venus s’ajouter le patrimoine industriel, ferroviaire, les jardins et les chemins historiques, enfin l’architecture des années cinquante et suivantes, celle des grands ensembles, des bureaux, des loisirs et des grands équipements.

Le Service des monuments et des sites prépare les mesures d’inscription à l’inventaire, établit les plans de site et assure la mise en œuvre des mesures de protection en apportant conseils et recommandations, en effectuant le contrôle des requêtes en autorisation de construire et le suivi des chantiers. Il gère l’attribution de subventions destinées à la mise en œuvre de mesures de protection. Il s’occupe également du secrétariat de la commission des monuments, de la nature et des sites (CMNS) qui est chargée de préaviser les demandes en autorisation de construire sur des objets ou dans des zones protégés.

La mission pédagogique figure parmi les activités du service des monuments et des sites, que ce soit dans le cadre des Journées européennes du patrimoine (JEP), lors de colloques, de séminaires ou en organisant des visites destinées aux jeunes profitant des "passeports vacances". La sensibilisation aux préoccupations du patrimoine se concrétise également dans des publications telles que les fiches-conseils ou les cahiers Patrimoine et architecture, et répond de manière significative à l'intérêt du public pour nos activités.

haut de page haut de page