Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarchesChanger la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches Organisation Thèmes Chemin de vie  
 

Instruction publique, culture et sport

Actualité

16.5.2012

Dispositifs d'insertion et de qualification des jeunes en rupture


Dispositifs d insertion et de qualification des jeunes en rupture

Le Conseil d’Etat a modifié le règlement d’application de la loi sur la formation professionnelle qui concerne les dispositions d’insertion et de qualification des jeunes en rupture. Le gouvernement répond ainsi aux recommandations de la commission externe d'évaluation des politiques publiques (CEPP), formulées dans son rapport d’octobre 2011 sur l'«Evaluation de la politique d’information et d’orientation professionnelle en faveur des jeunes en rupture de formation».

Le dispositif EQIP (encouragement à la qualification et à l'insertion professionnelle des jeunes en rupture de formation), créé dès 2009, a désormais une base réglementaire et continue à remplir son rôle de plateforme d'échange et de coopération concernant les politiques publiques d'insertion. EQIP est désormais rattaché au Conseil interprofessionnel pour la formation avec une implication des partenaires sociaux. Participent également à cette commission officielle des représentants de l'office cantonal de l’emploi, de la direction générale du postobligatoire, de l'office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC), de l'office de la jeunesse, de la Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle (FASE), de l'office cantonal d’assurance invalidité, du service de la recherche en éducation et de l'Association des communes genevoises. EQIP tiendra, sous cette forme, sa première séance en septembre 2012.

Un des problèmes mentionnés de manière récurrente dans la prise en charge des jeunes en rupture de formation est la difficulté pour les jeunes eux-mêmes, voire leurs parents, de savoir où s'adresser. Pour y remédier, la Cité des métiers et de la formation (CdMF) constitue un portail d'entrée accessible au public, ouvert tous les jours de 10h à 17h (le jeudi jusqu'à 20h). La CdMF offre ainsi aux jeunes la possibilité de rencontrer, gratuitement et sans rendez-vous, des spécialistes de l'insertion, de participer aux différents événements organisés quotidiennement et d'être orientés vers la gestion du suivi individualisé (GSI). La CdMF est également chargée de mettre à jour le catalogue des prestations existantes dans le canton pour venir en appui aux jeunes en rupture de formation.

La GSI était jusqu'ici un dispositif pilote, financé en partie par la Confédération. Désormais, il est pérennisé au sein de la direction générale de l'OFPC et assure également la coordination de la prise en charge des jeunes en rupture de formation. Depuis la rentrée scolaire 2011-2012, plus de 700 cas sont suivis selon un protocole d'intervention très précis incluant au minimum un suivi hebdomadaire. Près de 40% de ces jeunes qui ont entre 15 et 18 ans peuvent obtenir un soutien, soit pour retrouver une formation, soit pour pouvoir y être maintenu. Comme l'a préconisé la CEPP, la GSI est chargée de coordonner la prise en charge des jeunes suivis, en collaboration avec plus de trente institutions organisées sous la forme d'un réseau très actif dont sont membres des structures communales (Onex, Versoix, Plan-les-Ouates, Vernier, Meyrin, Ville de Genève, etc.), des institutions publiques (office médico-pédagogique, service de la protection des mineurs, service santé jeunesse, Hôpitaux universitaires de Genève, Hospice général, etc.), des associations (SEMO, Astural, UOG, Réalise, etc.)

Enfin, et toujours dans le but d'améliorer les connaissances de cette partie de la population, le service de recherche en éducation va constituer un «observatoire statistique» dans le but de mieux la recenser, d'en connaître les besoins et de mettre en place de futures mesures ciblées.

Télécharger

Voir aussi

haut de page