Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > DALE > Grands dossiers

Aménagement, logement et énergie

Grands dossiers

Loger la population

Loger la population

Quelque 1500 logements par an sont construits à Genève, autant ou même plus que dans d’autres grandes agglomérations suisses. Ceci ne suffit toutefois pas à résorber la pénurie de logements qui frappe Genève depuis plusieurs décennies. Genève est devenue une métropole régionale attractive au plan économique mais les infrastructures de transport et les logements n'ont pas suivi cette formidable poussée. L'accent doit être mis prioritairement en faveur de la classe moyenne et des jeunes familles qui peinent tant à trouver un logement.

Pour pallier cette situation et construire les logements dont le canton a absolument besoin, le département de l'aménagement, du logement et de l'énergie (DALE) dispose d'un outil essentiel: le plan directeur cantonal 2030 adopté par le Grand Conseil en septembre 2013 et approuvé par la Confédération le 29 avril 2015. Ce document indique où doivent être réalisés les 50'000 logements potentiels qu'il recèle. Le canton devra éviter une trop grande emprise sur la zone agricole en axant ses efforts sur la réalisation des grands projets déjà en cours et en privilégiant le renouvellement urbain, notamment la densification de la zone villas.

Le DALE a aussi organisé entre novembre 2014 et février 2015 les Rencontres du logement, déclinées en quatre ateliers. Une séance de restitution publique a été organisée fin mars 2015 pour présenter les propositions et orientations de réformes qui ont émergé de ce processus. Une synthèse des Rencontres du logement a été rédigée pour l'occasion.

Les principales orientations tirées de ces Rencontres ont été déclinées dans un rapport  du Conseil d'Etat au Grand Conseil sur la mise en œuvre de la politique cantonale du logement, adopté le 14 octobre 2015 par le gouvernement. Le document, fort de trente-huit propositions, se décline en quatre axes : organiser la chaîne de production, accroître le nombre de logements d’utilité publique, répondre aux besoins et simplifier le contrôle, rénover le parc bâti existant pour réduire sa consommation énergétique. Après présentation du rapport devant le Grand Conseil, la concertation avec les différents acteurs se poursuivra dès le mois de novembre 2015. Les projets de lois ou les modifications des pratiques administratives découlant des trente-huit mesures suivront en 2016. Un bilan intermédiaire de ces mesures sera tiré lors de la prochaine Journée du logement, qui aura lieu à l'automne 2016.

Afin d'accélérer la mise sur le marché de nouveaux logements, l'objectif suivant a par ailleurs été assigné à l'office de l'urbanisme pour la législature en cours: mettre à disposition 2 millions de m2 de surfaces prêtes à accueillir des logements. Au sein des grands projets d'aménagement, la priorité doit ainsi être revue en faveur des logements par rapport aux activités, comme par exemple au sein du PAV.

L'Etat souhaite renforcer sa politique foncière. A l'échelle des projets qui le nécessitent, une structure mixte publique-privée capable de réaliser du remembrement foncier, d'équiper les terrains et de les mettre à disposition des constructeurs qu'ils soient publics ou privés. Les terrains seront en priorité accordés aux investisseurs ayant une vision sur le long terme, comme les Fondations immobilières de droit public, les caisses de pension, les coopératives ou les fondations communales en faveur du logement.

Afin de préserver la mixité sociale des quartiers indispensable à leur équilibre, le DALE entend construire pour toutes les catégories de la population. L'objectif de 20% de logements sociaux pérennes assigné par la loi via le fonds de logements d'utilité publique (LUP) est maintenu.

La politique cantonale du logement se décline donc selon les axes suivants:

  • accélérer la production de logements ;
  • réaliser des quartiers de qualité ;
  • construire des quartiers mixtes pour toutes les catégories de la population ;
  • préserver la zone agricole et les espaces verts de notre canton.

Afin de renforcer le rôle des coopératives dans cette politique, le DALE a élaboré, conjointement avec la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l'habitat coopératif (FPLC) et le Groupement des coopératives d'habitation genevoises (GCHG), un plan d'action coopératives qui comprend les mesures suivantes:

  • la mise en place d'un processus d'urbanisme participatif
  • l'attribution de terrains aux coopératives
  • le cautionnement des emprunts par le Canton
  • la création d'une fonction de "Madame/ Monsieur Coopérative"

Ce plan d'action (dossier de presse), qui a été présenté à la mi-novembre 2016, a pour but d'augmenter considérablement la collaboration avec les coopératives et de leur attribuer plus de responsabilités.

Liens utiles

haut de page