Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarchesChanger la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches Organisation Thèmes Chemin de vie  
 
Ge.ch > Thèmes > Ecoles et formations > Cycle d'orientation > Admission et affectation

Cycle d'orientation

dyslexie

Aménagements scolaires pour les élèves souffrant de dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie et dyspraxie

Le département de l'instruction publique, de la culture et du sport (DIP) a mis en place des aménagements scolaires pour les élèves souffrant de handicaps sectoriés qui affectent un domaine de compétences précis sans diminuer leurs compétences cognitives.

Les troubles concernés sont la dyslexie-dysorthographie, la dyscalculie, la dyspraxie et la dysgraphie.

Ces élèves visent les mêmes objectifs d'apprentissage que leurs camarades et sont astreints aux mêmes exigences, mis à part une tolérance dans le domaine de leur handicap.

Il est de la responsabilité des parents d'informer l'autorité scolaire s'ils souhaitent que le trouble soit pris en compte. Ils adressent au secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS) un dossier avec les formulaires ad hoc, appuyé par les rapports des spécialistes qui suivent l'élève. En règle générale, les demandes de mise en place d'aménagements doivent être présentées dans le courant du premier semestre de l'année scolaire.

Renseignements complémentaire : Troubles dys-

Télécharger

 

Définitions

La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Les capacités de compréhension de la lecture, la reconnaissance des mots, la lecture orale et les performances dans les tâches nécessitant la lecture peuvent toutes être affectées. Un enfant avec une dyslexie a forcément une dysorthographie même lorsque l’enfant a fait des progrès en lecture.

La dysorthographie est un trouble spécifique de l’acquisition de l’orthographe. Les capacités à épeler oralement et à écrire correctement les mots sont toutes deux affectées. Un enfant avec une dysorthographie n'a pas forcément de dyslexie.

La dyscalculie est un trouble spécifique de l’acquisition de l’arithmétique. Le déficit concerne la maîtrise de l'addition, la soustraction, la multiplication et la division ou des capacités mathématiques plus abstraites impliquées dans l’algèbre, la trigonométrie, la géométrie ou le calcul différentiel et intégral.

La dyspraxie est un trouble spécifique du développement moteur. La maladresse motrice s'accompagne habituellement d'un certain degré d'altération des performances cognitives dans le domaine visuospatial.

La dysgraphie est un sous-type de dyspraxie. C'est une atteinte de la qualité de l'écriture et du graphisme se traduisant par lenteur, fatigue, illisibilité, anomalies dans l'exécution motrice (tonicité, sens, etc.) et les traces graphiques (non respect des proportions, appui, etc.).

 

haut de page